Vous devez vous connecter ou vous inscrire afin de participer à ces discussions.


 
+ Répondre
Picc Line versus Port-à-cath (cathéter à chambre implantable)
Lydia B
4 billets

Bonjour,

Je devrai bientôt me faire installer l'un de ses dispositifs (Picc Line ou Port-à-cath) et je dois donc faire un choix. J'apprécierais connaitre votre opinion. L'installation me terrifie… mais c'est un passage obligé pour les deux dispositifs. J'aimerais prendre la meilleure décision pour ma qualité de vie durant les mois de chimio qui approchent.

Avez-vous des conseils?

Merci beaucoup!
Lydia

13 Réponses
Bene2021
31 billets

Bonjour @Lydia B ,

J’ai un PAC .on me l’a installé près de la clavicul sous anesthésie générale en même temps qu’une autre opération mais je sais qu’il peut être installé sous anesthésie locale en ambulatoire. La cicatrisation a duré une semaine -10jours.

Quand je vais en chimio,je pose un patch elma environ 2h avant et quand l’infirmière pique je ne sens rien(ça m’ai déjà arrivé d’oublier le patch et c’est supportable).

Sinon il se laisse oublier, on peut se doucher et tout.

Bénédicte

momo
183 billets
Bonjour Lydia B‍ ,
Sans aucune hésitation le Port-a-Cath, c'est un must. J'ai le mien depuis 5 ans, il a été installé la veille de mon premier traitement de chimio sous anestésie locale et permet les douches, la baignade, tout ce que le pic-line empêche.
Bonne chance pour la suite
Momo
Cendrillon
164 billets
Bonjour, Lydia B‍ , Personnellement, j'ai eu un picc line pour recevoir de la chimio car c'était difficile de me piquer pour m'installer un cathéter. Le picc line en tant que tel a été correct mais les pansements pour le tenir m'ont fait vivre l'enfer. Prendre des rdv au ciuss (clsc) était difficile et stressant. On a essayé plusieurs choses pour le faire tenir et rien ne fonctionnait. Difficile de prendre une douche avec ça et impossible de se baigner. Si vous optez pour ça, demandez en un à 2 sorties ainsi si un est bloqué l'autre va fonctionner. Je n'ai pas de port-à-cath car je ne reçois pas de chimio intraveineux en ce moment. De plus, à mon hôpital, au prélèvement sanguin et au scan, ils n'utilisent pas le port-a-cath car ce sont des infirmières auxiliaires et elles n'ont pas le droit. Alors ça servirait uniquement à la chimio. Ça dépend de votre fréquence. Je suis convaincue que votre coeur vous dira le bon à utiliser.


Marie-Helene
525 billets
Bonjour Lydia B‍ ,

Je vous souhaite la bienvenue parmi nous. Je comprends que la décision que vous avez à prendre n'est pas facile. Vous avez déjà reçu des conseils pour vous éclairer. J'ai fait une recherche sur notre site et j'ai vu que IrynKa‍ a elle aussi eu à faire ce choix. Je l'invite à venir vous partager ses réflexions.
​​​​​​
Vous pouvez aussi inscrire les mots Picc-Line ou Port-a-cath dans la zone de recherche et ainsi consulter les billets qui ont été échangés sur le sujet.

Mais peu importe votre décision, se sera la bonne. Suivi votre instinct, il saura vous guider.

Donnez nous de vos nouvelles,

Hélène Modératrice
coquelicot59
127 billets

@Lydia B

PORT A CATH

J'ai le mien depuis mai 2015, et pourtant je n'ai plus de chimio, ni perfusion depuis 1er avril 2020 (cause covid, plus de traitement à disposition) je le supporte trés bien, je fais attention lors du soleil car c'est du metal sous la peau .

IrynKa
24 billets

Bonjour @Lydia B

j'ai eu les deux. Si vous avez le choix, je vous conseille vraiment le port à cath. Ça fait peur d'insérer qqch dans son corps, mais c'est mieux.

Je n'avais pas de choix. D'abord, on m'a installé un picc-line. Mais j'avais tout le temps des problèmes. Premièrement, il faut changer le pansement toutes les semaines. Ça ne prend pas beaucoup de temps, mais il faut quand même le prévoir. Deuxièmement, il faut toujours l'observer s'il n'y a pas d'infection. Je n'avais pas de chance, ça ne guérissait jamais, je devais m'adresser trois fois à l'urgence (on était gentil, deux fois on m'a placée dans une salle séparée pour ne pas augmenter les risques d'infection, mais on traite les demandes dans l'ordre de priorité, donc j'y suis restée jusqu'à 4-5 heures du matin). Deux fois, on disait qu'il y avait une infection, mais extérieure seulement, mais la troisième, c'était déjà pire et le médecin devait l'enlever. Troisièmement, en été c'est pas très pratique, je ne pouvais pas porter des vêtements à manches courtes, sinon tout le monde pose des questions… Quatrièmement, il faut acheter un truc spécial pour prendre une douche, ce n'est pas très pratique non plus… Finalement, je suis devenue allergique au diachylon et je ne peux plus l'utiliser jusqu'à maintenant, ça a créé des problèmes car on pouvait faire seulement un pansement sec qui n'est pas transparent et je ne pouvais pas voir le cite d'insertion et réagir vite à l'inflammation.

