Vous devez vous connecter ou vous inscrire afin de participer à ces discussions.


 
+ Répondre
Mauvaise nouvelle(
IrynKa
7 billets
Bonjour,
il y a deux mois, j'ai appris que j'avais un cancer du côlon avec de multiples métastases dans le foie et les ganglions. On a très vite commencé le traitement: folfox + panitumumab, j'en ai déjà eu trois. J'avais un picc-line, mais apparemment mon corps n'aime pas le pansement plastique, je me suis retrouvée trois fois en urgence, finalement, on l'a enlevé et je suis en attente d'installation port-a-cath. Le traitement passe bien, pas beaucoup d'effets secondaires, mais psychologiquement, j'ai mal à digérer l'information qu'il ne me reste que deux ans et j'ai une petite fille. Je n'ai que 39 ans, très active, je me croyais toujours en bonne forme, même pas de rhume... En plus, c'est difficile de ne pas voir les amis. je me sens complètement isolée(((


#Cancercolorectal
#Cancermetastatique
12 Réponses
Thelife
485 billets
Bonsoir chère Iryna!
Bienvenue sur le site où vous trouverez une oreille attentive pour vous écouter, un lieu de partage, pour exprimer nos stress,angoisses,peurs
et aussi nos bonnes nouvelles car il y en a aussi. C'est tout un choc à absorber une telle nouvelle, n'est-ce pas!? On prend parfois du temps à comprendre ce qui nous arrive tellement on est sous le choc. Je ressens beaucoup de compassion pour ce qui vous arrive. C'est difficile pour nous tous de digérer des nouvelles difficiles: je me souviens qu';a chaque mauvaise nouvelle d'une récidive dans le bureau de mon oncologue, je ne démontrais aucun signe d'émotion, j'imagine que c'était pour me protéger. J'entendais ce qu'on me disait mais je ne le "métabolisais" pas, ça vient petit à petit...et c'est parfois long à digérer comme vous dites. Vivre une telle épreuve en temps de pandémie c'est encore plus difficile. On se sent plus isolée car c'est plus difficile et compliqué de voir les ami(e)s, la famille, d'être entourée et soutenue quoi! Je crois que cela pourrait vous faire du bien, moralement et physiquement, de consulter une psychologue en oncologie et c'est gratuit. Il suffit de contacter votre infirmière pivot et de lui mentionner que vous auriez bien besoin de soutien psychologique pour traverser cette épreuve. Moi, je l'ai fais à une certaine période et ne l'ai pas regretté. J'ai même pu participer à des groupes (toujours gratuits) de méditation pour des gens atteints de cancer. J'y ai rencontré des gens vraiment gentils et accueillants les uns envers les autres. Votre infirmière pivot pourra vous en parler, sinon, la ligne d'écoute parlons cancer, L'important, Iryna, c'est de vous entourer de gens qui vous font du bien, de pouvoir parler ;a une intervenante qui vous apporter écoute, soutien, conseils et bien plus encore. Moi, je suis en train de les dépasser les statistiques car j'ai décidé de les faire mentir. Beaucoup de gens les dépasse largement les satistiques, car ce ne sont ,,,,que des statistiques et vous n'étiez pas là quand elles sont sorties!!! Faites-les mentir les stats Iryna et le meilleur conseil que je pourrais vous donner est de tenter de profiter de chaque moment de la vie pleinement, de vivre dans le présent et de faire confiance à la vie....On commence par ça! Bon courage et revenez-nous donner de vos nouvelles n'importe quand!

