Tu Es Belle 453
Tu Es Belle
 

247fc541756f485bed096b72b26230a1-huge-li
Tu es belle 

Voilà deux ans que j’ai décidé de me consacrer à la confection de lingerie adaptée pour les femmes pendant et après les traitements du cancer du sein. 

Aujourd’hui, on me demande mon témoignage, non pas dans le cadre de mon exercice professionnel, mais en tant que femme qui côtoie au quotidien une réalité qui n’est pas la mienne. 

Quel est l’impact de ces deux années et de toutes ces rencontres sur ma personne? Telle a donc été la question que je me suis posée en rédigeant ce témoignage. 

La réalité du cancer du sein, nous la côtoyons tous au quotidien, souvent sans le savoir. Sous les perruques, le maquillage, les vêtements, le corps des femmes garde des marques de la maladie et des traitements. 

Mais dans la salle d’essayage, les femmes se dévoilent, tantôt avec une grande aisance, tantôt avec une grande pudeur. 

Ce moment me touche à chaque fois, car les femmes me font le cadeau d’être elles, en me dévoilant leur intimité et ce qu’elles considèrent le plus vulnérable. 

Pourtant moi, ce mélange de force et de fragilité que je découvre en chacune d’elle, je le trouve magnifique. 

 

Souvent, j’ai envie de leur dire à quel point je les trouve belles, à quel point elles n’ont pas à avoir honte, à quel point la beauté, la féminité, c’est bien plus que cela. 

Mais je ne veux pas leur imposer ma vision, ma perception ni perturber leur propre processus d’acceptation et de réappropriation de leur corps. 

Des fois aussi, je suis fâchée. Fâchée des “violences oncologiques” et des commentaires non sollicités dont elles me font part. 

 

Pourquoi cela me touche-t-il tant, alors que je ne suis pas atteinte? 

Peut-être parce que je pourrais l’être, tout comme nous toutes. Ou peut-être parce qu’en tant que femme je me projette dans la peau de celle qui se fait dire “qu’on lui a retiré sa féminité” et que je m’offusque de ces injonctions que la société inflige à la femme malade, qui rappelons-le, est avant tout une femme. 

C’est peut-être bizarre à dire ou à lire, mais ces témoignages, ces rencontres, m’ont amenée à me questionner sur mon rapport à la féminité, à mon corps et inconsciemment, m’ont poussé à essayer de me préparer à l’éventualité que cela devienne aussi ma réalité. 

Pourtant je ne peux que l’imaginer, car imaginer et vivre sont deux choses complètement différentes. 

 

Ce qui est sûr, c’est que j’ai grandi, j’ai appris, en tant qu’être humain, en tant que femme, en tant qu’accompagnatrice et en tant que proche.

J’ai appris sur moi, sur la relation à soi, aux autres, à la société et je me trouve chanceuse d’être un témoin de cette réalité. 

Lisa Martin 


3b5a743564f4a24b7ea8a8484c3e5d93-huge-in
09f4dfc2a871461da07cad48dd1fdeea-huge-cc
 

Blogue Au-delà du rose 25/10/2019
Au-delà du rose 278
Au-delà du rose
28 Billets 2 Auteur
Un blogue collectif d'autrices et d'auteurs.  Des histoires de vie, parfois heureuses, parfois difficiles… des montagnes russes d’émotions vécues par tant de femmes et d’hommes. 


Au-delà du rose vise à partager, soutenir,  briser la solitude et surtout à mieux connaitre et les réalités du cancer du sein.  

Ce blogue a besoin de vous. Vous avez envie de partager votre histoireTraitements terminés ou non, votre histoire mérite d'être lue. 


Devenez blogueuse/blogueur le temps
d’un texte (ou de plusieurs) en écrivant à:

parlonscancer@quebec.cancer.ca  

Ce blogue vous est offert par
des femmes bénévoles engagées à réaliser et à diffuser les histoires de vie des personnes touchés par le cancer du sein.

Les thématiques de ce blogue