Vous devez vous connecter ou vous inscrire afin de participer à ces discussions.


 
+ Répondre
Que fait-on quand on sait que notre petit frère va mourir?
Karinne
5 billets
Bonjour à tous,
je vous tout juste de joindre ce site. J’ai appris l’an passé que mon frère avait le cancer de l’estomac grade 4 avec carcinomatoses. On nous a tout de suite dit que c’était incurable. Mais quand ton frère n’a que 37, tu te dis : ça ne se peut pas, il va être un miracle.

finalement, le miracle ne viendra pas. Voilà deux mois, ils ont confirmé que c’était impossible après avoir tenté une opération.

Depuis ce jour, son état se dégrade rapidement. Il aimerait voyager, vivre les deniers mois et profiter. Mais depuis, il dort, ne mange presque plus et a des migraines depuis trois semaines.

On n’est maintenant en attente d’un résultat: a-t-il aussi le cancer de la moelle épinière? On le saura dans quelques jours.

Je dois avouer que je ne sais pas comment gérer tout ça. Je fais un peu l’autruche. Je vivais d’espoir, on dirait que ça faisait moins mal. Mais là, je réalise plus.

J’espère pouvoir échanger ici avec d’autres personnes qui vivent des situations semblables.

Merci et au plaisir
10 Réponses
melusine
605 billets
Bonjour Karinne‍ et tout d abord je veux vous souhaiter la bienvenue sur cette plate-forme.

En effet ça ne doit pas être facile et même très difficile de savoir que notre frère de 37 ans a un cancer incurable, c est tellement jeune en effet.
Je ne sais pas trop comment vous aider à part être là pour vous lire lorsque vous sentirez le besoin d écrire.
Avez vous des gens autour de vous à qui vous pourriez en parler? Que ce soit nous même ou un proche qui a le cancer, on a tous besoin d en parler, car c est une épreuve très difficile, on se le cachera pas.
Je vous souhaite de trouver un peu de réconfort dans cette douloureuse épreuve.
Mélusine

Bonjour Karinne


Je suis désolée d'apprendre ce que vous et votre frère vivez. Trente-sept ans seulement. Quelle nouvelle difficile pour la famille!

La section L'un de vos proches a le cancer pourrait être une lecture intéressante pour vous. Plusieurs de nos membres y publient des billets sur leur expérience comme proche-aidant auprès de leur fratrie, conjoint ou parent. Je me permets de tagguer Sow‍ qui vit une situation similaire; son frère a également un cancer. Si ce membre est encore actif, il ou elle pourra peut-être se joindre à cette discussion.

Laissez-nous savoir comment le prochain rendez-vous médical de votre frère se déroule. Nous gardons votre famille dans nos pensées!

Audrey, Modératrice

Kassandre
13 billets

Bonjour @Karinne ,

Je suis désolée d'apprendre que ton petit frère a un cancer incurable. Je suis de tout coeur avec toi et ça nous brise le coeur de savoir que le temps est compté.

Mon grand frère, de 49 ans, est décédé en mars dernier du cancer du pancréas. Je combattait en même temps un cancer du sein et s'ajoutait à cela, la pandémie. Mon frère avait un pronostic d'onze mois et il en a vécu que cinq. Je sais que certaine personne sur ce site n'aime pas parlé de pronostic, qu'on est pas des statistiques, qu'il faut garder de l'espoir, que ça se passe dans la tête… bien de ma part, je remercie le médecin pour nous avoir donné un pronostic qui nous a permis de vivre des moments inoubliables avec lui et de préparer son départ. Il faisait partie des gens avec un positivisme hors du commun, il avait la volonté de vivre d'un combattant et malgré cela, son cancer n'avait pas les mêmes projets que lui.

Chacun à sa propre façon de vivre des évènements difficiles. J'espère que tu pourras trouver ta propre façon qui te permettra de lui exprimer tout ton amour et même partager ta tristesse face à ce qu'il traverse. De ma part, j'ai passé du temps de qualité avec lui, j'ai cuisiné tous ses repas préférés, je lui ai tenu la main, je lui ai fait un bel album de nos photos de famille, j'ai essayé d'être active dans la réalisation de ses derniers souhaits de vie.

Je souhaite de tout coeur que ton frère puisse reprendre des forces et que vous puissiez vivre des moments agréables en famille. On a rit, on a pleuré mais je n'ai aucun regret. Maintenant, avec beaucoup de tristesse mais aucun regret, je tente de vivre en son absence mais avec de beaux souvenirs gravé dans mon coeur.

Je suis disponible pour toi si tu le souhaites.