ThelifeXX
Cendrillon
129 billets
Bonjour Iryna‍ ,

Je comprends tellement votre situation avec le piccline. Je n'en pouvais plus de faire charcuter à chaque fois. C'est arrivé qu'ils m'ont piqué 6 fois de suite..ouf. J'ai demandé un piccline mais mon bras faisait des réactions allergiques aux pansements. Finalement, j'ai demandé de l'enlever car même si la douleur était intense lorsqu'ils essayaient de me piquer, ça durait qu'un court temps versus le piccline qui m'empêchait même de dormir tellement ça faisait mal. En plus, c'était en mai dernier alors avec la pandémie, c'était compliqué de me faire changer mon pansement. Je ne sais pas si tu le sais, mais met de la crème vitamine E sur ta cicatrice . Je l'ai fais et ça paraît encore mais beaucoup moins. Pour le port-au-cath, ça va bien aller, je te le souhaite. Bon courage
IrynKa
7 billets
Merci beaucoup, Thelife
J'ai déjà contacté la psychologue, mais j'ai eu l'impression que leur travail est de ne pas donner l'espoir, juste accepter ce qui m'arrive. J'avais vraiment besoin d'entendre qqn qui dépasse les statistique. Merci)))
IrynKa
7 billets
Merci beaucoup, Cendrillon
Oh, c'est encore pire, j'avais juste une réaction cutanée causée par le piccline, mais ça ne me faisait pas si mal...
On m'a contacté pour l'installation de port-au-cath, on va me l'installer cette semaine et je pourrai reprendre mon traitement.
Thelife
485 billets
Iryna‍ Bonjour Iryna! Bon matin! Vous avez raison, les psychologues vont d'abord nous aider à apprivoiser la nouvelle, à exprimer ce que ça nous fait vivre, à parler de nos angoisses, nos peurs, notre découragement aussi et c'est une étape cruciale et importante. Petit à petit, au fil des rencontres, au fil des évènements de la vie aussi, du soutien et de l'aide qu'on reçoit, l'acceptation de cette nouvelle réalité se pointe le bout du nez et nous amène vers un nouvel élan, celui de tout faire pour guérir et dépasser les statistiques... Bien humblement, je crois qu'on chemine de jour en jour dans tout ça. J'aurais aimé, moi aussi, que mes psy et mon oncolologue me donne davantage d'espoir lorsque je les rencontrais mais j'ai vite compris, comme vous, que leur rôle est de nous soigner chacun à leur façon, ici et maintenant et c'est beaucoup. Moi, j'ai puisé mon espoir de dépasser les statistiques dans les témoignages des gens de ce site et aussi en suivant des personnalités publiques qui m'ont donné des ailes, qui m'ont grandement inspirée. Je pense à Guy Corneau, Johanne Fontaine, Anne-Marie Séguin et l'extraordinaire Nathalie Prud'homme, toujours en vie et oh combien inspirante! Ce livre m'a beaucoup aidé, alors je te le partage: Rémission radicale, survivre au cancer malgré les pires pronostics de Kelly A. Turner .

Sur ces quelques mots, bonne journée!

ThelifeXX
melusine
455 billets
Bonjour Iryna‍ , je vous comprends que c est difficile tout ce que vous vivez, surtout à un si jeune âge et avec un enfant en bas âge.
C est sûr qu on aimerait tous déjoué les statistiques et ça arrive. J adore garder l espoir de dépasser les statistiques alors je vous comprends que lorsqu on vous dit d accepter cette situation, ce n est pas facile à digérer.

Moi j ai eu 4 diagnostics de cancer depuis 2 ans et demie, je viens tout juste de me faire opérer pour la tumeur au rein pis en m intubant on a vu des tâches sur mes cordes vocales. Alors un autre chose qui m inquiète en attendant de passer tous les examens pour savoir si c est cancéreux ou pas. Je 56 ans et je me trouve trop jeune , j imagine vous comment ça peut être difficile d accepter tout ça.
Vivez à fond, faites ce que vous aimez, profitez de chaque moment qui passe. Je vous souhaite du courage et de la sérénité pour passer à travers cette terrible épreuve.
IrynKa
7 billets
Thelife Merci beaucoup pour votre soutien, vous êtes un bon exemple à suivre!!! Je vais chercher le livre.
IrynKa
7 billets
Merci beaucoup @melusine , j'espère que vous recevrez de bonnes nouvelles après les examens!
melusine
455 billets
Merci Iryna‍ , j espère moi aussi d avoir des bonnes nouvelles jeudi le 22 avril.
On lâche pas même si ce n est pas toujours facile.
Bonjour Iryna

Quelle nouvelle déstabilisante! Je me joins aux autres membres de la plateforme pour vous offrir mon soutien.
Les traitements sont durs sur le corps, mais également sur l'esprit comme vous l'avez souligné.
Je peux imaginer les inquiétudes qui vous habitent concernant le pronostic et votre petite fille.
Nous restons disponibles pour répondre à vos questions. Nous continuerons de vous lire, donc tenez-nous au courant de votre situation!

De tout coeur,
+ Répondre