Vous devez vous connecter ou vous inscrire afin de participer à ces discussions.


 

Parlons de...ce que le cancer vous a appris

Parlons de...ce que le cancer vous a appris

Publié par sur sep 24, 2014 8:42

Bonjour à tous, en lisant les discussions et les échanges qui se produisent sur parlonscancer.ca, un thème que je perçois souvent est celui que le cancer change les gens, et par changement, je ne parle pas seulement de changements physiques, mais aussi d’un changement dans la façon dont on aborde la vie. Cette transformation dans la façon de voir les choses est présente autant chez les personnes atteintes de cancer que leurs proches. J’aimerais utiliser cette discussion pour connaître la façon dont votre expérience de cancer vous a changé. Qu’est-ce que le cancer vous a appris sur vous-même, sur les autres, et sur la façon de vivre votre vie?
 
Bonne journée!
Guillaume

217df3232e0cec79c34c1a0e567a60ec-huge-ce

RE:: Parlons de...ce que le cancer vous a appris

Publié par mater dolorosa st jean sur richelieu sur sep 24, 2014 9:50


Jusqu a maintenant ,pour moi c est trop récent  j ai encore bcp  a digérer Cela a provoqué bcp de remises en questions vis a vis la famille, mes proches ,ce que je veux de mon avenir mais surtout de ce que je ne veux plus Jai appris que c est quasi impossible de parler de cancer, de nos émotions avec notre entourage, pour certain c est trop menacant, d autres sont trop centrés sur leur nombril et ramenent tout a eux Il faut avoir quelqu un de neutre ,en dehors de notre vécu journalier je crois,une ou un ami, une confidente Et il y a ici ,sur ce site que l on est écouté, comprise, encouragée Ce que je trouve aussi de difficile c est de faire le deuil de ce qu on était , d accepter de ne plus etre capable de performer comme avant a cause de la douleur de la fatigue ,des effets des opérations ,des traitements Avoir le cancer c est vraiment des montagnes russes ,on ne sait jamais ce qu il y aura au prochain détour, a la prochaine pente ou descente et surtout quand ca va finir

RE:: Parlons de...ce que le cancer vous a appris

Publié par Yves sur sep 25, 2014 8:20

Bonjour,

Je me pensais à l'abri de tout "ça"...  J'ai déjà vécu des évènements tragiques par le passé et à chaque fois je me suis dis: "je croyais que ça n'arrivait qu'aux autres".  
On ne se dompte pas !!!
Je crois que rien n'arrive pour rien et si la vie m'a donné cette maladie c'est pour me faire comprendre certaines choses.  
Pour l'instant j'ai appris que plus vite on accepte la situation plus facilement on va pouvoir passer au travers.
Et je suis d'accord avec vous Mater, c'est plus facile d'en parler avec quelqu'un qui est moins lié émotionnellement.

Bonne journée,
Yves


Yves Bilodeau

RE:: Parlons de...ce que le cancer vous a appris

Publié par normmm de mascouche sur sep 25, 2014 3:54

le cancer m as appris de rien prendre pour aquis pour commencer lollllll
ensuite dans mon cas c est plus la vie d avant et maitenant le apres ...
dédramatiser ,comprendre,se relever les manches pour se crée une nouvelle vie dans mon cas
on peut se plaindre de se qu on as perdu :ma job ,mes chum d la job ,ma ptite routine quoi !!!!
au fil des ans comme tout le monde on voit des gens partir ,soit dans des accidents , des suicides ou de maladie ...on ne pence jamais que cela peut nous arriver ... on ne choisi pas d etre malade on le subit ...

par contre  j voit tout ca comme une certaine chance comparativement au mort subite ... on est encore la pour continuer un bout de chemin ...

a partir du jour fatidique ou on nous annonce la nouvelle tout change .. on panique ,on capote et la ,le molut commence sont entrainement pour les olympique lollllll

apres le choc encaissé (semaine ou mois ) on redevien plus lucide sur se que l ont veut et ne veut plus ,...
comme tout le monde j crois, on as besoin d etre éclairé et soutenue dans cette épreuve ,
la lumiere au bout du tunelle je l ai trouver ici meme sur parlon cancer ,ange et candie et plusieur autres, et tout ceux qui écrivent sur le site font en sorte que j m en sort pas si mal finalement lolllllll

RE:: Parlons de...ce que le cancer vous a appris

Publié par sur sep 26, 2014 7:40

En quelques mots:

Le cancer m'a appris à lâcher prise: cessé de tout contrôler. À force de tout prévoir j'ai oublié de vivre!

