Vous devez vous connecter ou vous inscrire afin de participer à ces discussions.


 
+ Répondre
Parlons de...l'accès aux médicaments
52a2f6ee2145f130595a6cbca4e37df6-huge-se

Les médicaments d’ordonnance jouent un rôle essentiel dans le traitement du cancer. Les médicaments contre le cancer, comme ceux employés lors de la chimiothérapie, de l’hormonothérapie, de la thérapie biologique et de l’immunothérapie, agissent de différentes façons pour détruire les cellules cancéreuses, pour les empêcher de se propager ou pour ralentir leur croissance. Ils peuvent aussi servir à atténuer ou à soulager les effets secondaires du cancer ou de son traitement. Le système de santé continue d’évoluer et de s’adapter aux besoins des patients, mais d’importantes lacunes persistent concernant les soins. En ce qui a trait à l’accès aux médicaments, les Canadiens atteints de cancer peuvent être confrontés à des obstacles.

Questions de discussion :

Avez-vous eu des difficultés à obtenir un accès rapide aux médicaments pour votre traitement contre le cancer ?
Avez-vous dû remplir plusieurs formulaires lorsque vous tentiez d'accéder à vos ordonnances par l'intermédiaire d'un programme financé par l'État?
Votre compagnie d'assurance privée a-t-elle couvert tous vos frais de médicaments ?

5 Réponses
carolyne
9 billets

@Stephanie Modératrice pour mon conjoint, nous avons trouvé une pharmacie qui fait le pont entre mon assiurance collective, la compagnie qui produit et distribue le médicament et le médecin spécialiste. C'est un médicament dit d'exception et mon conjoint doit le prendre à vie. La compagnie abuse. elle demande le même formulaire aux 2 ou 3 mois. Lorsque le médecin retarde de compléter le formulaire, la pharmacie et l'avance..C'est un médicament de plusieurs milliers de dollards par mois. C'est quand même beaucoup d'ouvrage de naviguer dans tout cela sans comprendre les rouages du système. En même temps on tente de maintenir le cap pour maintenir un équilibre familial, se soigner et trouver des moyens pour pallier aux effets de la maladie.

Myriam
75 billets

@Stephanie Modératrice
Pour un des médicaments, ça a été un parcours du combattant.

Vendredi, premier rendez-vous avez l’oncologue. Je vais avoir des chimiothérapies aux 3 semaines. Il me dit qu’il y a un médicament qui pourrait faire partie du traitement. Or, même si santé canada a approuvé le médicament, la RAMQ ne le rembourse pas. Si mes assurances privées acceptent de le couvrir ou au moins d’en couvrir une partie, je pourrais le recevoir. C’est un adjuvant au reste du cocktail de chimiothérapie. Il me dit, « Ce ne sera probablement pas approuvé par tes assurances pour le premier traitement mais fort probablement pour le 2e. Ça prend environ 2 semaines à être approuvé. » Je donne mes coordonnées d’assurance à la pharmacie avant de quitter l’hôpital en disant, « C’est peut-être mes anciennes assurances. Je vous confirme le numéro du régime. »

Lundi, téléphone à la pharmacie. « Voici le bon régime pour l’assurance. Ce ne sont pas les bonnes que vous avez. »

Une semaine plus tard, première chimio.

2 semaines plus tard, rencontre avec l’oncologue. « J’ai pas eu de nouvelles de mes assurances. Vous en avez vous eu? » « Non, je vais vérifier avec département X de l’hôpital. »

Premier appel de infirmière unetelle. « Je suis de la compagnie qui fabrique le médicament. Si tu veux, je facilite le processus avec les assurances et je coordonne tes rendez-vous dans une clinique qui pourra te donner le médicament. Les effets secondaires du médicament sont … Il faut qu’il soit donné dans les 24h de la chimiothérapie que tu reçois à l’hôpital. Ça se fait en clinique privée.»

C’est après que les problèmes ont commencés.

Premier refus de l’assureur. La demande a été fait pour le régime d’assurance qui ne me couvre plus. Infirmière unetelle fait transférer la demande sous le nouveau régime. L’assureur contacte le médecin pour plus d’information.

2e chimiothérapie

Délai, réponse du médecin. L’assurance demande plus d’information, délai, réponse du médecin.

2 semaines plus tard, acceptation par l’assureur. Demande de la prescription au médecin, délai.

Vendredi avant la 3e chimio, prescription émise par le médecin. La pharmacie spécialisée qui a le médicament m’appelle, m’indique les effets secondaires. Elle fait la demande de remboursement à l’assureur. Refus du remboursement puisque le mauvais médicament avait été approuvé par l’assureur. Demande de correction à l’assureur.

Lundi, 3e chimiothérapie.

2 jours plus tard, vers 13h30, l’infirmière unetelle me dit : « C’est accepté! Peux-tu te rendre à clinique X pour 15h30. Je vais faire venir ton médicament de la pharmacie X qui est à 2h de route de la clinique. Le taxi qui l’amène sera en retard de 20 minutes. On peut se permettre exceptionnellement un jeu de 72h après ta chimiothérapie. On est donc encore dans les temps. »

J’ai finalement reçu le médicament à 17h, 2 jours après ma 3e chimiothérapie, après que la demande ait été fait au mauvais régime d’assurance, après avoir attendu après l’oncologue pour des formulaires à remplir 2 fois et après que le mauvais médicament ait été accepté. Heureusement, que ce n’était qu’un adjuvant, un traitement optionnel qui n’était pas le traitement principal pour le cancer que j’avais. J’ai quand même fait le saut lorsque j’ai vu combien coûtait ce médicament et j’ai été contente que mes assurance le couvre à 100%. Ce qui devait prendre environ 2 semaines en aura finalement pris presque 8.

@carolyne
Je peux tout à fait comprendre que remplir des formulaires encore et encore, tout en essayant de garder la tête hors de l'eau et d'affronter les réalités quotidiennes de vivre avec le cancer/d'une personne atteinte de cancer, ça doit être beaucoup!😤

Merci beaucoup pour votre compte de ce que vous avez vécu. Pensez-vous qu'il y a une partie du système sur laquelle vous aimeriez en savoir plus qui vous aiderait à naviguer dans ces processus ?

Stephanie Modératrice

@Myriam
WOW ! Quelle histoire. 😪

Tant d'attente et de questionnement, enregistrement! Tant de choses à suivre pendant que vous suivez également un traitement.

Je suis heureuse que ce n'était pas votre médicament nécessaire, comme vous l'avez mentionné. Mais quand même…

Très heureuse que cela se soit bien terminé et qu'il est couvert à 100 % !

Merci, comme toujours, du partage. C'est apprecié!

Stephanie Moderatrice

Liliane26
19 billets

@Stephanie Modératrice
Tous ces désagréments qu'à subits Myriam devraient être dédommagés, mais c est rêver en couleurs. C,est à se demander si les compagnies d assurances ne font pas exprès pour exasperer l assure pour le décourager dans mon cas c,est la ramq qui joue avec mes nerfs.

Liliane26

+ Répondre