Puis, on m'a installé un port à cath, ça a pris deux semaines pour trouver le temps, mais ça s'est bien passé. Je suis sortie de l'hôpital une heure après l'installation. On m'a prescrit du Tylenol et qqch de plus fort, mais je n'ai rien pris, ça ne faisait pas mal. Les avantages pour moi: personne ne le voit, on peut se baigner, si vous suivez le traitement, il ne faut rien faire, si vous arrêter, il faut le “laver” une fois par mois, pas de changement de pansement chaque semaine. En plus, rien ne sort de votre corps. Après le traitement, il faut garder un pansement pendant 24 heures et c'est tout. Je suis plus contente maintenant))

Bonne chance dans vos traitements!!!

Soulbeach
1 billets

@Lydia B

PAC, le Pic Line est BCP moins invasif mais c'est énormément d'entretien en comparaison. Au jour le jour, il faut le rincer à l'eau saline, s'assurer de ne pas l'accrocher dans nos vêtements, risque d'infection plus élevé, les bains et douches sont difficiles etc. Mais, ca fonctionne bien si il est bien entretenu.

Mamie49
12 billets

@IrynKa @coquelicot59

J'ai une chambre implantable mise lors de ma première intervention chirurgicale le 21/08/2020 à ce jour après chimiothérapie veineuse réopéreration du sein en février 2021 ensuite radiothérapie associée à la chimiothérapie orale jusqu'en octobre.Je me posais cette question car personne ne m'a rien dit faut-il faire des soins à cette chambre implantable et qui le fera.
Qui peut me répondre car ma chirurgienne m'a rien dit à ce sujet sauf qu'elle me la laissera pour le moment je n'ai pas de date de retrait pour cette dernière.

Sofifi
4 billets

@Lydia B

Moi j'ai eu un port-à-cath pour mes traitements qui ont duré 1an et demi (chimio + herceptin pour cancer du sein). On me l'a implanté sous anesthésie locale, on m'a demandé avant si je voulais un calmant. Une fois la plaie cicatrisée, on l'oublie! Je me souviens que j'avais trouvé ça un peu gênant pour conduire les 2 premières semaines car la ceinture de sécurité appuyait dessus quand j'étais du côté conducteur (il était posé sous la clavicule gauche), je mettais donc un carré de tissu plié entre la ceinture et moi. Après 15 jours ce n'était plus gênant. Je trouvais super pratique d'avoir mes deux bras libres pendant les traitements. Je pouvais donc tenir un livre à 2 mains, tourner les pages, manger, boire, colorier…. sans être embêtée dans mes mouvements par un fil branché à un bras. Ma voisine qui a elle aussi eu un cancer du sein me disait qu'on ne lui avait pas proposé le cath et qu'elle aurait bien aimé avoir cette option. Elle se faisait piquer à chaque traitement et au bout de quelques traitements c'est devenu douloureux car les veines des bras étant plus minces, le produit de chimio finissait par lui créer des sensations de brûlures. Le PAC donne accès à une veine centrale beaucoup moins fragile et je n'ai jamais ressenti de douleur pendant les traitements.
Et oui avec un port-à-cath on peut se baigner (il faut attendre 24h après un traitement), se doucher… Je n'ai jamais eu de problème avec, pas d'infection. À part pour les traitements il a été utilisé une seule fois pour un scan pour mettre le produit, mais pour les prises de sang par exemple ils continuent de prélever dans le bras.
Quand ils retirent le PAC ensuite, c'est une autre anesthésie locale, et on garde une petite cicatrice en souvenir. Certaines personnes ne veulent pas de cette cicatrice comme rappel, mais moi j'en suis plutôt fière. Elle me rappelle ce que j'ai traversé et de ne surtout pas oublier d'apprécier chaque journée qui m'est offerte!
Je suis sûre que vous prendrez la bonne décision pour vous, quelle qu'elle soit. Bon courage pour les traitements.

momo
183 billets
Bonjour Mamie49‍ , Je ne comprend pas que votre oncologue ne vous a pas aviser que le port-a-cath doit etre irrigué a tous les mois quand il ne sert pas pour injecter de la chimio. L'hopital aurait du envoyer les instructions a cet effet a votre CLSC, si ce n,est pas fait, il serait important de s'en occuper. Ce n'est pas long 10 minutes tout au plus, une irrigation avec une seringue d'eau salée et le tour est joué jusqu'au mois prochain. J'ai le mien depuis 5 ans et n'ai eu aucon problème.

Momo
+ Répondre