Quand Les Maux Prennent Le Chemin Des Mots (Mon Troisième Ruban)  |  par Angevine 473
Quand Les Maux Prennent Le Chemin Des Mots (Mon Troisième Ruban) | par Angevine
global_published
6cc7c0ccb68cbea1d8b48880d22e5e2f-huge-p.


QUAND  LES  MAUX PRENNENT LE CHEMIN DES MOTS
(Mon troisième ruban rose)

«Chaque défi est un cadeau qui nous rend plus forts, plus conscients en définitif, plus vivants !»


Après un cancer du sein gauche (mastectomie) en 1996 et un cancer des ovaires en 2001 (hystérectomie)  à force de courage et d’espoir, mon existence était redevenue un fleuve tranquille. Mais à l’automne 2012, cette saison où tout est mis en lumière, ma vie bascule à nouveau. 

L’impitoyable renaît... On m’annonce que je suis confrontée de nouveau  à un cancer du sein. Je suis accablée, la nouvelle est cruelle. Ce que je croyais pourtant si loin de mon passé tumultueux est soudainement si proche.  Inévitablement, je pense à ma grande sœur, mon amie, ma «jumelle», ma confidente… disparue il y a trois ans pour la même raison dans des circonstances  désespérantes. 
En quelques secondes, le film  tourne à l’envers… Une  impression nette de revenir à la case départ… Le vide se creuse devant moi. 

Un sentiment que je n’avais jamais ressenti jusqu’à présent m’envahit. Au plus profond de mon être, je suis convaincue que je ne survivrai pas à ce troisième cancer. Je ressens l’abandon … et l’acceptation. Si tel est mon destin,  j’irai là où il me portera… la mort ne me fait plus peur. Je me dis qu’elle nous attend tous au détour d’un chemin et que mon heure est peut-être arrivée. D’autant que, sans le moindre doute, je sais que ma  sœur m’attend quelque part… Elle m’a tant guidée et conseillée dans la vie. Elle me montrera le chemin quand je fermerai les yeux à jamais!

Mais la route que l’on croit devoir prendre n’est pas nécessairement toujours la bonne. Je ne dois pas désespérer ainsi, me dit-on… Il est vrai que les difficultés de la vie sont une invitation à la conscience qui nous met au défi de dépasser notre pensée limitée. 

Je prends donc une pause pour me donner accès à d’autres réflexions. Je prends le dessus sur mon esprit et je le canalise vers l’issue que je souhaite le plus : m’en sortir et guérir encore une fois! Alors, commence une course contre la montre… il faut faire vite!  Avec sagesse, je décide de faire confiance au corps médical pour subir toute une batterie de tests et supporter la longue attente des résultats complémentaires. Je fais le point avec les médecins, je relativise de plus en plus…  tout en gardant à l’esprit que personne n’est maître de son destin, même si l’on est inversement le chef d’orchestre de notre propre bonheur! 

Finalement, mon bilan de santé est excellent. J’apprends que le cancer est là, bien localisé et sans aucune métastase. Une lueur d’espoir semble éclairer le bout du tunnel que je suis entrain de traverser…  Pour cela, je dois subir une seconde mastectomie totale radicale. Ce sera le prix à payer si je veux survivre encore une fois. Je prends peu à peu conscience que j’ai une chance de m’en sortir… Je mets la mort au rancart... et je relève la tête, décidée de me battre coûte que coûte!

Au-delà de ses bienfaits… je connais  les ravages de la chimiothérapie..., et pour de multiples autres raisons personnelles, je renonce à celle-ci, je décide de me battre à mains nues, avec pour seul soutien, l’hormonothérapie.  Je suis convaincue de prendre la bonne décision. Finalement, les professionnels de santé  approuveront ma décision quelques jours plus tard.

J’ai la foi et je sais qu’elle peut être entendue. Mon cri est plus qu’un espoir, il est une prière ! Je retrouve ma fougue. Je veux continuer de renaître du désespoir, je veux me laisser orienter par cette force de courage qui m’habite à nouveau, pour pulvériser ce mal en moi afin de pouvoir continuer de vivre cette vie qui nous est seulement prêtée.  

