Vous devez vous connecter ou vous inscrire afin de participer à ces discussions.


 

présentation

présentation

Publié par Mimi04 sur jui 10, 2020 6:21

Je me présente Mimi04

RE: présentation

Publié par Audrey Modératrice sur jui 10, 2020 3:15

Bonjour Mimi04‍,

Bienvenue sur notre plateforme! Je suis contente que vous ayez pris le temps de nous écrire. Nos membres fréquentent notre plateforme pour diverses raisons. Certains-es recherchent des informations ou du soutien moral, et d'autres, les deux. Qu'en est-il pour vous? 

Pour faciliter et personnaliser la discussion, je vous propose de partager avec nous un peu plus de détails sur votre situation. Depuis quand vivez-vous avec le cancer? Comment se déroulent les suivis médicaux?

Au plaisir de vous relire bientôt,
Audrey, Modératrice pour ParlonsCancer.ca

Cancer de l’utérus - Je me présente

Publié par Matindavril sur jui 10, 2020 3:31

Bonjour,
Je suis Matindavril. J’ai 62 ans et je suis célibataire. J’étais en pleine forme, sauf un peu fatiguée et amaigrie avant de faire un AVC en février 2020. Je pense que cet AVC m’a sauvée la vie. Je n’ai presque pas de séquelles et j’espère ne plus en avoir en continuant ma réadaptation. Bref, je n’ai pas de médecin de famille et j’allais à la clinique si j’étais malade; ce qui veut dire pratiquement jamais. Mais lors de mon AVC, les médecins m’ont demandé si j’avais d’autres problèmes de santé. Or, j’avais des problèmes gynécologiques. On m’a passé un IRM et on a vu que mon endomètre était plus épais que normal. Une gynécologue de l’hopital m’a examiné et m’a dit qu’elle croyait que c’était un cancer. Elle a fait une biopsie qui a confirmé son diagnostic. Tant que je n’ai pas eu les résultats, je refusais d’y croire et je visualisais un diagnostic négatif. Mais ce ne fut pas le cas. J’ai passé un scan pour vérifier si j’avais des métastases au foie et aux poumons. Non, c’était local et au stade 1.
Le 8 avril, j’ai subi une hystérectomie et on m’a enlevé les ovaires et les ganglions. A mon age, je ne voulais pas d’enfant. J’ai demandé de tout enlever! J’avais l’ovaire gauche attaqué, l’utérus et le col de l’utérus. L’ovaire droit et les ganglions étaient intacts.
De la fin mai au début juillet, j’ai fait 25 séances de radiothérapie, et 2 séances de Curiethérapie. Fatigue et diarrhée sont les effets secondaires de la radiothérapie que je subi, ça va durer encore quelques semaines peut-etre plus. Quand à la Curiethérapie, combinée à la radiothérapie, elle peut provoquer la sténose vaginale alors je devrai faire ce qu’il faut pour la prévenir. C’est une chose qui me fait peur. 

Tout cela s’est passé en temps de pandémie. Je me suis sentie extrêmement seule, coupable, et on dirait que c’est arrivé à quelqu’un d’autre, ou comme un cauchemar qui va finir mais ce n’est pas un mauvais rêve. J’ai l’impression qu’à cause de la pandémie et tous les autres problèmes de santé qu’on m’a découverts (diabète de type 2, hypertension, nodules à la thyroïde), je n’ai pas eu le temps de réaliser vraiment ce qui m’arrivait. Un spécialiste m’a dit que ce n’était pas un cancer qui avait tendance à se répandre et qui évoluait lentement. En attendant la suite, je me remets de mes traitements et comme je suis positive et que je pratique la gratitude, j’ai confiance en mes spécialistes et en l’avenir. J’ai été prise en mains par les spécialistes d'un hôpital à Mtl depuis mon AVC et je me considère chanceuse dans mon malheur. J’ai eu et j’ai de bons soins et j’ai demandé qu’on me parle en français. A mon dernier traitement de radiothérapie, j’ai fait sonner la cloche, une tradition à cet hopital ?, et j’en suis fière. 