Kassandre

Karinne
5 billets
Merci pour vos bons mots. Ça fait du bien de vous lire.
Dila
1 billets
Bonjour Karine,
Désolé d'apprendre pour votre frère. Nous aussi on vient d'apprendre la nouvelle pour mon mari cancer pancréas stade 4. Au début j'étais anéantir je cherchais un coupable car cela fait 1 ans qu'il souffre qu'il a perdu du poids mais son médecin de famille n'a rien vu. Actuellement, il sait renfermer refuse d'en parler, ni de prendre de décision. J'ai l'impression que si on n'en discuté on raccourcit les échéances. Comme vous le dites, on fait l'autruche. On essaye de partager des bons moments avec lui mais je sais pas se qui se passe dans sa tête. Je sais que c'est lui qui a mal et je m'en veux moi d'être mal.
J'ai l'impression d'avoir plus parlé de moi que de vous avoir soutenu, Désolé.
Karinne
5 billets

Dila:
Bonjour Karine,
Désolé d'apprendre pour votre frère. Nous aussi on vient d'apprendre la nouvelle pour mon mari cancer pancréas stade 4. Au début j'étais anéantir je cherchais un coupable car cela fait 1 ans qu'il souffre qu'il a perdu du poids mais son médecin de famille n'a rien vu. Actuellement, il sait renfermer refuse d'en parler, ni de prendre de décision. J'ai l'impression que si on n'en discuté on raccourcit les échéances. Comme vous le dites, on fait l'autruche. On essaye de partager des bons moments avec lui mais je sais pas se qui se passe dans sa tête. Je sais que c'est lui qui a mal et je m'en veux moi d'être mal.
J'ai l'impression d'avoir plus parlé de moi que de vous avoir soutenu, Désolé.

bonjour Dila,

c’est en se parlant mutuellement de ce que l’on vit qu’on se soutient.

ce sont des moments difficiles, incompréhensible.

il faut continuer d’en parler.

@Dila merci de m’avoir écrit. Bon courage. On tente tous de faire de notre mieux pour les soutenir. Et avec toute la peine que nous avons, c’est difficile.

Karinne
5 billets

Karinne:

bonjour Dila,

c’est en se parlant mutuellement de ce que l’on vit qu’on se soutient.

ce sont des moments difficiles, incompréhensible.

il faut continuer d’en parler.

merci de m’avoir écrit. Bon courage. On tente tous de faire de notre mieux pour les soutenir. Et avec toute la peine que nous avons, c’est difficile.

Dila:
Bonjour Karine,
Désolé d'apprendre pour votre frère. Nous aussi on vient d'apprendre la nouvelle pour mon mari cancer pancréas stade 4. Au début j'étais anéantir je cherchais un coupable car cela fait 1 ans qu'il souffre qu'il a perdu du poids mais son médecin de famille n'a rien vu. Actuellement, il sait renfermer refuse d'en parler, ni de prendre de décision. J'ai l'impression que si on n'en discuté on raccourcit les échéances. Comme vous le dites, on fait l'autruche. On essaye de partager des bons moments avec lui mais je sais pas se qui se passe dans sa tête. Je sais que c'est lui qui a mal et je m'en veux moi d'être mal.
J'ai l'impression d'avoir plus parlé de moi que de vous avoir soutenu, Désolé.

AA85
1 billets

Bonjour @Karinne ,

mon amie d’enfance a appris le 30 décembre qu’il lui reste entre 6 mois et un an à vivre avec son cancer. Ce fut un choc, et je ne suis pas encore convaincue que je peux parler au passé car je suis encore entre le déni et la colère. Je me pose exactement les mêmes questions que toi. Que faire ?
je lui parle à tous les jours. J´avoue que je ne sais pas toujours de quoi lui parler alors j’essaie un peu tout; la faire rire, parler de sa maladie pour qu’elle puisse ventiler, lui parler de mes projets, parler aussi de ses projets meme si c’est douloureux puisqu’il est possible qu’elle ne puisse pas les réaliser. j’ai souvent l’impression de ne pas en faire assez. Parfois l’impression d’en faire trop, qu’elle préfèrerait être tranquille et ne pas avoir à entretenir des discussions un peu vides de sens. J’imagine que la vérité est un peu entre les deux.

Je t’envoie des ondes positives à toi et ton frère pour que vous alliez le mieux possible dans les circonstances

Coco21
3 billets
Peut-être qu’il suffirait juste de demander à votre proche atteint de cancer ce qui lui fait du bien lorsque vous êtes en contact ensemble. Lui faire confiance dans la réponse qu’elle vous fera
et vérifier de temps à autre si il y a quelque chose dont elle aimerait parler ou faire. Parfois c’est surprenant comme la réponse est simple.
Je comprend très votre préoccupation, elle est sans doute commune à toute personne aidante à un moment où l’autre.
Bonne chance
VIG
10 billets

Bonjour

Moi il y a 9 mois on m annoncé que ma fille 33 ans cancer du col de l uterus stade 4 innoperable

Les chimiothérapie nouvelles avancées non pas fonctionnéees

Je pense que ces jours sont comptes on nous dit pas et combien de temps savent pas

Mais seul un miracle là sauvera

Elle est courageuse se bat comme une guerrière

Mais sa y changera pas grand chose malgré ce que l in nous dis

Bon courage

+ Répondre