Vous devez vous connecter ou vous inscrire afin de participer à ces discussions.


 

Parlons de...Quel a été l'impact du cancer sur votre travail?

Parlons de...Quel a été l'impact du cancer sur votre travail?

Publié par sur jui 29, 2015 3:30

Bonjour à tous, le mois de juillet tire à sa fin, et avec lui termine notre sujet du mois du milieu de l’été. Durant le mois de juillet, nous nous sommes penchés sur le pouvoir des mots pour soulager les maux. Je vous invite d’ailleurs à lire les précieuses réponses de nos membres et d’y ajouter les vôtres.

Le mois d’août est à nos portes, et qui dit nouveau mois dit nouvelle thématique. Le cancer affecte plusieurs aspects de la vie. Une petite visite dans le forum permet de constater que le cancer amène souvent des ajustements au niveau du travail. Que ce soit un arrêt de travail, un changement dans les tâches ou encore un retour au travail planifié, il est fort probable que le cancer ait un impact sur la réalité professionnelle des personnes touchées par la maladie. Dans cette discussion, je vous invite à partager avec les membres de Parlonscancer.ca quelle place le cancer a-t-il pris dans votre vie professionnelle? Quel est ou a été l’impact de la maladie sur votre relation avec le travail?


11fdce9eeae2fa2069b88f5066f142de-huge-le
 
Alors sans plus tarder,
 
Parlons de…Quel a été l’impact du cancer sur votre travail?
 
Au plaisir de vous lire!
Guillaume_admin
 

RE: Parlons de...Quel a été l'impact du cancer sur votre travail?

Publié par coquelicot59 sur aoû 3, 2015 8:05

Aprés 42 ans, de travail, j'approchais la retraite. J'ai commencé un premier arrêt en fevrier 2015 qui a fini par se prolonger à ce jour. On est vite oublier par les collégues qui auraient dus être à mes yeux les plus proches. Mais j'ai eu quand même des retours de certains, qui me restent fidèles de petit coucous.
Heureusement qu'ils sont là quand même. J'ai eu aussi des clients qui ont eu des belles pensées et des portes qui reestent ouvertes
Je devais prendre ma retraite anticipée à 60 ans, et j'attendais un papier de la caisse m'y autorisant, je pensais tellement à ce bout de papier en travaillant car il me permettais d'envisager le dossier de retraite, mais je l'ai reçu en juillet. Cela ne voulait plus rien dire... je suis en maladie longue durée et un ? au bout du chemin.
Le projet fête (retraite et mariage en octobre) n'a plus de sens, je tiens à peine debout.

Le travail je ne le reprendrais plus normalement.
mais je réalise que pour les plus jeunes cela doit être plus compliquer. La reprise pour les gens = guérison, alors que la fatigue doit toujours être là.
Il faut des trimestres cotisés pour la retraite à 60 ans.

Maintenant c'est le temps des vacances, je verrais la rentrée pour eux, si je fais encore partie du tableau


 

RE: Parlons de...Quel a été l'impact du cancer sur votre travail?

Publié par Loulouga, Laval sur aoû 3, 2015 8:30

Bonjour
Je vois que ça ne va pas bien, quelle cancer as tu, j'ai été aussi décourager que toi, je croyais que ma vie était fini,  qu'il me restait juste 2 à 3 ans de vie,j'ai un cancer du poumon mais non, je vais mieux et je profites de la vie maintenant même si je suis un traitement de chimio au 3 semaines, je perds 1 semaine sur 3 car je suis très malade cette semaine là.
Écris nous tu verras que ça ira mieux bientôt. courage
Loulouga

RE: Parlons de...Quel a été l'impact du cancer sur votre travail?

Publié par Nath sur aoû 3, 2015 4:19

Bonjour,

Qu'on le veuille ou non, c'est certain que d'être atteint d'un cancer (ou de toute autre maladie j'imagine) nous amène obligatoirement à faire des changements dans notre vie en général, incluant la vie professionnelle...

