Vous devez vous connecter ou vous inscrire afin de participer à ces discussions.


 

Gérer mes proches suite à l'annonce

Gérer mes proches suite à l'annonce

Publié par Jarymo sur mar 3, 2020 12:04

J'ai reçu mon diagnostic de cancer du sein , un carcinome canalaire infiltrant, le 12 février dernier. La tumeur est petite, 6.5 mm, je la fais retirer le 10 mars avec le ganglion sentinelle.
Tout déboule tellement vite depuis le début du programme de dépistage que je ne sais plus où donner de la tête.
Ma famille et mes amis proches sont informés, un choc pour eux aussi... certains sont dans le déni, d'autres trop attentionnés et d'autres sont tout à coup des experts des cancers, parce que quelqu'un dans leur famille en a eu un aussi... et ne cessent de me dire ce que je devrais faire... J'ai juste envie de leur crier que ce n'est pas de leurs conseils dont j'ai besoin, mon équipe de soins jouera ce rôle, mais de soutien et d'écoute. Je crois que pour moi c'est le bout le plus difficile, pour le moment: Gérer les proches. 
Si vous avez vécu ça, comment l'avez-vous géré? Avez-vous dû couper les liens avec certaines personnes? 
 

RE: Gérer mes proches suite à l'annonce

Publié par courage789 sur mar 4, 2020 1:16

Bonjour Jarymo,

J'ai lu ton billet et j'ai vécu la même situation en ce qui concerne la réaction de ton entourage. Quand mon cancer est apparu en 2012, ma soeur le déniait et me portait trop d'attention, me donnait des conseils dont je n'avais pas besoin. Je pense qu'on devient vulnérable durant cette période et il faut faire la part des choses. De mon côté, j'ai coupé le lien avec ma soeur et je me porte beaucoup mieux. On a besoin de toute notre énergie pour traverser cette épreuve.
Je t'envoies mes ondes positives.

RE: Gérer mes proches suite à l'annonce

Publié par Jarymo sur mar 4, 2020 10:37

Merci courage789‍, 
En effet, je me sens vulnérable, et ce ne m'est pas arrivé souvent dans ma vie. J'ai 50 ans, et j'ai souvent dû me battre seule contre plein de choses et de situations, mais cette bataille-ci m'insécurise énormément. Je reçois tant d'informations et si peu à la fois, je n'ai pas besoin que des amis, aussi bien intentionnés qu'ils soient, viennent se mêler de ce que je dois faire, penser ou demander à mon médecin.Je vais tenter de parler de ce que je ressens face à son comportement à une amie en particulier, un peu plus envahissante. Et s'il le faut, je couperai les ponts. 
Ma famille, c'est moins pire, comme nous avons un médecin dans la famille, il dédramatise beaucoup de choses à mes enfants. Je les sens surtout inquiets, mais croyant en ma force et en la science. Ils ne sont pas lourds. 
Mon conjoint le vit difficile, ayant perdu son père et sa mère, à la suite de cancer... disons qu'il le prend "rough". Mais il me suit, m'accompagne et me supporte. Je le sens et le sais présent. mais ayant souvent, et encore, avancée seule, et demandant rarement de l'aide, j'ai de la difficulté à accepter son soutien. Pourtant, il est loin d'être envahissant. Il est seulement là. À continuer de prendre soin de moi, comme avant. Ni plus, ni moins, avec la même attention bienveillante. et je me rebiffe... C'est difficile pour moi d'accepter toutes les émotions qui m'envahissent... Même si les médecins se sont faits rassurants... Merci d'être là. 

 

RE: Gérer mes proches suite à l'annonce

Publié par Audrey Modératrice sur mar 4, 2020 3:54

Bonjour Jarymo‍,

Permettez-moi de vous souhaiter la bienvenue sur notre plateforme. Je peux sentir la frustration que vous vivez à la lecture de vos messages. En tout cas, vous êtes certainement venue au bon endroit pour en discuter! Vous semblez avoir une bonne tête sur vos épaules et les réflexions que vous faites sont bien intéressantes. Je suis soulagée de savoir que votre famille, dont votre conjoint et vos enfants, sont présents et aidants. 