RE: présentation

Publié par Marie-Elise sur jui 11, 2020 7:40

Bonjour Matindavril‍ ,

Je trouve votre pseudonyme tellement beau !  En avril la nature se réveille doucement après l'hiver, et ça commence à sentir le printemps 🌷 , ma saison préférée !

Bienvenue parmi nous !  Beaucoup de choses dans votre vie dans les 6 derniers mois et surtout beaucoup de chance que tout soit traitable 🙏 .  Vous avez eu de bons soins, et ça c'est précieux.  Avant d'être malade, j'avais entendu toutes sortes d'histoires de mauvais soins dans nos hôpitaux mais comme vous, on a bien pris soin de moi.  Je n'ai que des bons mots pour le personnel qui travaille si fort.

Je vous suggère de faire une recherche sur ce site pour vous si vous trouveriez une autre membre qui aurait subi la même chirurgie que vous et qui pourrait vous renseigner sur la sténose vaginale.  Je crois avoir lu que B_ryn36‍ a aussi eu un cancer de l'utérus.

Prenez bien soin de vous et à bientôt 😍  !


Marie-Elise 💛

RE: présentation

Publié par Matindavril sur jui 12, 2020 1:32

Bonjour Marie-Elise,
je vous remercie pour votre réponse. J’ai choisi ce pseudonyme parce qu’il est poétique je trouve, et parce que avril représente le premier moment le plus important de ma vie.

Oui ma vie a été bouleversée depuis décembre 2019. Maintenant j’apprends à vivre avec ma nouvelle réalité et mes nouvelles limites. 

Si la sténose vaginale me fait peur, c’est que dans un mois, je devrai commencer à utiliser un dilatateur vaginal pour la prévenir et juste à l’idée de possibilité de saignements, si petits soient-ils, je panique. Je suis droitière et en plus, avec mon AVC, c’est mon coté droit qui est affecté. Ma main droite n’est pas encore revenue normale complètement. Qui sait si elle le sera un jour???? Alors je suis inquiète.
Oui j’ai reçu de très bons soins depuis le début. Les ambulanciers qui ont répondu à l’appel du 911 avaient le choix de me transporter à 2 hôpitaux et ils ont choisi celui qui est spécialisé en AVC. Je ne les remercierai jamais assez.

Et que dire de mes équipes soignantes pour mon AVC et en oncologie! Des gens sympathiques et d’une compétence remarquable, surtout à l’écoute des patients. Je ne vous parle pas de la nourriture qui était excellente!!!!
Je vais faire des recherches sur ce site pour mon genre de chirurgie avec la radiothérapie et la Curiethérapie, et sur les effets secondaires après les traitements. Merci pour vos conseil et votre accueil si gentil.
Matindavril  

RE: présentation

Publié par Yves Modérateur sur jui 12, 2020 9:34

Bonsoir Matindavril‍ ,

Je viens de lire votre billet. Le premier mot qui m'est venu en tête est "résilience". À lire toutes les épreuves que vous avez passées, je vous lève mon chapeau pour avoir trouvé la force et la détermination de passer au travers. Les épreuves ne sont sans doute pas terminées, mais je ne peux que vous souhaiter de continuer à persévérer. Je suis certain que cela en vaut la chandelle. Lâchez pas !