Lorsque j'ai appris en septembre 2014 que j'avais un cancer du sein de grade 3, avec ganglions atteints et hormono-dépendant, et que l'équipe médicale me proposa d'embarquer sur un protocole de traitement  beaucoup moins invasif, je me disais que je pourrais continuer de travailler en ajustant un peu mon temps. Moi qui était une "work-a-olique" invétérée, avec un grand sens du professionnalisme, qui trouvait toujours du réconfort ou un échappatoire dans mon travail, je ne pouvais pas m'imaginer ne pas travailler!!! J'avais beau me dire que ce n'était pas qu'un petit rhume que j'avais, je n'arrivais quand même pas à m'imaginer sans travailler. Alors, de septembre 2014 à mars 2015, mois de ma chirurgie, j'ai continué de travailler entre 25-40 heures semaines... 

Vous vous doutez bien qu'après la chirurgie, la fatigue m'a rattrapé et a frappé fort! C'était comme entrer en collision avec un mur de briques... Je n'ai pas eu le choix de me rendre à l'évidence que je devais modérer un peu mon horaire de travail. Étant travailleur autonome, je sais aussi que si je ne travaille pas, je n'ai pas de paie qui rentre au bout de la semaine, mais que les comptes, eux, continuent d'arriver, qu'on soit malade ou non...! J'ai donc discuté avec la PDG de la fondation pour laquelle je suis sous-contractante et nous avons convenu ensemble que je leur garantissait environ 15 heures de travail par semaine et que les semaines où je serais plus en forme, je pourrais en faire plus.

Lorsque après ma chirurgie les résultats sont revenus et que l'équipe médicale m'a dit qu'il serait préférable de faire 4 traitements de chimiothérapie AC pour éliminier les chances de récidives, j'ai vraiment eu à ralentir davantage, car la fatigue était de plus en plus présente, mais surtout, mon système immunitaire a mangé "la claque" comme on dit. J'ai la chance de pouvoir travailler de la maison et c'est ce que je fais depuis la fin mars-début avril.

Il y a 2 semaines, j'ai repris les traitements de mon protocole, qui sont (ou du moins étaient!!!) moins agressifs et épuisants que la chimio. J'espère pouvoir reprendre un rythme de travail un peu plus normal, mais en même temps je réalise que la fatigue est encore là et que je dois régulièrement faire des siestes certains jours, sinon je n'arrive pas à tenir. J'ai convenu d'un retour très progressif au travail, à savoir une demi-jour par semaine à la Fondation, et plus si je m'en sens la force.

Je ne sais pas comment ça se passera une fois que tout sera terminé, et honnêtement j'aime mieux ne pas trop y penser pour le moment, car je sais bien que la fatigue ne disparaîtra pas par magie à la fin des traitements. Un jour, mon infirmière pivot m'a dit que souvent, la lutte contre un cancer est comparable à un soldat qui fait la guerre. Lorsque la guerre est terminée et qu'il revient à la maison, un autre combat commence: celui du retour à la vie "normale".

Alors bon courage à vous toutes et tous, ami(e)s soldats qui êtes sur le chemin de la guerre et sur la voie de la victoire! :)  

Ensemble, en se soutenant et en discutant de ce qui nous arrive et en échangeant nos petits trucs, nous finirons par vaincre cet ennemi :)

 

RE: Parlons de...Quel a été l'impact du cancer sur votre travail?

Publié par Espoir au présent sur aoû 13, 2015 5:49

Bonjour à tous, pour ce qui est de mon travail je  l'ai abandonné 6 mois avant la découverte de mon cancer,  je ne pouvais plus fonctionner du tout au travail: manque de sommeil, d'appétit, de force, mon corps n'était plus du tout le même, donc j'ai rencontré  mon médecin et après une courte réflexion j'ai démissionné. Il faut dire que ça faisait quelques années que je  souffrais. J'ai rencontré mon médecin à plusieurs reprises et elle m'a  fait passé plusieurs tests sans résultats. J'ai même été à l'hôpital une quinzaine de fois, une en ambulance, ils regardaient le coeur et les poumons car en 2011 j'ai fais un infarctus, les tests étaient toujours correct. Il ont finis par me dire que je faisais de l'anxiété et des crises de panique, j'ai été traité pour ça mais j'avais toujours mal. En fin de compte ils ont découvert le cancer un peu trop tard, j'avais des métastases et je n'avais plus d'emploi.Pensant que j'avais une maladie mentale qui m'empêchait de faire mon travail. Souvert à la maison je disais à ma conjointe que j'étais sûr que j'avais une maladie physique grave, il est vrai que j'avais fais un épisode de dépression par le passé mais ils ont littéralement manquer leurs travail!!! Espoir au présent  
 

RE: Parlons de...Quel a été l'impact du cancer sur votre travail?