Concernant les comportements de l'amie dont il est question, lesquels vous dérangent particulièrement? Quelle approche comptez-vous prendre? Je me demande si une ou un intervenant-e de votre équipe, comme un-e travailleur/se social-e, pourrait vous aider à développer des outils pour faire face à ce genre de situation. Je dois vous avouer que j'aurais moi-même de la difficulté à gérer avec tact une telle situation.

J'ai pris en note que vous aurez votre opération le 10 mars prochain. Je vous envoie plein d'ondes positives. Soyez assurée que vous pouvez compter sur notre communauté pour vous offrir du soutien et de l'écoute. 

De tout coeur, 
Audrey, Modératrice pour ParlonsCancer.ca

RE: Gérer mes proches suite à l'annonce

Publié par Jarymo sur mar 4, 2020 4:16

Merci Audrey, en effet, c'est difficile de gérer avec tact... J'ai tellement d'autres choses à gérer qu'en effet, cela génère de la frustration, mais aussi de la colère. Comme si on tentait de me dépouiller de quelque chose, qui m'appartient. Comme si parce que je suis cancéreuse, les autres peuvent penser à ma place... Pas évident. Je savais qu'un diagnostic de cancer bouleversait la vie de la personne atteinte, mais aussi celle de ses proches, mais je ne pouvais imaginer que des gens de mon entourage proche, comme cette amie, puisse tenter de me dépouiller de ma conscience, de mes sentiments et de mes questionnements, en somme de ma capacité à raisonner.  Je suis malade, oui. Mais je ne suis pas folle. Comme je le disais précédemment, s'il le faut, je couperai les ponts. Pour une fois, dans ma vie, je suis ma priorité prioritaire😉 et j'ai suffisamment de jugement pour penser par moi-même et si des personnes de mon cercle ne peuvent accepter ça ou respecter ça, elles n'ont pas leur place dans ma vie. 
J'hésitais à écrire sur ce forum, je n'ai pas l'habitude de m'ouvrir facilement. Particulièrement sur mes émotions et mes sentiments, mais aujourd'hui, ça me fait du bien. Merci. 
 

RE: Gérer mes proches suite à l'annonce

Publié par Pouki sur mar 5, 2020 3:41

Bonjour Jarymo,

J’entends en effet le tourbillon d’émotions et j’en reconnais une bonne partie. La perte de contrôle au moment où on aurait le plus besoin de garder les mains sur le volant, la nécessité d’accepter du soutien quand on est celle qui soutient depuis toujours, l’image de soi perturbée à plus d’un niveau, est-ce que je saisis bien ce que vous exprimez et vivez?

En plus les gens qui nous aiment le plus qui arrivent avec leurs gros sabots maladroits... ou qui se poussent comme si on était contagieux! C’est dur de les accepter comme ils sont et de voir leur désir d’aider ou de ne pas déranger en plus d’essayer de comprendre ce qui nous arrive! Pcq on est à fleur de peau et en perte de repères. Est-ce que je vous comprends toujours?

Sinon mille excuses, revenez nous dire ce qui vous arrive, je vais mieux vous écouter.

 Si je ne suis pas dans le champ complètement, alors j’oserais me permettre de vous dire de pas perdre de temps à gèrer les gens, et plutôt gèrez vos soins :les gens vont se replacer tout seuls quand ils vont voir que votre équipe de soins sait où elle va.

De plus  essayez de ne pas vous voir ou définir comme étant cancéreuse: votre corps a un cancer qui lui est particulier à lui, qui n’est pas celui de  la cousine Machin chouette (et ça votre amie devrait le comprendre assez bien) et c’est de ce cancer que l’équipe de soins se chargera.

Revenez calmer votre tourbillon avec nous  au fur et à mesure des développements, deuils, réalisations. Les vôtres les plus proches, enfants et mari,ont leur propre cheminement à faire. J’espère qu’ils sauront se trouver des appuis. 

Nous sommes là pour vous et pour eux.