Une question me trotte dans la tête: Le cancer est CHEAP, alors pourquoi on ne le traite pas avec du Nickel???

Marie

RE:: Parlons de...ce que le cancer vous a appris

Publié par Pierrot, St Augustin,Qc sur sep 28, 2014 9:59

Bonjour,
Ce qui me vient spontanément c'est le nombre important de gens qui se sont manifestés lors de l'annonce de la maladie. Ma famille me rapportait que tel ou tel personne s'était informé de mon état, s'était inquiété pour moi, m'envoyait ses meilleurs voeux etc. J'ignorais que je pouvais avoir de l'importance pour autant de personnes. 
Puis, face à l'anxiété, la  peur des examens, de leur résultats, des rencontres pleines d'appréhension avec les médecins, j'ai réalisé que je pouvais être plus courageux que je ne l'aurais cru.
Comme Normmm le fait que ce ne soit pas une mort subite me permet d'avoir des conversations plus intimes avec des personnes importantes pour moi. J'ai pris le temps de dire merci et bonjour à beaucoup de gens... au cas où ...
Le cancer m'aide aussi à accepter les choses que je ne peux changer.
Bref, tant qu'à être malade, je ne crois pas que je voudrais échanger cette maladie pour une autre importante comme l'alzeimer etc... Les chances de vivre encore longtemps avec une qualité de vie acceptable sont meilleures avec le cancer.
Pierrôt !

RE:: Parlons de...ce que le cancer vous a appris

Publié par gumby35 sur sep 28, 2014 12:28

moi  aussi  c trop recent . avoir une recivide pour moi c pire que l annonce d un cancer et surtout  pour la famille. pour le moment j essaie de garder la tete haute et de vivre le jour le jour, il y a des journees plus belles que  d autres . le combat est dur . merci

RE:: Parlons de...ce que le cancer vous a appris

Publié par Déli sur sep 30, 2014 1:11

Bonjour à tous

Moi je trouve que cette maladie nous isole .Les gens ne comprennent pas vraiment  ce que l'on subit dans notre combat .Quand tu essai de leur expliquer  souvent  ils me disent de demander l'avis d'un autre médecin. Au début tout le monde vient te voir pour avoir des nouvelles et après un temps c'est comme tout était mis de côté.Alors pour que tout aille bien  je ne parle plus de mes émotions  , ni de ce que je ressent  quand je ne files pas bien .Espérons qu'un jour ce fléau rendra la vie plus facile aux patients et aux familles .

RE:: Parlons de...ce que le cancer vous a appris

Publié par Gisele sur oct 8, 2014 10:26


Le cancer m'a appris que a seule chose à laquelle on a un certain contrôle, c'est l'attitude avec laquelle on fait face à l'adversité. On peut choisir de se rouler en petite boule et pleurer (ce qui arrive à l'occasion, on en a le droit) ou de se relever et de profiter au maximum des bons côtés de la vie. C'est un jour à la fois et même parfois une heure à la fois.

Le cancer m'a appris toute l'importance de l'amitié, de l'amour des gens autour de moi. Le cancer m'a appris que l'on peut être heureux ou souffrir. peu importe où l'on se trouve sur la planète, que personne n'est à l'abri. Le cancer m'a appris que la personne la plus importante dans notre vie, c'est soi-même. J'apprends à m'occuper de moi, à m'accorder du temps, à saisir toutes les occasions de sourire, malgré la maladie.