Publié par Pierrot, St Augustin,Qc sur aoû 13, 2015 12:33

Bonjour Espoir au présent,
J'ai aussi vécu un 'manque' de ce genre..Ce qui avait été pris pour une petite inflammation de fumeur et ignoré, a longtemps plus tard été découvert comme un 2ième cancer.qui m'a donné droit à une 2ième lobectomie 8 mois après. Ca écoeure mais en même temps, je me console en pensant que nous pavons la voie pour ceux qui nous suivent et que nous contribuons (à prix fort) à améliorer les connaissances des médecins. Ce genre d'erreurs doit leur apporter de grandes réflexions...qui profiteront probablement à nos successeurs, peut être même nos proches..
Salutation à toi !
Pierrôt
 

RE: Parlons de...Quel a été l'impact du cancer sur votre travail?

Publié par Loulouga, Laval sur aoû 13, 2015 3:52

L'école recommence bientôt, je suis éducatrice à l'école primaire depuis 17 ans et je ne pourrai pas travailler, ils vont me manquer, comme je suis en chimio et tous microbes seraient dangereux pour moi alors non.
Je vais passer un scan de mes poumons dimanche qui vient, j'espère que la chimio va avoir fait rappetisser mon tumeur.  j'ai hâte et en même temps j'ai peur.
Je vais essayer de ne pas trop penser à ça.blush
Bonne journée A+
Loulouga

RE: Parlons de...Quel a été l'impact du cancer sur votre travail?

Publié par Candie sur aoû 13, 2015 4:32

Bonne chance Loulouga.
Nous vous accompagnerons à distance.
xxxxx

RE: Parlons de...Quel a été l'impact du cancer sur votre travail?

Publié par victoire2015 sur aoû 13, 2015 6:44

Bonne chance loulouga xxxxx

RE: Parlons de...Quel a été l'impact du cancer sur votre travail?

Publié par Espoir au présent sur aoû 14, 2015 1:58

Merci Pierrot, il y a 2 mondes entre la médecine générale et l'urgence et l'oncologie, les médecins et l'urgence sont surchargés, ils ont trop de travail et les risques d'erreurs sont présentes, les médias nous le prouvent. C'est comme ça dans tous les métiers mais avec des dommages souvent moins graves. Dans mon métier c'était la même chose, on nous demandait souvent plus de quantité au détriment de la qualité.Remarque que c'est mon opinion personnelle, encore aujourd'hui on demande au médecin de voir plus de patient dans une journée, ça veut dire moins de temps pour chaque patient. Dans le passé j'ai aussi eu beaucoup de rendez-vous alors que j'en avais pas vraiment besoin, elle prenait ma pression, me posait quelques questions, je perdais du temps dans la salle d'attente et quelques heures sur ma paye. Pour ce qui est de l'oncologie je suis vraiment traité au petit soin. Je ne sais pas  vraiment pourquoi j'écris ça, j'ai dormi une bonne partie de la journée et je suis présentement sans douleur en pleine nuit, ça doit être à cause des  médicaments, je suis un peu stone! Mais très bien, c'est ça qui compte présentement. Bonne nuit et fait de beau rêve! Espoir au présent.

RE: Parlons de...Quel a été l'impact du cancer sur votre travail?

Publié par Hocmundo sur aoû 30, 2015 1:25

Quand on m’a annoncé mon cancer, j’ai tout de suite été admise a l’hôpital pour des traitements de chimio donc j’ai du cesser brusquement de travailler.

L’épicerie pour laquelle je travaillais venait d’être vendu et le nouveau propriétaire n’avait pas concervé la couverture d’assurance… Ça réellement mal tomber.. J’ai eu mon 3 mois de chômage et ensuite plus rien. Mon conjoint a du prendre en charge tout les frais de médicaments en plus de me faire vivre. 

Je suis en arrêt depuis mai 2014. Si tout va bien lors de mon bilan d’un an post-greffe, je retourne au travail en octobre. Et sincèrement je suis un peu stressé.. J’ai été absente un an et demi dont plusieurs mois passé en isolement a l’hôpital. Je sais que la chimio/radio a endommagé mon corps en le faisant vieillir prématurément et j’ai peur que mon cerveau en ai aussi subit les conséquences.. 

Je vais devoir réaprendre mon métier car il y a eu trop de changement depuis que je suis en arrêt.

