Vous devez vous connecter ou vous inscrire afin de participer à ces discussions.


 

Sentiment d'impuissance et famille dysfonctionnelle

Sentiment d'impuissance et famille dysfonctionnelle

Publié par Chlo sur nov 22, 2020 5:04

Bonjour à vous tous,

je suis nouvelle ici, je me demande même si j'ai ma place, sachant que je ne suis pas souffrante du cancer. J'envoie premièrement tout mon soutien à tous les membres. Deuxièmement, je souhaites parlé de mon impuissance face à la situation de ma mère, dans le but peut-être d'avoir une oreille qui m'écoute (ou plutôt, un oeil qui me lit!) et de m'ouvrir...

Ma mère est mourante, elle a un cancer du péritoine/utérus depuis 5 ans et demi. Dès le premier diagnostique, les médecins lui donnait 3 mois à vivre. Un oncologue a décidé d'essayer des chimios curatives et une opération pour finalement essayé de la sauver. Après plusieurs mois de dure bataille, le cancer avait ''disparue''. Il est revenu en moins de 6 mois, et ma mère a été condamnée de nouveau. Après des années de chimio palliative, elle est maintenant sans traitement : l'oncologue lui prescrit des médicaments pour la douleur et lui donne entre 1 et 6 mois. 

Elle habite présentement dans sa maison avec mon père. Mon père est malheureusement alcoolique depuis bien longtemps. Malgré ses efforts, l'amour et la compassion qu'il ressent, il n'arrive pas à s'occuper de ma mère, puisqu'il n'est pas disponible (dû à l'alcool), est impatient et à court de ressources. Elle est très malade le matin (vomissement), certains jours, elle n'arrive pas à se lever. Il semble impensable pour mes parents d'avoir recours à une aide à domicile : mon père ne pourrait tolérer un inconnu dans la maison. Le reste de ma famille (tante, oncle, soeur, etc...) habitant tous à 1h30-2h de route, il est difficile pour eux d'être toujours présent. De plus, le Covid vient compliquer beaucoup de choses, comme vous le savez déjà... Bref, ma mère m'a parlé tantôt, en larme, de sa situation avec mon père (étant encore son mari). Elle me disait qu'elle avait la possibilité d'habiter chez une de ses soeurs, qui elle, pourrait prendre soin d'elle 24/24. Mon père, étant très impatient, très touché émotivement aussi par la situation, ne serait pardonner un tel geste. Pour ma part, j'ai encouragée ma mère à être ''heureuse'', et que je pouvais l'aider dans cette démarche, si jamais tel est sa décision.

Je ne sais pas pourquoi je vous écrit tout ça. Je crois que je vois ma famille se détruire et ça me fend le coeur. Je vois ma mère mourir et je me sens figée. Je ne sais quoi dire, quoi faire, comment aider. Je suis dépassé par sa maladie, je n'imagine même pas ce que c'est de vivre avec. Je ne sais pas comment vivre avec la maladie de mon père non plus. J'essaie de trouver des moments de douceur à partager avec ma mère, mais ça me semble presque impossible avec la situation présente, et avec le Covid... J'essaie d'aller rendre visite le plus souvent possible (entre 2 et 5x par semaine), mais la tristesse me ronge. 

Je ne sais pas qui me lira, mais je vous envoie toutes mes forces. Chaque cancer à son histoire, chacune à son lot de douleur... C'est un maladie indescriptible. Courage à tous. 

RE: Sentiment d'impuissance et famille dysfonctionnelle

Publié par Marie-Elise sur nov 22, 2020 7:37

Bonjour Chlo‍ ,

Je vous souhaite la bienvenue parmi nous et je vous rassure car notre site est autant pour les gens atteints que les aidants comme vous.  Je suis contente que vous avez choisi de partager votre histoire avec nous et je vous envoie un gros calin virtuel car votre histoire est touchante.  Votre mère est bien chanceuse de vous avoir près d'elle dans ces moments difficiles dans une famille déjà écorchée par l'alcoolisme.

Je crois que vous lui avez donné la bonne réponse à savoir qu'elle devait penser à elle et que vous êtes prête à l'aider.  C'est maintenant à elle de choisir et à vous de respecter ce qu'elle souhaitera pour le temps qu'il lui reste.

Mais de votre côté, avez-vous des proches pour échanger, ventiler et vous soutenir ?  C'est important de ne pas oublier de prendre soin de vous aussi car le rôle d'aidant est exigeant.

Revenez-nous écrire quand vous en ressentez le besoin, il y aura toujours ici quelqu'un pour vous lire.  Je vous souhaite bon courage.

Avec tendresse,

Marie-Elise 💛

RE: Sentiment d'impuissance et famille dysfonctionnelle

Publié par fevrier sur nov 23, 2020 11:04

Bonjour Chlo‍ ,  je veux te témoigner toute ma tendresse et beaucoup de courage pour toi et ta mère de vivre ce que vous vivez et en plus pour votre mère de vivre avec un homme alcoolique.  Je peux juste te dire que ta mère a le droit de se choisir, elle.  Elle ne mérite pas de subir ça avec ce qu'elle vit.

Je vous souhaite bonne chance et je vous envoie de belles ondes.

RE: Sentiment d'impuissance et famille dysfonctionnelle

Publié par Claude Modérateur sur nov 24, 2020 10:47

Bonjour Chlo‍, comme cela doit être difficile pour vous d'être témoin de tout cela, voir des gens que l'on aime souffrir nous arrache le coeur.  Il y a beaucoup dans votre assiette comme on dit.  Vous avez bien fait d'écrire, et nous serons là pour vous soutenir.  

Comme le mentionnait Marie-Élise, avez-vous pour vous même un peu de soutien?

En ce qui concerne votre mère, a-t-elle rencontré un/e travailleur/se social/e de son équipe soignante?  Ça me semble être le rôle d'un TS d'aider à trouver des solutions à cette situation complexe et souffrante pour votre mère.

De tout coeur avec vous Chlo,

à bientôt,

Claude

RE: Sentiment d'impuissance et famille dysfonctionnelle

Publié par Bea13 sur nov 25, 2020 9:37

Bonjour Chlo,

Je veux d'abord vous demander: comment allez-vous? Tout comme Claude vous l'a suggéré, je pense que l'implication d'un TS est à privilégier. Cette personne pourrait vous faire part des différentes possibilités qui s'offrent à votre mère qui est en fin de vie. Je veux toutefois vous dire que je ne veux absolument pas influencer votre choix ainsi que celui de votre mère. Il y a un peu plus d'une année, j'ai été très présente auprès de mon frère qui était en fin de vie. Mon frère a décidé d'aller dans une maison de soins palliatifs. Il y a reçu des soins de très grande qualité. Le personnel était très disponible pour mon frère ainsi que pour nous, sa famille. Il nous a quittés en douceur, en paix.

Comme proche d'une personne touchée par le cancer, on ne soupçonne pas toute l'énergie que nous déployons.C'est souvent l'adrénaline et l'amour que nous avons pour la personne qui va nous quitter qui nous amène à en faire autant. Il est facile comme proche de s'épuiser et ce, sans en être conscient. Je vous encourage à prendre soin de vous et à être douce envers vous car c'est difficile ce que vous vivez. 

Sentez-vous à l'aise de venir nous écrire lorsque vous en ressentez le besoin. Nous sommes là pour vous.

Béa13