À votre questionnement à savoir si c'est une tradition de faire sonner la cloche à l'hôpital que vous fréquenter, savez-vous la signification ? Je suis peut-être dans le champs, mais j'ai imaginé que lorsqu'une personne répond bien au traitement, une cloche se met à sonner. Pouvez-vous m'éclairer ? 😊

Donnez-nous de vos nouvelles. Nous sommes ici pour vous chère Matindavril
Prenez soins de vous
Yves modérateur

RE: présentation

Publié par Matindavril sur jui 13, 2020 6:31

Bonjour Yves,
Merci pour votre commentaire. Je ne sais pas si c’est de la résilience ou une forme me déni mais j’accepte difficilement d’être diminuée. Depuis longtemps, je lis ou écoute des récits de gens qu’on disait incapables de faire telle chose et qui y sont parvenus malgré cela. J’admire la volonté de ces gens et ils deviennent pour moi des modèles. S’ils y sont arrivés, pourquoi pas moi? C’est ce que je me dis et j’essaie. On verra! Je suis née comme ça, je pense, ou j’ai encore la naïveté qu’ont les enfants? Je ne sais pas. Je lis beaucoup et sur le développement personnel car j’essaie de corriger les choses qui ne vont pas chez moi pour être plus heureuse. J’ai un journal de gratitude et depuis ce temps, il m’arrive plus de belles choses. Je ne suis pas pratiquante mais croyante. Je visualise, je prie, j’invoque l’Univers ... et ça marche! Pas toujours mais la plupart du temps. Je pense qu’on n’est pas une statistique, et qu’on a les épreuves qu’on est capable de surmonter. Enfin, mis à part la mort, je crois que c’est une question de choix, du moins d’attitude. Il y a des choses que l’ont ne peut pas contrôler  mais la façon d’y réagir est primordial.
J’ai beaucoup pleurer et souvent pour rien quand j’ai été hospitalisée pour mon AVC. J’avais des deuils à faire et mes parents décédés me manquaient. Je n’ai pas d’enfants non plus, et mes amies ne pouvaient plus venir me voir à l’hôpital. J’étais seule, avec les soignants. Je me suis dit qu’on est toujours seul face à la maladie, que tout dépend des soins qu’on reçoit et ensuite, et de nous, de notre moral. Alors je faisais confiance à mon équipe soignante et je m’efforçais de garder le moral, tout en respectant les consignes médicales. Mon père est mort du cancer des poumons causé par la cigarette, ma mère est morte suite à un AVC, et elle a eu un cancer du sein. Mais les médecins m’ont dit que ça ne voulait rien dire et j’y ai cru sinon, j’avais trop peur que la même histoire se répète. Heureusement, je n’ai jamais fumé, j’ai de beaux poumons m’a dit un spécialiste. Une chose de réglé et je n’ai pas le même mode de vie que ma mère avait. Alors mon histoire est unique dans ma famille. Ce que j’ai trouvé le plus difficile avec la radiothérapie, c’est que quand c’est au niveau du bassin, il faut avoir la vessie pleine pour remonter les intestins et les protéger des rayons à court et long terme. On attend son tour et on a envie d’uriner mais on ne doit pas le faire. C’est très inconfortable!!!

Je n’ai pas tout raconté mais j’ai eu des problèmes d’un autre genre pendant la pandémie!

Pour ce qui est de la cloche, je crois que c’est une tradition chez nos amis anglophones dans les hôpitaux. J’ai eu de la radiothérapie par prévention car mon cancer a été enlevé par la chirurgie. Ce type de cancer est non agressif et plutôt local. J’ai eu de la chance dans mon malheur.  Je crois qu’on m’a demandé si je voulais sonner la cloche parce que je venais de terminer mes séances de radiothérapie. Une amie m’a dit qu’elle a déjà vu ça au canal anglais mais pour une dame âgée qui avait beaucoup de problèmes de santé et qui sortait guérie de l’hôpital. Rien à voir avec la radiothérapie dans son cas. J’avais d’abord refusé parce que je voulais quitter discrètement puis je me suis ravisée pour faire plaisir aux technologues et en fin de compte, je suis tellement contente de l’avoir fait. C’est plus satisfaisant que du champagne et c’est unique. Je demanderai l’explication de la cloche à mon radio-oncologue, si j’y pense, à mon prochain r-v en aout.

Merci encore et bonne journée!  
Matindavril