En ce moment j’essaie de me remettre en forme le plus que je peux pour pouvoir être capable de tenir 8 heures a travailler debout et marcher toute une journée… 

Mon oncologue m'a dit que je ne retrouverai jamais la force que j’avais avant et ça aussi ça m’effraie un peu.. 

Je sais que tout le monde a hâte que je revienne travailler et mes clients aussi mais j’ai la frousse de ne pas assurer le moment venue. 

En même temps… j’ai très hâte de faire enfin quelque chose de mes journées et payer mes comptes avec les sous que j’aurai moi-même gagner. Ça va m’aider dans mon estime de moi.
On peut donc dire que le cancer a mit tout a l'envers dans ma vie professionnel mais malgré ma longue absence j'ai quand même conservé mon poste! Enfin je l'espère puisque le proprio me l'a assuré lui-même.. Je le saurais dans un mois et demi.

Ego non sum de hoc mundo

RE: Parlons de...Quel a été l'impact du cancer sur votre travail?

Publié par Espoir au présent sur aoû 30, 2015 9:30

Concernant le travail que je faisais, j'ai dû l'abandonné car on n'avait pas encore trouver l'origine de mon mal, 7 mois plus tard on me dit que je devais cessé de travailler lol! Malgré leur verdict, je vais peut-être essayer de me trouver quelque chose d'autre que mon métier de soudeur que je ne serait plus en mesure de faire, et j'en suis très heureux. Une maladie comme la mienne ou la vôtre nous permet de faire un changement de carrière si les moyens financiers nous le permettre, dans mon cas c'est faire autre chose ou rien du tout. Je pourrais choisir quelque chose qui me passionne et me fait grandir tout en ayant du plaisir et si je ne trouve rien de vraiment rémunérateur je pourrai faire du bénévolat dans une cause que j'aime pour aider les autres quelques heures par semaine, j'en ai déjà fait et c'est très gratifiant de sentir qu'on a fait du bien à d'autres personnes. Ça commence par une pensée qui se termine en actions concrètes, c'est après les actions qu'on peut vraiment recevoir les dividendes. Bonne journée! Espoir au présent.

RE: Parlons de...Quel a été l'impact du cancer sur votre travail?

Publié par Passiforte sur aoû 30, 2015 8:42

J'ai découvert ma masse juste avant mes vacances d'ete.... Ma mammographie etait prévu a ma premiere journée de vacances.... Trois semaines de vacances a passer examens apres examens... Je ne peux pas me plaindre, les vacances ont ete gaspillés, mais j'ai eut la chance dlavoir mes examens tres rapidement et je dirais plus vite que la normale.... Je devais revenir au travail le lundi et J'étais  opérer le mardi.... Je suis dons tomber en congé de maladie sans etre retourner au travail.... 6 semaines de convalescence et déja la chiomio.... Mon medecin m'a conseiller de ne pas reprendre le travail et j'ai suivi ces conseils.... Je suis chef des services financiers dans le réseau de la santé, avec un budget de 65 millions a gerer.... Finalement, j'etais bien contente d'etre en arret, car les traitements de chimios me procuraient d'enorme effets secondaires autant physique que spychologiques, aucunes concentrations....  Pendant mon absence, il y a eut la réforme de notre cher M Barette... Resultat, j'ai perdu mon poste au 1 avril alors que j'etais en radiotherapie.... Je n'avais aucune énergie pour entreprendre le processus de mise en candidature, j'etais en pré retraite  depuis trois semaine lorsque je suis partie en vacances... Alors depuis trois semaines, je travaillais 4 jours semaines... Malheureusement pour moi, je n'avais pas droit au prime de separation, alors je devais retourner a travail a faire des dossiers de transition..... 
Finalememt, j'ai fait le choix de partir a la retraite, car je n'avais aucunement l'energie pour retourner a travailler 12 heures par jours tout en etant payer 7 hres. 
Certaines de mes collegues trouvaient que je n'avais pas eut de changer de vivre mon cancer a ce moment de virage dans le rēseau.... Moi, je crois qu'au contraire, j'aurais eut du mal a partir a la retraite, beaucoup trop work o lique...... Le cancer m'aura appris qu'il y avait plus important que le travail dans la vie... Deja, la coupure, presque un an en arret, m'aura faciliter la tache pour le grand départ...
certe, je perds un bel endroit ou je me rēalisais pleinement, mais je suis convaincu que le moment voulu, je trouverai surement un autre faćon de me realiser.... A la retraite depuis une semaine, je suis tres sereine avec ma décision !
Passiforte xx

RE: Parlons de...Quel a été l'impact du cancer sur votre travail?

