Vous devez vous connecter ou vous inscrire afin de participer à ces discussions.


 

2018 la pire année de ma vie

2018 la pire année de ma vie

Publié par Natenpeine sur avr 26, 2019 9:42

Bonjour à tous  ça fait un bout que je ne suis pas venue sur le site car j essaie de récupèrer de L an dernier.  2017 à fini avec la perte de mon beau père . 2018 à l'hôpital avec mon conjoint infection due à port  et 7 janv perte de mon père après une bataille de 15 ans avec le cancer.  Mon conjoint à fait les traitement de chimio et quelques visitez à l'hôpital.  A 49 ans il a perdu son combat au mois d octobre dernier apres 1 an de bataille. Jai beaucoup de misère à passer à travers les pertes...  Je sais que ces dures pour les gens et ils ne sait quoi dire pour aider  mais je ne suis plus capable d entendre  " prends soin de toi"  et j en passe.  Comment faire avec la peine  la colère l inconnu et passer à travers??  Merci beaucoup   
désolé pour les fautes la journée à été longue 
 

RE: 2018 la pire année de ma vie

Publié par Dan2000 sur avr 27, 2019 6:40

Bonjour toi,
J'ai presque pensé que c'était moi qui avait écrit ce matin en lisant ton texte.
J'aurais juste à remplacer 2018 par 2019.
Et moi, mon année n'est pas finie disons.
Juste te dire que tu n'es pas seule malgré le fait que tu dois te sentir seule.
Mon conjoint a eu un diagnostic d'adénocarcinome poumon le 28 décembre avec un très  mauvais
pronostic de quelques mois de survie. Il n'a pas pris la chimio palliative car c'était trop risqué de faire une biopsie là où est situé la masse, collée sur la trachée. Donc, retour à la maison avec soins palliatifs à domicile. Le cancer évolue et oui, je vais le perdre dans les semaines ou mois à venir. Je vois une psychologue car c'est très difficile à vivre au jour le jour...
Il y a 2 ans, j'ai perdu mon père (maladie d'Alzheimer), je venais tout juste de prendre ma retraite et finalement, le 3 mars dernier 2019, il y a à peine 2 mois, j'ai perdu ma mère. Aller à ses funérailles en pensant à celles de mon amoureux? Vraiment fou, Trop d'émotions mêlées, trop dur!
Colère, peine, négation, oui, je connais. Pour essayer de me garder la tête en dehors de l'eau, je fais des marches (quand il fait beau!), je fais des casse-tête, ça a l'air niaiseux mais pendant un certain temps, on ne pense à rien, je prends de grandes respirations.
As-tu un petit réseau d'amis? Il n'a pas besoin d'être gros. Moi, j'en ai 2! Ils sont très précieux.
J'ai ce forum et ma famille aussi très proche. 
Et oui...je pense que la phrase "Prends soin de toi" est ben fatiguante à entendre à la longue.
Mais je pense juste que c'est parce que les gens ne savent pas quoi dire, quoi faire, sont impuissants.
Il faut leur dire gentiment, je pense, que cette petite phrase nous exaspère..et exprimer nos besoins. Qui peuvent changer à tout bout de champ! Moi, j'ai dit à mon entourage, soyez patients avec moi, parce que ça se peut que des fois je dise oui à quelque chose et quelques temps après, non, Je peux et j'ai le droit d'être mêlée, de changer d'idée, d'être chamboulée. Prenez moi comme je suis.
J'ai lu récemment un témoignage sur internet d'une femme qui a perdu son conjoint et je trouve que les étapes et ce qu'elle dit c'est très intéressant pour aider à se situer.
J'espère avoir pu t'aider, même si mon amour de vie est toujours et encore en vie.
Les pertes, c'est très durs à vivre. Et chacun les vit à sa façon. 
Mais la vie reste précieuse...pour moi en tout cas et je sais qu'on peut la perdre à tout moment.
Dan 
http://deuil.comemo.org/deuil-conjoint-perdre-mari

RE: 2018 la pire année de ma vie

Publié par joyce0942 gatineau sur avr 27, 2019 9:30

Bonjour Natenpeine‍,

Premierement mes sympathies.  J'ai moi même été aidante pour ma mere qui a perdu la bataille a 59 ans contre le cancer il y a 4 ans.