Bon parcours sur une piste sauvage malgré ses balises!

Amitiés

RE: Gérer mes proches suite à l'annonce

Publié par Jarymo sur mar 6, 2020 9:48

Bonjour Pouki, 

Merci de votre commentaire, mais je ne me sens pas comme vous le décrivez. Je ne me sens pas dépossédée, une amie tente de me déposséder. Mon image corporel n'est pas affectée, du moins pour le moment, et je n'anticipe pas les cicatrices. Tout comme dans l'annonce de rasoirs Venus, les cicatrices sont la preuve de tout ce que j'aurai surmontés! Ceux qui m'aiment ne se limitent pas à aimer mon apparence physique. Et si on venait à m'enlever un sein, on est loin d'être là pour le moment, si cette mastectomie me permet de voir grandir mes petits enfants, elle sera la bienvenue. 

Je n'ai pas l'impression d'avoir perdu le contrôle, mais plutôt qu'une personne en particulier tente de me l'enlever... Je ne suis pas dans un si grand tourbillon d'émotions, non plus. Il m'arrive bien sûr de pleurer, mais je n'ai pas à contrôler ou à calmer des émotions. Accepter le soutien, j'y arrive, mais il faut que ce soit du soutien, et non une tentative de prise de contrôle. Cette amie, une amie de longue date, a une attitude directrice avec moi. Elle ne m'écoute plus, elle me dicte les émotions que je devrais ressentir, les questions que je devrais poser à mon équipe soignante, les gestes que je devrais poser, les choses que je devrais changer. Je suis encore en contrôle, je suis seulement attristée qu'une si bonne amie, se transforme de cette façon. Je ne sais juste pas comment lui dire que son attitude avec moi n'est pas la bonne à adopter. 

Pour ce qui est du soutien, le vrai, celui qui est à l'écoute de mes besoins, qui entend les pleurs que je tente parfois de cacher, qui amène le sujet ailleurs en public parce que c'est évident que je n'ai pas envie d'en parler, je l'accepte sans problème et je les remercie. Mon conjoint qui planifie l'épicerie et qui cherche des idées de repas nutritifs (c'est sa responsabilité à la maison) pour faciliter mon rétablissement, qui cherche des moyens d'assurer mon confort au retour de la chirurgie, je l'accepte sans problème. D'ici là, il me laisse vaquer à mes occupations habituelles sans me dire ce que je devrais faire. 

Vous voyez au moment où je vous écris, cette amie me bombarde de textos, me suggérant différentes émotions, pourtant je viens de lui dire que je vais bien, et c'est vrai. Je ne suis pas anxieuse aujourd'hui, peut-être le serais-je le matin de la chirurgie, je ne le sais pas, mais pour le moment, je ne le suis pas. 
Elle ne peut pas se contenter de m'écouter... elle monopolise nos conversations de ses conseils et je ne peux plus aborder d'autres sujets avec elle. Elle me ramène toujours au cancer.

Perdre mon temps à gérer les gens... ça dépend comment on voit ça. Si je ne gère pas, je la laisse m'envahir, je vais donc gérer cette amie. 

Mon conjoint et mes enfants se gèrent eux-même, ils ont leur réseau, leurs confidents, parfois ils me posent des questions sur mon cancer, mais c'est pour mieux comprendre. Ils respectent que je suis suffisamment responsable et sérieuse pour savoir ce qui est bon pour moi. Nous avons aussi d'autres sujets de conversation, la neige, les enfants, les impôts, la job... ils me parlent de leur vie. Comme avant. 

Pour moi, me définir comme cancéreuse n'est pas négatif. C'est un  de mes états actuels. Ne pas accepter cet état en le nommant autrement, ou en se définissant autrement est pour moi une forme de déni. Je suis cancéreuse. Tout comme je suis une femme, une conjointe, une mère, une entrepreneure, que j'ai les yeux verts et les cheveux blancs. Pourquoi a-t-on tant de difficulté à nommer les choses par leur nom aujourd'hui? 