Publié par Izabelle (Bas-st-laurent) sur sep 9, 2015 11:00

hocmundo, je te souhaite un bon retour au travail en octobre. Je suis certaine qu'avec ton beau sourire ça va bien aller. Je suis triste pour ton histoire, ça n'a pas dû être évident! On croit souvent qu'au Québec c'est plus facile parce qu'on a l'assurance-maladie. C'est vrai que c'est super, mais c'est triste de voir qu'il y a parfois des failles comme celle que tu as vécu! En tout cas, tu as de quoi être fière de tout ce que tu as traversée!!! 

Personnellement, comme ça a pris deux mois à établir un diagnostic précis, j'ai trouvé compliqué d'aviser mon employeur que j'allais probablement partir, mais que je ne savais pas quand. Je ne voulais pas crier ma situation sur tous les toîts, d'un coup que ce n'était rien finalement, mais en même temps il fallait penser transfert de dossier. Finalement, quand j'ai été bien contente de travailler jusqu'au début de mes traitements, car ça m'évitait de trop penser au cancer. Je suis en arrêt depuis février pour un an. J'ai encore des contacts puisque je me fais soigner dans l'hôpital où je travaille. Malgré la réforme et les restructuration dans le réseau, j'ai su qu'ils m'avaient gardr ma place au chaud et je suis très contente. Par contre, je me stresse beaucoup sur ma performance de retour. Je donnais beaucoup d'heures en bénévole et je ne crois pas que je pourrai le refaire. J'ai peur un peu qu'on me trouve moins bonne, moins performante, que je donne moins. Mais en même temps, je sais que je ne pourrai pas revenir au rythme que j'avais avant. Aussi, tout ça m'aura donner à réfléchir sur mes choix de carrière. J'avais commencé à toucher à des mandats de gestion, mais est-ce que je veux vraiment m'embarquer dans cela. Comme passiforte l'a mentionné, il n'est pas rare de faire 12 heures dans une journée, mais d'en être payé 7. Je veux vraiment éviter le stress dans mon travail. Bref, c'est tout un défi qui s'en vient, mais concentrons-nous avant sur le tepscan pour la confirmation de rémission en novembre (croisons les doigts).

RE: Parlons de...Quel a été l'impact du cancer sur votre travail?

Publié par annette dit ann sur nov 24, 2015 3:32

Bonjour a vous c est pas le premier sujet ou j aborde cela mais j ai vraiment besoin de savoir je ne vois pas clair côté finance bien oui je ne suis pas prévoyante cela arrive quau autre ce foutu cancer  mais bon j'ai pas assurance salaire pas assurance sur mes prêts ect ,,,mon conjoint est en arrêt de travail suite à une opération je crois que c est Pierrot que me disait aide social Danielle rente mais vous autres vous avez tous des assurances j ai tu espoir que peut être je vais avoir des rentes ou je dois  penser  a vendre ma maison pour le moment  je ne sais pas mon protocole toujours en attente pis c est long et les semaines de chomage fondent donc je voudrais savoir les vrais affaires merci la grande insecur Annette 

RE: Parlons de...Quel a été l'impact du cancer sur votre travail?

Publié par annette dit ann sur nov 25, 2015 7:19

Bonsoir je suis désolée si mes propos ce sont répété dans 2 forum je vais faire attention merci Annette 

RE: Parlons de...Quel a été l'impact du cancer sur votre travail?

Publié par Pierrot, St Augustin,Qc sur nov 25, 2015 9:14

Bonsoir Annette
Ben non ce n'est pas moi qui ait parlé du B.S.  Lol
xxx
 

RE: Parlons de...Quel a été l'impact du cancer sur votre travail?