En 2016 j'ai été diagnostiqué avec le cancer du sein.  Je vais bien maintenant, je suis en hormonothéraphie et je me fais suivre régulièrement (je n'ai jamais vu autant de médecin de ma vie).

Tout cela pour te dire que je te comprends un peu.Meme apres 4 ans de la perte de ma mère il y a des moments difficiles, des moments de vide. 

Je n'ose imaginer comment la perte de ton conjoint peut être difficile.

Lorsque des épreuves arrive dans notre vie,(pour nous ou pour ceux que l'on aime) on se bat du mieux que l'on peut, On est pris dans le roulement des choses, recherche d'information, rendez-vous, attente, stress, ca va vite.  On est déstabilisé dans notre routine et notre vie.

Et si viens la perte d'un être aimé en plus, on ne sais plus trop quoi faire, on se sent perdu.

Mais ce que je peux te dire c'est que toi tu es encore en vie et tu dois vivre ta vie pour tous ceux qui n'ont pas pu rester pres de toi.
Essais de faire des choses que vous aviez planifier ensemble et que ton conjoint n'a pu faire et vie le pour lui.
Je suis de nature positive et je crois qu'il y a une raison a toute chose dans la vie (mais parfois c'est difficile)

Pour ta colere, change la en positif de la vie, tu ne peux rien changer de ce qui est.  Pratique des exercices physiques, ca aide a canaliser la colère (du moins pour moi).

L'inconnu, je te comprends,,,, mais durant notre vie on a souvent de l'inconnu et on doit se faire des bases, des points de repert pour nous aider.  Qui tu es, ce que tu aime, tes amis ou familles alentour de toi.  Tu dois reconstruire  ton monde si je peut dire.

au besoin tu peux aussi consulter pour de l'aide.  il y a des groupes de deuil qui existe.

j'espre que j'aurai pu t'aider un peu.

et effectivement comme dit Dan2000 on vit tous les choses différement.

bonne chance dans ton parcours et si je peux t aider n hesite pas

Joyce
 

RE: 2018 la pire année de ma vie

Publié par Gi Bo sur avr 27, 2019 10:47

Bonjour Natenpeine‍,

Chacun vit son deuil à sa manière et chacun y accorde le temps nécessaire.
Quand les deuils s'accumulent, j'imagine facilement que ce ne doit pas être facile à gérer.

Une phrase que j'ai notée quand j'ai lu Quelques adieux de Marie Laberge:  <Est-ce que la douleur s'efface ou est-ce que la vie s'emplile par dessus?>  

Un jour en pensant à l'être cher, parti trop vite, on se rend compte que le coeur se serre un peu moins et que les larmes sont moins nombreuses, moins fréquentes.  On a presque peur d'oublier un détail, un souvenir.  Non, c'est la vie qui s'empile par dessus.

Il y a dix ans que mon meilleur ami est parti et je pense encore souvent à lui.  Il y a des fois, ce sont des souvenirs qui reviennent, un peu comme un nuage qui passe.  Parfois, j'aimerais qu'il soit encore là juste pour jaser comme on savait si bien le faire.  Mais il n'est plus là et la vie continue de s'empiler.

Je vous envoie un p'tit brin de courage, de patience et ma compassion virtuelle.
gi

RE: 2018 la pire année de ma vie

Publié par Helene_Moderatrice sur avr 27, 2019 7:32

Bonjour Natenpeine‍ ,

Je vous souhaite bienvenue parmi nous et je suis contente de voir que vous avez déjà été bien accueillie. Je comprends que cette année 2018 a été éprouvante pour vous, je vous offre mes sympathies pour la perte de tous ces être chers.

Les conseils de Dan2000,‍ de joyce0942 gatineau‍ et de Gi Bo‍  sont très intéressants et j'espère que vous en retiendrez quelques uns qui pourraient vous aider dans le processus de deuil que vous vivez.  Laissez-nous savoir si vous avez trouvé d'autres moyens pour gérer la colère et la peine que vous ressentez.  Si vous souhaitez des références sur des groupes de deuil, n'hésitez pas à communiquer avec le Service d'information sur le cancer au 1-888-939-3333 de 8h à 18h du lundi au vendredi, ils sauront vous aider.

Mais n'oubliez pas que nous sommes ici, vous n'êtes pas seule.  Revenez nous donner de vos nouvelles, nous les attendrons.