Fermement résolue et ancrée dans cette réalité, c’est ainsi que je reprends le fil de ma vie, en ce début d’année 2013 sous hormonothérapie pour 10 ans. 

Une bataille à livrer avec une attitude positive tout en acceptant mon regard sur l’atteinte irréversible de ma féminité en sachant que mes épreuves me garderont humaine et mes échecs humble. 
Ironiquement, je n’oublie pas que le cancer m'aura fait découvrir l’Art de la peinture sur bois qu’à ce jour je pratique encore et qui m’a permis de remporter deux prix du public. C’est en effet à travers mes tableaux de scènes d'enfants ludiques que j’ai pu donner du lest à toutes mes angoisses, mes joies et mes désillusions! Quel merveilleux antidote!

 
REMERCIEMENTS et GRATITUDE
 
 
FIN 2017 - "J'ai lutté pour ma vie, car un jour après avoir reçu un diagnostic de cancer du sein, j'ai dû emprunter mille et un visages, mille et un regards, celui de l’espoir, celui de vivre un jour une vie sans cancer. Aujourd'hui devant l’ennemi invisible, je survis désormais avec le regard de la victoire pour une troisième fois! "

À mon entourage proche et lointain, familles et amis(es), personnes anonymes, merci de m’avoir offert sans retenue vos mots remplis de bienveillance et d’encouragements, de soutien, d’affection et d’espoir durant ces dernières années! J'ai avancé une troisième fois en funambule au-dessus d’un précipice, tout en sachant qu’au bout il y avait quelqu'un qui me disait d'une voix douce : "Continue d'avancer, n'aie pas peur, tu vas y arriver." Je savais que c’était vous! En effet, c'est quand on a un genou à terre et que nos bras et notre cœur sont las de combattre, qu’il faut puiser au fond de notre être, cette force insoupçonnée et pourtant bien réelle, pour se relever même si le combat semble insurmontable! Vous m’avez offert vos sourires et cette force pour que je puisse combattre et vaincre ce troisième cancer durant lequel je ne me suis jamais sentie seule grâce à vous tous et toutes. Ce fût une grande douceur!

Alors, si je peux me permettre de vous dire ceci : “Ne renoncez jamais vous non plus devant l'adversité, quelle qu’elle soit, car c’est peut-être le moment où le vent va tourner! La preuve; voir mon témoignage dans le texte "Sous la dentelle des mots juste". Vous êtes de ces personnes qui font partie de ma survie. Que de remerciements et de gratitude pour vos mots de bienveillance!

 
 
Extrait d'une chanson d'Yves Duteil qui m'interpelle, car ces mots sont à l'image de ce que je vous dois…

 "Je voudrais vieillir de la sorte en amour et en amitié sans jamais refermer la porte de mon cœur où vous êtes entrés, en ouvrant tout grand les fenêtres. Et mon âme a la volupté de sentir chaque jour renaître en sachant que vous existez ".


 
 
Angevine



3b5a743564f4a24b7ea8a8484c3e5d93-huge-in
09f4dfc2a871461da07cad48dd1fdeea-huge-cc


 
Blogue Au-delà du rose 18/03/2020

Commentaires

Log in pour publier un commentaire.
Au-delà du rose 278
Au-delà du rose
29 Billets 2
L'unique blogue collectif d'autrices et d'auteurs.  Vos histoires de vie, des montagnes russes d’émotions vécues par tant de femmes et d’hommes. 

Pour partager, soutenir,  briser la solitude et surtout à mieux connaitre et les réalités du cancer du sein.  

Ce blogue a besoin de vous. Vous avez envie de partager votre histoireTraitements terminés ou non, votre histoire mérite d'être lue. 


Écrire sur soi : pourquoi - comment :
  • Pour se libérer
  • Pour faire du sens
  • Pour entrer en relation avec soi
  • Pour se faire du bien
  • Pour aider d'autres à mieux traverser leur expérience de cancer du sein.

Devenez blogueuse/blogueur le temps
d’un texte (ou de plusieurs) en écrivant à:

parlonscancer@quebec.cancer.ca  

Ce blogue vous est offert par
des femmes bénévoles engagées à réaliser et à diffuser les histoires de vie des personnes touchés par le cancer du sein.