Vous devez vous connecter ou vous inscrire afin de participer à ces discussions.


 

Retrouver l'énergie après la chimiothérapie

Retrouver l'énergie après la chimiothérapie

Publié par Sole sur mar 29, 2020 11:23

Bonjour
Je me demandais la question suivante; ça prend combien de temps pour retrouver un peu d'énergie après la chimiothéapie. Je sais que c'est différent d'une personne à l'autre, je sais que c'est long probablement, ...Moi ça fait 6 semaines que la chimio est terminée. J'ai eu ma chirurgie il y a 4 jours. J'ai été très active durant ma chimio selon mon niveau d'énergie disponible. Je croyais que le niveau d'énergie reviendrait plus vite. Comment ça s'est passée pour vous ?

RE: Retrouver l'énergie après la chimiothérapie

Publié par angedetoncoeur sur mar 30, 2020 6:23

Allo
écoute donne toi du temps. C'est très dure de retrouver toute l'énergie que tu avais avant. Mon conjoint à repris ses activités une journée à la fois. Ça dépend de toi ,ton bon vouloir y fait pour quelques choses. Commence tranquillement tu verras comment ça va.  Garde confiance.  Écoute ton intérieur et vas s'y une journée à la fois.  Bonne journée bye bye 

RE: Retrouver l'énergie après la chimiothérapie

Publié par Mone sur mar 30, 2020 8:28

Bonjour Sole, 

moi j’ai terminé la chimio le 5 août 2019 et je croyais qu’un mois après je serais pimpante, erreur, ça prends du temps, l’énergie revient tranquillement.  Il faut bien éliminer toute cette chimio. Aujourd’hui je te dirais que l’énergie est revenue à 90/95% ça fait 8 mois. Après la chimio je faisais encore de petites siestes quand j’étais fatiguée et un jour pas capable de dormir avec la sieste, signe que je prenais bcp de mieux. Par contre j’ai encore des effets secondaires de la chimio (engourdissement des orteils et doigts)

Bonne journée!  🌈☀️😎
 

RE: Retrouver l'énergie après la chimiothérapie

Publié par Pouki sur mar 30, 2020 4:01

Bonjour

J’ai hésité avant de répondre. D’abord je n’ai pas eu de chimio. Ensuite j’ai du Sjogrën. Ma remontée a été et est encore en dents de scie.

Les conseils d’angedetoncoeur sont des plus pertinents et je vais simplement les formuler autrement et en ajouter un peu.

Le conseil que je peine encore à suivre, c’est de ne jamais me comparer à avant et d’être contente de chaque effort. J’étais à 30 minutes d’appareil elliptique 3fis/sem et les autres jours 30minutes de yoga et musculation, congé le dimanche.

Bientôt 3 ans plus tard, je suis contente (j’ai appris) de mes 20 minutes toutes catégories.Et il me faut accepter les semaines où je ne réussis pas mes 6 jours. Au début, il m’a fallu accepter 10 min une ou 2fois /sem.

Bienveillance envers soi-même, accepter ce qu’on est capable de faire et ce qu’on ne peut pas faire ce jour-là, cette semaine là et persévérer avec espoir pcq demain est un autre jour!

Amitiés

 

RE: Retrouver l'énergie après la chimiothérapie

Publié par Sole sur mar 31, 2020 4:08

Merci

RE: Retrouver l'énergie après la chimiothérapie

Publié par Elise52 sur avr 3, 2020 11:41

Allô Sole‍ ,
Moi personnellement ça a pris près de 1 an avant de retrouver une belle énergie. On n’en récupère toujours de plus en plus au fil des semaines, mais c’est vrai qu’on s’attend à la récupérer plus rapidement. C’est normal. Bonne reprise d’énergie à toi, prends le temps qu’il faut, c’est bien mérité après tout ces bouleversements 🙂
Elise

RE: Retrouver l'énergie après la chimiothérapie

Publié par Vita15 sur jun 10, 2020 1:46

Allo Sole‍ ,

Je suis d'accord avec les autres, c'est long à remonter.
J'ai reçu des traitements de chimio pendant 1 an. On m'avait dit que 12 mois après la fin des traitements, je verrais une augmentation de l'énergie. Effectivement, j'ai vu une différence, alors j'ai recommencé à faire ce que je faisais avant, c'est-à-dire travailler et m'entraîner.  Erreur!

Je suis retombée assez rapidement. Résultat: épuisement. J'ai dû prendre un arrêt maladie de 6 mois. Il faut vraiment y aller graduellement. C'est frustrant de voir que notre tête voudrait en faire plus, mais notre corps ne suit pas. Il s'agit vraiment d'y aller une journée à la fois et d'être indulgent avec nous. Notre énergie d'avant n'est pas la même que maintenant et on apprend à respecter nos limites.