 
Hélène, Modératrice pour ParlonsCancer.ca

RE: 2018 la pire année de ma vie

Publié par winner sur avr 27, 2019 8:37

Bonsoir Natenpeine‍, 

Je n'ai malheureusement pas de formule gagnante  à te suggérer pour t'aider à passer au travers de ce calvaire parce qu'il n'y en a pas.

Le deuil c'est tellement personnel! 
Chacun gère ça comme il peut. Il y a de la peine, de la colère, des larmes... et le temps de se remettre de tout ça est différent pour chacun des personnes.

Je sais une chose est tu n'as pas eu beaucoup de répit et de temps de récupérer entre toutes les pertes que tu as subi. Tant de deuil en si peu de temps... Mon Dieu c'est beaucoup pour une seule personne! 
Natenpeine, je crois que je consulterais si j'étais toi. Histoire de ventiler et de laisser aller toute cette grosse peine accumulée et qui est lourde à porter. Il faudrait quelqu'un qui prendra le temps de bien t'écouter et ce, sans jugement.

Hélène suggérait les groupes de deuil, je crois que c'est une très bonne idée. 

Par contre Hélène, j'ai une question pour toi;
À l'intérieur de ces groupes est-il permis de vraiment s'exprimer à notre guise et de se laisser aller ou ce n'est que des séances informatives qui donnent des trucs pour cheminer à travers le deuil? 
Si il est permis de s'exprimer qu'arrive t'il avec une personne qui vivrait beaucoup de colère? Est- ce que cette personne est invitée à s'exprimer mais à la fois pas trop pour ne pas déranger ou perturber les autres personnes ou l'animateur? 
Nous vivons dans une société où les gens n'aiment pas quand quelqu'un parle trop ou prend trop de place.
Il faut que tout aille bien et rapidement.
Les personnes en difficulté sont souvent mis à part ou isolées et qu'il faut qu'elle se remettent vite de leur deuil sinon ça dérange. 
Je me questionne à savoir si il est préférable d'y aller avec une seule personne comme une psy ou si en groupe c'est aussi aidant?

Natenpeine, prend ça un jour à la fois. Tu as le droit de crier, brailler, bref de vives toutes tes émotions qui t'aiderons à cheminer.
Tu vis une période extra- difficile, tu souffres et avec raisons. Laisse toi du temps pour panser toutes ses blessures. 

Je te tiens la main et je te fais un énorme câlin pour chacun des êtres chers que tu as perdu.

Winner xxx


 

RE: 2018 la pire année de ma vie

Publié par melusine sur avr 28, 2019 8:01

Bonjour Natenpeine‍, ce que je peux te dire c est vis ta peine et ta colère,  ça doit sortir. J espère que tu es bien entourée,  tu as besoin d être écouter. Je te souhaite mes sympathies, des fois on trouve que la vie est injuste de venir chercher trop tôt les gens qu on aime. Je te souhaite beaucoup d amour et de force pour passer à travers ces épreuves pas facile. 
mélusine 

RE: 2018 la pire année de ma vie

Publié par Oceane2019 sur avr 28, 2019 9:07

Bonjour Natenpeine‍,
Je suis très touchée par tout ce que vous vivez et je sais que plein de gens vont tenter de vous consoler, de vous changer les idées et de vous donner des conseils...je crois vraiment que vous devriez faire appel à un psychologue qui a une expertise dans le deuil. Consultez le site de l'ordre des psychologues où vous pourrez avoir des informations précises. 
Les groupes de deuil peuvent aider mais ont aussi des limites et les gens qui les animent n'ont pas tous une formation valable.  Un bon psy pourra évaluer vos besoins et vous aider au besoin par la suite il pourra vous référer à un bon groupe d'endeuillés
Bon courage
Océane

RE: 2018 la pire année de ma vie

Publié par Marianne_Moderatrice sur avr 28, 2019 1:21

Bonjour Natenpeine‍,
j’aimerais vous souhaiter toutes mes condoléances pour vos pertes.

J’ai moi-même été aidante pour ma mère qui est décédé de son cancer en 2012. Dans la même année, j’ai également perdu une petite cousine d’à peine 10 ans d’un cancer également et le jeune fils d’une de mes cousine est décédé d’un accident de voiture.

Je vivais déjà beaucoup de colère concernant le décès de ma mère, ça ne s’est pas amélioré avec les décès qui ont suivi. Un rien m’irritait, j’entends donc bien votre irritation face aux gens qui vous répète de prendre soin de vous. Les gens qui nous entoure peuvent être maladroits, même si c’est de l’amour.

La consultation de psychologues et de travailleurs social m’a été bénéfique. Comme il y a souvent un nombre prédéfini de consultation, j’ai dû en voir plus d’un pour arriver au bout des besoins de mon deuil. Je ne cacherai pas, que certaines choses apportées par les premières personnes que j’ai consultés n’ont réellement pris du sens qu’avec le temps, car je n’étais pas rendu là où ils voulaient m’amener à l’époque.

Un cahier «défouloir» m’a également été salutaire, moi qui n’y croyais pas vraiment au départ. Je pouvais y écrire toute ma colère sur tous les sujets, sans tabou et au diable les fautes. Ça me libérait et me rendait légère de toute ma colère sans blesser personne.

Ma sœur de son côté a participé au groupe de deuil et ça été salutaire pour elle. Pour répondre à winner‍, elle vivait, comme moi, beaucoup de colère et le groupe lui a toujours permis de l’exprimer. C’est un endroit permettant de voir que nous ne sommes pas seuls et qui permet de vivre son deuil sans jugement et comme on l’entend. Chaque rencontres abordent différents thèmes du deuil et la colère occupe une rencontre entière.

Océane a soulevé que les groupes de deuil sont dirigé par un animateur qui ne possède pas toujours toutes les ressources. En effet, les animateurs bien que formés n’ont pas toujours toutes les ressources, mais ils peuvent vous diriger vers les ressources qui vous seront utiles.

Ceci dit, rien ne vous empêche si vous le souhaitez, Natenpeine, de faire deux démarches en parallèle : le groupe de deuil et une consultation avec un travailleur social ou un psychologue.


Un autre outil qui a été d’une grande aide pour moi et ma sœur a été le livre de Jean Monbourquette : L’attachement et le deuil. Je crois que vous pouvez le commander ou le trouvé en livre audio sur le site de la maison Monbourquette pour les personnes endeuillées. Je vous mets donc le site en lien, il pourra également vous aider à trouver des sources utiles concernant le deuil : https://www.maisonmonbourquette.com/

Tout à l’heure je vous parlais des gens maladroits lors du deuil d’une personne, ma sœur m’avait donné un texte que le groupe de deuil lui avait fourni, qui m’a beaucoup aidé concernant ces personnes. Comme il s’agit d’amour maladroit et qu’ils ne savent simplement pas sur quel pied dansé, il est possible de discuter avec eux de ce que nous acceptons d’aborder avec eux et ce qu’on ne veut pas. Ces besoins on également le droit de changer d’une rencontre à l’autre.
J’ai mis ce conseil en pratique avec, du moins les personnes les plus près de moi, à chaque rencontre je disais ce dont j’avais besoin, parlé de mon deuil ou me changer les idées et qu’on en parle pas du tout, et ça été très apprécié même par mon entourage qui voulait bien faire sans savoir comment. Leur dire également, sans être blessante, que certaines phrases, bien que se voulant être bien veillantes, généraient de la colère chez moi, a aussi permis une meilleure communication.

Croyez-vous qu’il vous serait possible de dire, à certaines personnes du moins, qui vous entoure: « Je sais que vous voulez bien faire, mais j’éprouve de la colère quand vous me dites… (prends soin de toi, dans votre cas par exemple)»?

Je vous souhaite le meilleur,
Marianne, Modératrice pour ParlonsCancer.ca

RE: 2018 la pire année de ma vie

Publié par Helene_Moderatrice sur avr 28, 2019 3:30

Bonjour winner‍ ,

Je vois que Marianne a répondu à la question que vous m'avez posé au sujet des groupe de deuil.  Sa réponse est celle que je vous aurais donné.  J'ajouterais simplement que la colère est une étape importante du deuil et qu'elle sera respectée dans les groupe en autant qu'elle ne soit pas dirigée vers des participants ou vers l'animateur/l'animatrice.

Merci pour votre question.

 
Hélène, Modératrice pour ParlonsCancer.ca

RE: 2018 la pire année de ma vie

Publié par winner sur avr 28, 2019 8:01

Merci Marianne et Hélène, ça répond à mes questions.
J'aime bien l'idée du cahier "défouloir"!
Très bonne idée.

Bonne soirée, 
Winner xxx