Publié par Samye sur fév 24, 2017 11:43

Bonjour

​L'impact du cancer sur mon travail a été majeur. Je suis propriétaire d'une petite PME qui est saisonnière. Quand le printemps arrive le téléphone se mets à sonner et les contrats entrent en grand. Alors dès que la neige est disparu et que la température se maintient au-dessus de 10 degré, notre grande saison commence pour se terminer en octobre. 10 mois très intense ou l'ont fait entre 15 et 18 heures de travail physique par jour, 6 jours semaine, en plus d'avoir à s'occuper de la paperasse le jour de congé.
​En 2016 nous avons déménagé, changement de région de Montréal vers le lac St-Jean, nouvelle maison, nouveau locaux pour la compagnie. En juillet 2016 séparation d'avec mon conjoint, en septembre j'ai reçu mon diagnostic d'un cancer des ovaires stade 3 C agressif. Mon spécialiste m'arrêtait pour un minimum d'un an. Opération 26 octobre, chimio depuis le 22 décembre. WOW. D'immenses changements en quelques semaines. D'importances décisions à prendre pour tout mon avenir. Ma vie faisait plusieurs 360 sur elle-même. Tout se précipite et j'ai parfois eu l'impression de n'avoir plus de contrôle sur rien.
​J'ai du mettre de côté ma compagnie. La chimio me rentre dedans comme c'est pas possible. Je n'ai plus d'énergie, plus de concentration du moins pas comme avant, des problèmes de mémoires à court terme.
​Alors la situation financière prends toute une débarque, j'ai du faire des choix très rapidement. Des tonnes de démarches pour savoir si je pouvais avoir accès à divers programmes d'aide. Je n'ai aucune idée de ce que je ferai après tout ce combat difficile. Ce que je sais, c'est que je ne pourrai plus faire un travail dans lequel je devrai m'impliquer physiquement comme je le faisais avant. Pour le moment je ne peux pas me projeter loin dans le temps. Je prends un jour à la fois comme chacun ici. J'ai de petits projets et objectifs à court terme, mais le long terme je n'y pense même pas du moins pour le moment.

Je prends soin de moi, de mon corps et de ma tête et c'est déjà beaucoup.

​La maladie change tout. Le travail, les finances, la famille qui s'éloigne ou s'approche. Les amis qui ne savent plus comment composer avec nous. C'est tout un boulversement.

​On reste positif et on avance un pas à la fois. Voilà!

​Bonne journée à tous,

Samye

RE: Parlons de...Quel a été l'impact du cancer sur votre travail?

Publié par Lari59 sur mai 4, 2017 1:21

Salut Samye, Lac St-Jean, Quebec‍ 

De lire ton texte ma fait du bien, je viens de prendre une décision de prendre un temps d'arrêt pour moi,
Ta situation au niveau travail est similaire à moi, tu as raison un pas à la fois

Bonne chance

RE: Parlons de...Quel a été l'impact du cancer sur votre travail?

Publié par melusine sur mai 15, 2019 2:39

Bonjour à tous, j ai été en congé de maladie pendant un mois lorsqu on m a retiré la tumeur. J ai recommencé à travailler à temps plein. Ensuite 2 mois plus tard j ai été retiré de mon travail pendant 6 semaines, le temps de ma 1 ère phase des traitements. Ensuite j ai recommencé à travailler à temps plein, je travail en garderie. J ai encore été dans l obligation d arrêter à nouveau pour un mois mais pour une autre raison que le cancer, j ai eu un ulcère à l estomac. 
Et là j ai pris une décision,  je vais réduire mes heures, je vais travailler 4 jours par semaine à mon retour au lieu de 5. Je suis heureuse car je n ai pas eu de problème,  on me comprend. Je dois m occuper de moi. C est sûr que financièrement c est moins d argent qui rentre mais ma santé est plus importante.

RE: Parlons de...Quel a été l'impact du cancer sur votre travail?

Publié par Gi Bo sur mai 16, 2019 11:27

Yvon Deschamps a bien raison de dire <Vaut mieux être riche et en bonne santé que pauvre et malade>.  
Comme je ne conduis pas, j'utilise les services des bénévoles du coin et comme je ne suis pas sur l'aide social, je dois payer mes transports.  Depuis un mois, j'ai utilisé leur service quatre fois dans trois hôpitaux différents.  Facture:  100, 20, 20, et hier 125. Ça gruge un budget!  À noter que les frais sont aller et retour.

RE: Parlons de...Quel a été l'impact du cancer sur votre travail?

Publié par winner sur mai 16, 2019 6:27

Allo Gibo, 

Oubli pas de garder tes reçus et de les.mettre dans tes impôts.
on va chercher l'argent où on peut parce que quand on est malade, la santé prend le.bord et le compte de banque aussi. 
on lâche pas! 
winner 

Partager avec mes amis: