Vous devez vous connecter ou vous inscrire afin de participer à ces discussions.


 
+ Répondre
Ma mère a un cancer colorectal stade 4
Jequila
13 billets
Bonjour à tous, je vis actuellement les pires moments de mon existence. Ma mère a reçu un diagnostic de cancer du colon stade 4 (métastases au foie et aux poumons) en novembre dernier. Les médecins croyaient qu’elle faisait des pneumonies et la bourrait d’antibios, ce qui a entraîné la C.diff. par la suite. Elle a reçu 6 traitements de folfox avec Avastin et une diminution des masses a été observée, son énergie est revenue, elle a vraiment repris le dessus. Nous avons donc commencé le traitement oral, tout allait bien. En novembre, ses marqueurs etaient à 250 et là ils sont d’environ 20. Par contre, juste avant le dernier scan, elle q commencé à avoir des douleurs lombaires et ils ont vu qu’une métastase s’est infiltrée dans sa vertèbre L4 et qu’il faut agir vite car elle pourrait paralyser. On commence la radio vers la fin de la semaine. On nous dit qu’il y a 50 % de chances que ça fonctionne. On dirait qu’elle a perdu tout espoir, je crois qu’elle est en choc. Ma soeur et moi avons acheté un plex pour la déménager plus près de l’hôpital, ma mère a un logement et moi l’autre, ce qui fait que je suis constamment avec elle. Depuis la reprise du Folfox la semaine passée, elle ne cesse de pleurer et de penser à la mort, ça me déchire tellement de la voir dans cette douleur, je me sens totalement impuissante, j’aimerais pouvoir la réconforter, mais elle nage dans la terreur. J’ai l’impression que c’est un cauchemar qui peut seulement mal finir...
31 Réponses
Melm
30 billets
Bonjour ton message me touche et comme je te comprends mon mari lui il ya un ans était diagnostiqué d'un cancer du bas rectum avec d emblé des métastases au foie gauche .ce jour là ma vie c'est littéralement effondrée je pensais que le cancer allait l emporter le jour suivant et puis forte heureusement nous abordions cette fichue maladie pas a pas les traitements firent leurs entrés chimiothérapie pour commencer puis radiothérapie et pour finir l excerèse de la tumeur aujourd'hui il n'a pas de poche mais porte des couches depuis un ans .il a ensuite été reprogrammé des séances de chimiothérapie par avastin il n'en a fait qu'une car pas supporté boutons sur tout le visage torse dos plus vomissements ! Après tout ça il a refusé qu'il ne referais plus de chimiothérapie .et il ya un mois les médecins ont décidés que pour se faire opérer du foie il fera une radio fréquence et ambolisation portale qui c'est très bien passé .voilà le 16 juillet cesr l Hepatectomie du foie et je prie notre seigneur que tout ce passe bien et que l'on vienne a bout de tout ça nous avons deux merveilleuses filles 12 et 14 ans .garde espoir moi c'est ce qui me fait tenir l'adage dit vrai l espoir fait vivre je te transmet toute ma bonne énergie et pense a tout ce qui sont dans notre cas et qui traverse les mêmes angoisses les mêmes peurs celles de perdre nos êtres aimés et cela te donnera du courage donne moi de bonnes nouvelles de ta maman
Desneiges
428 billets
Bienvenue Melm, c'est toujours bouleversant un diagnostic de cancer. Je comprends que ta maman soit dévastée. As-tu pensé à demandé à l'hôpital si ta maman pourrait rencontrer une travailleuse sociale ? A mon hôpital, ils offrent ce service. Ou peut-être à ton CLSC. Je suis de tout cœur avec vous deux. Redonne nous des nouvelles. 

Desneiges
Jequila
13 billets
Bonjour Melm‍,
Merci de votre réponse, je vous souhaite tellement que tout se déroule bien pour votre mari. Je vais penser très fort à vous lundi prochain, et j'espère que vous nous donnerez des nouvelles. Quand nous avons eu le diagnostic, nous étions dans l'impression qu'elle pourrait se faire opérer éventuellement, mais ce qui la démoralise le plus, c'est que son oncologue n'arrête pas de lui répéter que c'est "inopérable" et "inguérissable", qu'ils visent seulement des traitements d'entretien. Je lui dis que des miracles existent, mais depuis la semaine passée j'ai l'impression qu'elle n'a plus envie de s'imaginer relever ce combat. Elle a seulement la question "combien de temps" qui lui tourne dans la tête. Elle a attendu sa retraite toute sa vie, et elle n'aura même pas eu le temps de s'y rendre si la maladie continue de progresser. J'essaie de vivre au jour le jour, mais quand je la vois quotidiennement dans cet état morose, je me dis qu'elle a seulement besoin que je l'écoute, pas seulement lui proposer des solutions. Je suis la seule personne à qui elle parle de ses états d'esprit, je veux absolument qu'elle se sente à l'aise de sortir ces émotions, mais pour moi c'est extrêmement dur de l'entendre parler de son départ, chose qui est inimaginable de mon côté pour le moment, c'est ma meilleure amie, mon roc, ma confidente, je voudrais tellement qu'elle se concentre sur maintenant, j'essaie tellement de lui faire plaisir, de créer des moments, je me dévoue entièrement, mais je n'ai aucun contrôle sur ce qui se passe dans son petit coeur... Je vais voir si je peux parler à quelqu'un à l'hôpital, mais ce n'est pas évident car elle est toujours avec moi et je ne suis pas certaine qu'elle soit ouverte de discuter de ça... Merci pour la piste!
Bonjour Jequila‍,  je suis touchée de vous lire, j'imagine bien votre tristesse, votre impuissance et vos inquiétudes face à la situation.  Vous me semblez être une fille très attentionnée et tournée vers votre mère, elle a une fille superbe cette maman.     Je sais que d'autres personnes membres accompagnent leur parent ici sur ParlonsCancer.ca , et également Marianne_SCC‍ qui a accompagné sa mère atteinte d'un cancer du sein. 

Vous exprimez également un besoin de parle, vous savez que la Société canadienne du cancer offre un service de jumelage avec des personnes qui sont passés par là.  Vous pouvez vous informez à match.cancer.ca , notre plateforme du programme de jumelage téléphonique. 


Bientôt Jequilla, 
 
Estelle
132 billets
Bonjour Jequila‍ , 

Premièrement, je trouve que vous êtes très chanceuse de vous avoir, vous et votre mère...j'ai vécue cette expérience avec ma fille de 25 ans, en 2014 elle a reçu son diagnostique, c'était un sarcorme de haut grade, plutôt rare a son âge, un jour elle m'a demandé d'arrêter d'essayer de trouver des solutions ou de lui faire miroiter des choses qui possiblement n'existeront pas et de juste l'écouter.J'ai écouter, j'ai consulter une psychologue, ça me rendait plus disponible émotionnellement pour elle. C'est épouvantable de voir souffrir quelqu'un d'aussi proche qu'un parent,un enfant ou un conjoint. Mais la relation entre une mère et sa fille a quelque chose de vraiment particulier, symbiotique, je crois qu'on est impuissant en ce qui concernent l'issu mais on est pas impuissant dans le quotidien, il reste encore plein de beau moment à vivre, je me suis accroché à ça, elle est décédée 9 mois suivant son diagnostique. Suite à cette expérience, je crois sincèrement que la personne qui accompagne peut faire une énorme différence dans la vie de celle qui souffre.
2 ans plus tard c'était mon tour, cancer de colon métastatique inopérable et incurable....j'avais 48 ans, la première année j'ai beaucoup pensé à la mort, je crois que c'est inévitable, je l'ai visualisé, organisé mes funérailles, fait mon testament et pensé à comment je souhaite vivre mes derniers moments, j'ai eue la chance d'avoir autour de moi quelques personnes qui étaient prête a m'entendre, être entendue c'est salutaire, j'ai lue aussi beaucoup sur elle,  maintenant je pense avoir fait la paix avec elle et ça me permet de mieux vivre ma vie. Sans la mort y a pas de vie......alors parlons en d'ailleurs je remercie les gens qui m'écoute et m'entende quand j'ai besoin d'en parler ......ça me permet de passer à autre chose et de vivre ma vie et de visualisé autre chose, La Santé. J'espère que votre maman ira mieux et se sentira mieux, avec vous à ses cotés, ça ne peut que bien aller. 
Melm
30 billets
Coucou re comment te sent tu aujourd'hui et ta maman ? Ou est elle suivie ?Est ce qu'on lui a parlé de l immunothérapie ?.tu sais je comprends vraiment tes peurs j'ai les memes que toi je n'arrive pas a concevoir que mon mari pourrais partir en nous laissant avec nos 2 princesse mais pour y arriver je prends chaque jour passer avec lui comme un cadeau et ca me met du baume au coeur .lui aussi a ses moments de grosse déprime mais j assai toujours de lui changer les idées avec de petit trucs tout bête alors des fois ca marche et d'autres fois je le laisse dans ses pensées .accroche toi !et tu sais des miracles existe .je pense fort a toi et je te donnerai des nouvelles de mon mari pour l'opération de son hepathectomie .merci a toi
Jequila
13 billets
Bonjour à tous, merci infiniment pour vos belles réponses qui m'ont à la fois émue et donné du courage. Tsie13‍, j'ai été lire ton texte et mon coeur se déchirait au fil de la lecture, tu as une très belle plume. Ces événements là nous tombent dessus comme un mur de briques, mais on a pas le choix d'y faire face, même si on peut vouloir disparaître. Moi aussi je pense à toutes les choses que je ne vivrai pas avec elle, comme le jour où j'aurai un enfant, mais je fais de mon mieux pour me ramener à aujourd'hui, et je me dis que j'ai encore la chance de la serrer très fort chaque fois que je reviens de travailler, je savoure son odeur à chaque fois qu'on se colle. C'est tellement une torture. Courage.
Estelle‍, je n'arrive pas à comprendre pourquoi le sort s'acharne sur certaines personnes, mais je vise à l'accepter, éventuellement. Ça me fait du bien de lire que vous croyez qu'on fait une différence, je ne veux pas avoir aucun regret et je veux faire en sorte qu'elle se sente entourée d'amour et importante, que sa vie compte et qu'elle puisse profiter de toutes les secondes qui lui restent. Comment vous portez-vous depuis votre diagnostic? Est-ce qu'ils ont réussi à le contrôler?
Bonjour Melm‍, je me sens un peu moins lourde, et je l'ai sentie plus sereine hier. Demain quand elle sera en radio je vais aller prendre de l'information sur le soutien offert. Elle est suivie au CUSM (centre de cancer des cèdres). J'admire votre courage et votre persévérance dans cette épreuve, vous donnez assurément l'énergie à votre mari qui lui permet de se battre. Vous l'avez très bien dit : parfois on peut arriver à les divertir, à leur faire oublier, mais parfois, il faut simplement accepter que leur petit hamster va à une vitesse folle, et que c'est un passage obligé dans tout ce processus. Oui, donnez-moi des nouvelles quand vous en aurez!! Bonne journée!
Bon matin Jequila‍ , je suis ravie de ces échanges qui semblent vous faire du bien.   Ça aide à faire un bout de plus je crois ...   merci à toutes ces personnes qui ont pris le temps de vous lire, et de vous répondre.  

J'aimerais prendre un ptit moment, si vous me le permettez pour demander à notre chère Estelle‍ qui a été discrète depuis plusieurs mois, et qui nous revient depuis peu, comment allez-vous Estelle?  C'est un plaisir de vous relire. 

Bientôt, 

 
Melm
30 billets
Bonsoir re et bonsoir a tous .je suis heureuse que ru te sente un peu mieux .tes paroles sont tellement poignantes .l'amour est plus fort que tout et je sent dans tes dires l amour immense et si fusionelle que tu partage avec ta maman .ton amour va l aider a se battre sa c'est sur !tu sais depuis un an j'ai épluché tout les forums qui existent et j'ai parfois lu des histoires avec des rémissions spectaculaire et j'y crois dur comme fer alors raccrochons nous a ses merveilleux parcours pour qui tout va bien . Au faite ce matin nous avons eu rdv avec le professeur et du coup l hepathectomie de mon mari aura lieu jeudi 19 juillet j'ai peur mais je me raccroche a l'espoir que tout va bien se passer .
Melm
30 billets
Re ne perdait pas espoir que cela reste in opérable la chimiothérapie va l aider a diminuer ses métastases le médecin attend sûrement que ca diminue pour pouvoir j'espère de tout coeur l opérer
+ Répondre