Cancer et maladie du coeur 409
Cancer et maladie du coeur
Mon père est atteint du cancer de L'uretère gauche.

Il souffre également du coeur.  Il se fera opérer le 4 juin prochain afin de retirer l'uretère ainsi que le rein gauche.  Une opération de routine pour n'importe quelle personne le moindrement en santé...  Pour mon père, c'est une tout autre histoire.  Son coeur est très faible.  Tellement faible qu'il n'a que 10% de chances de se réveiller à la suite de l'opération.

Il a fait le choix de se faire opérer malgré les risques, car son cancer est agressif et il risque de se propager rapidement.  Il ne veut plus souffrir et je comprend son choix, même si j'ai vraiment peur pour lui.  

J'ai perdu ma mère du cancer du poumon le 5 octobre 2013.  Il y a de gros risques de perdre mon père aussi et c'est une grosse source de stress.  Je dois être forte pour lui et mes enfants, mais il y a des jours où je me sens perdue.  Plus le temps passe, plus le jour de l'opération approche, plus le stress est grand.  Je réussi à me changer les idées avec les arts, mes enfants, mais l'angoisse me rattrape aussitôt mes activités terminées.

Ça fait du bien de discuter ici. 
Blogue Nos cancers 16/05/2019

Commentaires

Commentaires

Log in pour publier un commentaire.
Beti Beti Sep '19
Bonjour je suis Beti , de 9 ans on se battre avec un sarcome jambe et maintenant et poumon. Apres une procedure " perfusion de jambe isolè" il a fait un infarct de miocard . Stent, defribilateur beaucoup de medicaments. Mardi commence la chimio et je suis plus stressé come lui j'ai peur. Mais j'ai le sourir permanent et les mots de courage. courage mon mari Jacques je t'aime
Bonjour Katrine,
Je sais que l'opération de votre père devait avoir lieu la semaine dernière et je me demandais si elle s'est bien déroulée. Est-ce que la convalescence se passe bien également ?
Et vous, comment allez-vous ?
Donnez-nous de vos nouvelles, si vous le souhaitez bien sûr. Nous serons heureux de vous lire.
Katrine Katrine May '19
Bonjour Marianne et Audrey,

Merci pour vos belles paroles. Je suis entouré de mes enfants et mon conjoint dans cette épreuve, mais la perte de ma mère nous affecte encore même après 5 ans. Et maintenant, avec la possibilité de perdre mon père, les émotions sont un peu sans dessus dessous. Je me change les idées aussi souvent que possible, mais cette peur revient à la charge du moment où mes pensées ne sont plus occupées. L'écriture me fait du bien effectivement. Et lire les commentaires de personnes qui vivent sensiblement la même chose aide aussi. Merci
Bonjour Katrine,
il n'est pas toujours facile d'arrêter le petit hamster dans notre tête, particulièrement quand il s'agit d'inquiétude concernant nos proches. Lors du cancer de ma mère le sport m'a été salutaire afin de tenter d'arrêter mon petit hamster, j'ai découvert la course et le yoga pour les fois où j'avais moins d'énergie. Tenir un cahier «défouloir» où je pouvais écrire sur tout et sans tabou, m'a aussi aider dans l'optique où une fois mes pensées couchées sur papier je pouvais me permettre de passer à une nouvelle idée. Êtes-vous accompagnée dans cette épreuve difficile afin de pouvoir ventiler?
Au plaisir de vous lire de nouveau,
Marianne
Bonjour Katrine, je peux bien m'imaginer votre inquiétude quant à cette opération à venir, quel choix déchirant pour vous tous. Je souhaite qu'écrire vous fait du bien, déposer ici vos peurs et vos réflexions, nous serons là pour vous lire.

A bientôt j'espère,

Audrey
Nos cancers 253
Nos cancers
2 Billets 1 Auteur
Mes expériences avec le cancer

Voir les autres pages de ce blogue