Comment ça se passe de ton côté ces temps-ci?

Bonne journée!

RE: Retrouver l'énergie après la chimiothérapie

Publié par Sole sur jun 11, 2020 3:38

Merci pour
votre soutient et vos bons mots. Je termine ma radiothérapie lundi et je vais sonner cette fameuse cloche de l’espoir .... juste d’y penser j’ai chaud et je pleure ! Des pleurs de joies qui signifient « enfin je vois le fil d’arrivée « ! Mais j’ai des douleurs sévères à toutes les articulations depuis la fin de ma chimio. Semble t-il que c’est rare d’avoir ce dommage collatéral après la chimio. Donc je passe des examens ( j’attends les résultats de ma scintigraphie osseuse afin de voir si il y a présence d’une quelconque forme d’arthrite). Avant le cancer ( je sais qu’il ne fait pas comparer avec avant) j‘étais très active ( jogging, ski de fond, raquette, marche, yoga, natation, etc) et maintenant j’ai peine à atteindre 3,5 km de marche. Alors je suis découragée mais je me parle. Je parle fort à mon corps aussi. Je ne veux pas rester comme ça ! Je ne resterai pas comme ça...peu importe le temps que ça me prendra! 

RE: Retrouver l'énergie après la chimiothérapie

Publié par Vita15 sur jun 12, 2020 2:27

Bonjour,

Des pensées positives, c'est toujours une bonne idée!
Comme vous dites, il faut se parler et se dire qu'on va y arriver, mais il faut prendre un jour à la fois. Ce n'est pas évident de récupérer l'énergie. Notre corps a subi un gros contrecoup avec la chimio et la radio.

Je me souviens quand j'ai terminé ma radio, j'étais épuisée.. Ca prend du temps à ce que la fatigue parte.
J'ai fait des marches au lieu de la course et du yoga au lieu des cours d'aérobie, mais j'ai continué de bouger.

Courage pour la suite!

RE: Retrouver l'énergie après la chimiothérapie

Publié par Concert sur jun 13, 2020 6:21

Bonjour toutes et tous,
Comme plusieurs, je croyais qu'après la chimio, l'énergie allait revenir rapidement et les effets secondaires disparaître au bout de quelques semaines. À part de nous dire que chaque cas est différent, je trouve que nos soignants ne sont pas très aidants de ce côté. Ils pourraient mieux nous prévenir des ennuis qui  nous attendent.
J'ai  terminé la chimio à la mi-avril (Folfox-6).  Aujourd'hui encore j'ai les pieds engourdis, les jambes faibles et le souffle court. L'engourdissement de mes doigts a beaucoup diminué et mes empreintes digitales sont en voie de réapparaitre.
J'ai voulu consulter mon médecin de famille pour le principal handicap: le souffle court après l'effort. Je travaille beaucoup en forêt et il m'arrivait de devoir m'asseoir ou même m'étendre sur le sol après quelques travaux trop essoufflants (mais autrefois vraiment banals). De même, en ville, marcher sur une rue moindrement en pente me donnait envie de m'asseoir, de faire une pause à chaque coin de rue... Alors quand j'ai demandé un rendez-vous au CLSC, alerte générale, problème de respiration égale DANGER COVID. On m'a dirigé vers l'hôpital Jeffrey Hale (Québec) l'un des principaux centre de lutte à la COVID de la capitale. 
Ma foi, j'ai été accueilli comme dans un Club Med de la santé. En moins d'une heure on m'a administré une radiographie des poumons, un électrocardiogramme, un test COVID et une prise de sang. Tout était beau. Le lendemain on me confirmait que le test COVID était négatif mais le médecin voulait me revoir pour un scan des poumons en médecine nucléaire. Suis retourné le lendemain. On m'a confirmé que j'avais rendez-vous dans un autre hôpital (CHUL) pour la médecine nucléaire. On m'a payé le taxi, aller-retour. J'ai eu les résultats sur-le-champs: pas d'obstruction des poumons, pas d'eau, tout est beau!
Ça ne fait que deux semaines de ça et, déjà, je peux dire que je vais mieux. D'abord je n'ai plus l'angoisse de la détresse respiratoire.  Mon souffle s'est beaucoup amélioré. Je suis sur la bonne voie. Mes ;pieds me font moins souffrir aussi. Je retourne en forêt aujourd'hui avec la ferme résolution de prendre mon temps, de forcer le moins possible. Rester actif, oui. Trop forcer, non.
La nature est patiente, soyons-le nous aussi.
Prendre le temps, prendre son temps.
Bon courage tout le monde.