Vous devez vous connecter ou vous inscrire afin de participer à ces discussions.


 

Le trop plein déborde de " vides "

Le trop plein déborde de " vides "

Publié par Gloire du matin sur jun 9, 2019 1:37

À ne plus savoir où donner de la tête, seule  à voir à tout,  paralyse parfois le fonctionnement de mon cerveau, la suite des choses, les étapes à suivre, les démarches, les questions à gauche et à droite, les appels, ma vie et son quotidien et le reste......
Mon grand frère a eu son 2è traitement de chiméo, cancer poumon métastatique stade 4 et ça se passe très bien. Aucun effet secondaire à date " OUF ! " Je crois qu'on ne lui donne que du bon temps en freinant l'évolution. Le HIC est  que c'est moi qui suis fatiguée tout comme si je recevais un peu de ses traitements assise près de lui.Il approche 70 ans et n'a jamais pensé préparer sa fin de vie, n'y a jamais réfléchi. ¨Ça fait déjà plusieurs mois que je brode délicatement autour du sujet, que j'ai des réponses à la miette et chaque fois, il répond « Bien oui! comme si j'allais mourir !!!
La semaine dernière, je lui ai dis que j'avais absolument besoin de son aide, cette simple phrase a donné place à une petite ouverture pour l'instant. Cet après-midi, nous allons à l'extérieur dans un bel endroit pour prendre probablement les dernières photos.

Je me sens quand même bien quand je suis avec lui, parfois il me raconte sa vie, j'ai ce précieux privilège, il a toujours été très secret. Tout ça pour dire que le trop plein de ma tête occasionne des vides à n'en plus savoir où j'en suis, à être désorganisée, à tout oublié, à mettre en attente les multiples choses plus ou moins importantes à faire.Hier, j'ai dis à mes deux chattes que j'en avais plein le __ __ __  de tout ce que je dois faire, ça fait plus d'un mois que je ne suis pas aller marcher et pris le temps de revenir sur ce site.

Bonne vie à vous tous
Gloire du matin

RE: Le trop plein déborde de " vides "

Publié par Gi Bo sur jun 10, 2019 9:56

Bonjour Gloire du matin,

Juste à vous lire, je suis tout étourdie.
Pourtant vous décrivez bien votre quotidien:  tout ce qu'il faut faire, tout ce à quoi il faut penser et surtout ne rien oublier.
À ça s'ajoute tout le mélange d'émotions que le cancer de votre frère vous apporte.
Je ne crois pas que je serais aussi forte que vous dans une même situation.
Faites comme les Témoins de Jéhova, glisser votre pied dans la petite ouverture de la porte.  Vous finirez bien par lui faire comprendre l'importance d'un testament; en fait, ce n'est pas pour lui c'est pour les autres.  Croyez-moi, c'est une méchante pagaille de s'occuper des affaires de quelqu'un qui n'a pas de testament. 
Ça fait plaisir à entendre que les traitements se passent bien. Et j'espère que votre sortie d'hier a été très agréable.
Dans tout ce brouhaha, vous devez absolument trouver un p'tit coin pour vous. Et continuer de parler à vos chats.  Je le fais avec chien et il me regarde comme si j'étais tombée des nues mais au moins je vide le coeur à l'occasion.
Passez une belle journée et assurez-vous de prendre quelques minutes pour vous. Et reprenez l'habitude de venir sur le site; ça ne guérit rien mais ça fait drôlement du bien.
gi
 

RE: Le trop plein déborde de " vides "

Publié par Audrey_Moderatrice sur jun 11, 2019 9:29

Bonjour Gloire du matin‍ , heureuse de vous relire.  Je sais que votre temps est précieux.  Votre titre est tellement parlant .. 
Vous arrêter, c'est une difficulté si souvent nommée par les proches, prendre du temps pour soi, et cette fatigue qui s'installe en vous. 

Votre demande d'aide à votre frère est magnifique, bien que difficile, ouvrir avec l'autre sur ses besoins donne souvent les résultats souhaités, peut-être pas dans l'immédiat, mais comme le dit Gi bo, vous avez ouvert la porte.  Je me demandais si vous aviez lu les différents sommaires de nos rencontres avec les aidants, je crois que l'on décrit bien cette demande d'aide que l'on peut faire aux personnes atteintes?

Et puis, comment a été cette prise de photos?  J'imagine de beaux sourires sur ces clichés, je me trompe... 



Bientôt, 
Audrey , Modératrice pour ParlonsCancer.ca

RE: Le trop plein déborde de " vides "

Publié par Gloire du matin sur jun 12, 2019 6:50

Bonjour Gi Bo et Audrey, j'étais en train de vous écrire et tout a disparu, je reprends. Aujourd'hui, en ce beau mercredi vous êtes mon 2è soleil par votre réconfort et compréhension grandement appréciés. C'est quand même particulier de s'ouvrir textuellement à des personnes inconnues, en même temps, on se parle à soi-même ( thérapie). Le pied dans la petite ouverture de la porte m'a bien fait sourire, quelle bonne entrée!. Mon frère demande à ce que tout soit le plus facile possible dans tout son univers. Il ne réalise pas l'étendue, la complexité , et les conséquences. Je le sais très absorbé par ce bouleversement inattendu et fatale, par ses propres inquiétudes, ses peurs, ses réflexions et tout ce qui englobe l'inévitable fin de vie. Il pleure tout comme moi à l'intérieur.

Ce matin j'ai contacté l'Acef pour avoir de l'aide, ils doivent me rappeler ds les 24 hres. j'ai ouvert l'ordi que pour des infos sur des funérailles à prix modeste, les urnes et le reste.Avant d'éteindre, j'ai pensé à regarder mes courriels et vous étiez mes surprises et ma journée. Oui le trop plein prend toute la place même celle de lire les sommaires des rencontres. Souvent, je peux être 2 à 3 semaines sans ouvrir l'ordi, c'est parfois même une corvée. Mais je lirai bientôt. Je dois reprendre la régularité de mes marches que je ne fais plus depuis un mois. Hier, j'ai reçue un diagnostic début diabète sur mon 52 K, et mange vraiment très bien trop bien même, on me taquine à ce sujet. Mais regrettablement j'ai un peu dérapé dans la douceur des petites boules " LINDT "
Non, il n'y a pas de sourire sur les photos, que de la tristesse, maigreur, changement, noirceur en plein soleil, des émotions plein nos coeurs figées dans le peu de temps qui reste par une gentille dame qui a accepté sans le savoir de prendre nos dernières photos ensemble lui et moi. Elle avait tout compris, elle m'a souhaité bonne chance avant de nous quitter. Nous étions dans un magnifique endroit, végétation exceptionnelle, mais il ne voyait pas les mêmes beautés que moi. M'a dit que jamais la nature l'a émerveillé. À la prochaine, j'ai pris tout l'espace.