Vous devez vous connecter ou vous inscrire afin de participer à ces discussions.


 
+ Répondre
Ma mère a le cancer...
Catherine
5 billets

Je m'appelle Catherine, et le 6 mai j'ai appris que ma mère était atteinte d'un cancer du pancréas incurable. Ce fut un énorme choc pour toute la famille car, malgré ses 87 ans, ma mère était en grande forme. Pour ajouter à cette épreuve, nous ne sommes pas une famille unie, alors je n'ai personne avec qui partager ce que je ressens -mon angoisse, mon chagrin, mon désarroi. Je travaille et heureusement, car je vis seule, alors mon emploi me permet de me changer les idées et de voir du monde! Présentement elle est à l'hôpital, je la visite le plus souvent possible, mais j'essaie aussi de sauvegarder ma santé mentale, car à chaque rencontre, je pleure… Je ne sais pas quoi faire et/ou à qui m'adresser pour obtenir de l'aide. Je suis complètement démunie.

7 Réponses

Bonjour @Catherine ,

Vous avez bien fait de vous joindre à nous, vous n'êtes pas seule Catherine car nous sommes une belle famille qui se soutient. Je suis la première à vous souhaiter la bienvenue et je suis certaine que d'autres le feront aussi. Si écrire vous fais du bien, n'hésitez pas, il y a toujours quelqu'un pour vous lire.

De voir sa maman malade est difficile et je vous comprends de vous sentir déboussolée. Avez-vous des amis pour vous confier, avec qui ventiler un peu ? C'est bien vrai que le travail aide à changer les idées mais il faut aussi se permettre de vivre les émotions qui passent et il est bien normal de pleurer. Être un aidant demande beaucoup d'énergie mais il faut aussi trouver ses limites pour ne pas s'épuiser.

Je comprends que vous avez besoin de références et pour vous aider à trouver des ressources, je vous suggère de téléphoner à notre ligne d'aide au 1-888-939-3333 (de 8h à 18h du lundi au vendredi). Ils pourront vous guider vers des ressources appropriées de votre région.

Je vous envoie un immense calin virtuel et je vais attendre de vos nouvelles,

Hélène Modératrice

Catherine
5 billets

Merci beaucoup Hélène! Juste de savoir que quelqu'un comprend ce que je vis, ça fait un grand bien… C'est tellement difficile de vivre une telle épreuve, peu de gens le comprennent. J'ai quelques ami(e)s, mais j'essaie de ne pas trop les accaparer avec cette situation, on dirait que je me sens “coupable” de ne plus réussir à être joyeuse, comme avant… Vous savez, j'ai hâte que ça s'arrête, que ça finisse. Je voudrais pouvoir fuir. Ma mère est de plus en plus faible, je ne supporte plus de la voir ainsi, c'est trop douloureux. On devrait tous mourir dans notre sommeil… Quoiqu'il en soit, je sais que je n'ai aucun pouvoir pour la soulager, je ne peux que prier pour elle…

Pouki
114 billets

Bonjour @Catherine ,
Je compatis tellement. Ma situation est différente, mais assez semblable dans l’impuissance et la souffrance de voir sa mère décliner. On voudrait crier, taper les murs, remuer ciel et terre et en effet, il ne reste que la prière.
C’est l’Alzheimer qui emporte maman à petit feu depuis 2015, donc deuil blanc depuis toutce temps dans le vivre un nouveau normal qui ne va jamais vers de l’amélioration.Elle est au stade où elle ne nous reconnaît plus vraiment, souffre d’anxiété due à la maladie et a de multiples bobos difficiles à soigner quand elle refuse que quiconque lui touche.
Moi aussi je voudrais fuir...mais on reste là, une présence aimante qui espère que ça atteint l’inconscient de notre maman. Moi comme elle en a encore pour quelques années, je « ménage ma monture » et je ne vais la voir qu’une fois/sem et je demande souvent l’accompagnement d’une professionnelle sur place pour gérer la rencontre.
Je prie que vous comme moi recevions la force de rester présentes.

Lancelot
2 billets

Bonjour @Catherine

Ta situation est extrêmement difficile. J’ai beaucoup de compassion pour toi. , ta mère c’est rendu jusqu’à 87 ans tu dis qu’elle était en forme avant ce terrible diagnostique. É

Elle a du avoir une belle vie. Je t’envoie beaucoup de courage et tu sais dans la vie il arrive qu’il ce produise des miracles alors ne perd pas espoir.

Je te serre fort dans mes bras et t’envoie plein de pensées positives

Tendrement

Lancelot

Catherine
5 billets

Comme vous avez raison Pouki! Le sentiment qui domine toutes ces tristes situations, c'est l'impuissance… Extrêmement difficile de baisser les bras. Ma mère est de plus en plus faible, le médecin dit que c'est pour bientôt -la fin. Je suis résignée, mais encore très loin de l'acceptation. Voir sa p'tite maman alitée, incapable de se lever toute seule, alors qu'elle était une force de la nature… Je vais la voir le plus souvent possible, même si mon cœur voudrait fuir à des milliers de kilomètres, comme si ça pouvait changer la fin. Je reste près d'elle, impuissante, profondément triste, incapable de demander à Dieu de venir la chercher, car malgré tout, je veux la garder…bref, c'est une situation immensément difficile, que j'essaie de vivre le mieux possible, un jour à la fois. Merci beaucoup pour vos bons mots, je vais prier aussi pour votre maman…

Catherine
5 billets

Merci beaucoup Lancelot! Il ne me reste que la prière, car pour ma p'tite maman, il n'y aura pas de miracles… tout ce que je souhaite, c'est qu'elle ne souffre pas.

Pouki
114 billets

Merci @Catherine pour les prières pour maman. Je vous inclus et votre mère dans les miennes.

Quand papa agonisait, je me souviens avoir fui...de la chambre. J’ai fait le tour de l’hôpital par l’extérieur, incapable de quitter, incapable de retourner durant de longues minutes.

Je vous comprends tellement de vouloir garder votre mère. Demandez simplement le meilleur pour elle et vous.

Je vous souhaite beaucoup de Paix.

+ Répondre