RE: Gérer mes proches suite à l'annonce

Publié par Pouki sur mar 6, 2020 11:12

Bonjour,

Merci pour vos précisions. Je suis contente de voir que tout se passe bien pour vous et que seule cette amie est un ennui. A-t-elle toujours eu ce travers?

pour moi  dire je suis cancéreuse c’est en faire un état qui envahit toute la personne et en plus ça semble trop permanent. Pour vous ça semble être capable de nommer les choses et en effet, il faut le faire. 

vous êtes bien entourée par des proches qui eux-mêmes s’entourent bien et vous restez positive en acceptanr de pleurer de temps en temps.

je crois que vous avez tout ce qu’il faut pour contribuer à votre guérison! Dès que vous aurez gérer cette amie😉 et que le harcèlement s’arrêtera vous respirerez encore mieux!

bon courage avec elle, pour l’instant elle paraît avoir plus d’impact sur vous que le cancer lui-même. Il serait bon qu’elle le réalise et vous y arriverez sûrement!

 

RE: Gérer mes proches suite à l'annonce

Publié par Jarymo sur mar 7, 2020 8:22

Merci Pouki.
Merci d'avoir expliqué pourquoi vous ne pouvez vous qualifier de cancéreuse. Je peux comprendre.  Merci de votre franchise. 
À bientôt. 
 

RE: Gérer mes proches suite à l'annonce

Publié par NB21 sur mar 7, 2020 7:33

Bonjour Jarymo‍,

Moi j'ai dû couper les liens avec certaines personne. J'ai reçu mon diagnostic du cancer du sein le 12 janvier et j'ai eu ma chirurgie le 13 février pour une mastectomie totale droite et maintenant je suis en convalescence en attente des résultats de pathologie des ganglions sentinelles. 

Ce que j'ai trouvé le plus difficile dans cette épreuve, c'est la réaction de mon entourage quand je leur ai annoncé ma maladie et leur ingérence. Leur tristesse m'a beaucoup affecté et leur ingérence à savoir les détails de ma maladie est un non respect à moi. Incapable de gérer ça, j'ai dû leur dire que je vais très bien, que j'ai le soutien de mon equipe medicale et de ma famille et que j'ai besoin d'être avec moi même. 

Maintenant je m'occupe de ma santé et de ma famille.

Jarymo, le plus important et le plus prioritaire c'est toi, pense à ton bien être avant tout, fais ce que tu vois bien pour toi sans penser qu'est ce que cela peut faire aux autres. Bon courage pour ta chirurgie et bon rétablissement.

RE: Gérer mes proches suite à l'annonce

Publié par Jarymo sur mar 8, 2020 4:06

Bonjour NB21‍,

Voilà, c'est exactement ça. Aucun respect. Comme si le fait d'avoir un cancer donnait le droit de s'immiscer dans notre vie privée et nous enlevait la capacité de réfléchir par nous-même. 

 

RE: Gérer mes proches suite à l'annonce

Publié par Audrey Modératrice sur mar 16, 2020 10:22

Bonjour Jarymo‍,

Le 10 mars dernier, vous avez subi une procédure pour retirer la tumeur et un ganglion sentinelle. Je vous écris pour avoir des nouvelles. Comment cela s'est passé pour vous? Comment allez-vous? 

Nous pensons à vous. Je vous souhaite un prompt rétablissement et vous envoie des ondes positives!

À bientôt,
Audrey, Modératrice pour ParlonsCancer.ca

RE: Gérer mes proches suite à l'annonce

Publié par Jarymo sur mar 16, 2020 11:16

Bonjour Audrey,
La chirurgie s'est très bien passée, je vais très bien, et je n'ai presque pas eu de douleur. Je récupère bien. 
J'ai rendez-vous à l'hôpital le 1er avril pour les résultats des analyses qui détermineront la suite du traitement. 
J'ai lentement repris mes activités professionnelles, je suis travailleuse autonome et mon bureau est à la maison, il m'est donc facile d'adapter mon horaire de travail en fonction de mes capacités, sur ce point, je me considère privilégiée. 
Amitiés