RE:: Parlons de...ce que le cancer vous a appris

Publié par windsurf sur oct 9, 2014 12:38

Une grande leçon d'humilité qui nous oblige à puiser les ressources au fond de nous-même pour apprendre à lâcher prise... et changer certaines habitudes et attitudes pour s'aider à mieux vivre... et survivre. Je crois que l'expérience d'un cancer n'est pas que le fruit du hasard mais une épreuve de la vie parfois inévitable qui peut s'avérer positive si on arrive à le reconnaître et le respecter.
 smiley

RE:: Parlons de...ce que le cancer vous a appris

Publié par angedelanuit000 sur oct 13, 2014 9:50

L'ombre noire...et la vie

Ma fais découvrir la définition et un sens nouveau à certain mot...

Temps, vie, gens, espoir...voir...sentir...moi ... les autres...et les mots...

De mes 30 ans à aujourd'hui...les mots ...dans le sens que la vie m'a appris à les placer dans un nouvelle ordre et de voir...

À 30 ans ou toute la vie devais être le début de m'a lancer...tout s’est arrêter pour un instant...le temps est devenu en suspend...

J'ai changé la façon de pensée ... j'ai remplacé la façon de pensée de remettre des choses à faire demain... après demain... à l'an prochain ...dans quelques années... cette façon de pensée avait changé ...j'ai appris le mot fin...pour un moment...

Que tout pouvait s’arrêter et que demain... je ne le verrais jamais...

Mais j'ai aussi découvert... ce que voulais dire... la vie... et c’est là que ma route... à vivre... à trouvé le mot... espoir qui donnait toute une force et toute une nouvelle énergie au moment que je vivais...plus j’avançais plus le temps était difficile ...et plus je m'accrochais au mot espoir...

J'ai finalement passé le temps du traitement ...demain ce dessinais devant mes yeux ...j'avais toujours imaginé avoir le temps ...je faisais déjà beaucoup chose à la fois ...pour les autres... sans vraiment pensée à moi ...me disant ...que j'aurais le temps...

J'ai réalisé ce que bien des gens essai de ne jamais pensée... et si demain n'arrive pas...je ne pourrais pas vivre  certaine chose facile à faire et que je ne prenais pas le temps de le faire...

Pensée aux autres, mais en changent l'ordre...moi deviens en premier et les autres ensuite...

En vivant maintenant chaque matin... j'apprécie chaque lever du soleil , tout ce qui fait partie de la vie ...me donne un sens ...à  avancé...mais surtout chaque chose qui existait hier et que mes yeux découvrent...je réalise la chance que j'ai des découvrir...

Je viens d'une famille ou on a tous le coeur sur la main...et que souvent moi ...j'étais un peu gêné ...en retrait pour certaine chose...  lire ou parlé devant une foule...je laissais cet honneur aux autres me contentant de mon entourage en leur racontant tous quelques histoires...

Je me suis extérieurisé... davantage en parlant de la vie...en lui donnant le sens quel avoir...et son importance...parlée devant 50 personnes en y laissant un peu de vie dans mes phrases donne du sens à plusieurs personnes qu'on dirait que la vie met maintenant sur ma route...comme si je redonne...ce que la vie ma donné...

Je suis devenu plus humain, plus sensible, à la vie...  surtout... aux gens... qui passe à côté de moi et qui sont dans le besoin ...en 2014 il faut apprendre à voir qui a besoin et quoi...

Je suis devenu bénévole dans plusieurs domaines...partager la foi , des mots a ceux qui en ont besoins...et donnée du temps...car j’ai appris la valeur du temps...

Je voulais dire merci...à la vie ...et lui dire que je comprenait... les talents qu'elle m'a donnés..

Donné...a plusieurs sens ...donnés des sous à quelqu'un pour une dose de drogue...c'est un peu plate...les sous... faut faire un effort pour les avoir...donner ...donne aussi une belle énergie...mais donné à ce genre de personne la mauvaise chose...c’est pas l'aidé vraiment ...car la vie souvent parle à cette personne et il ignore la chance qu'il a ...et il la gaspille le mot vie...les sous ne lui apprend rien, mais là les mots peut prendre un sens...

Donner de la nourriture à celui qui a faim c'est souvent plus valorisant que de dépenser un dollar pour acheter un truc inutile dans quelques jours...

J'ai donc donné de moi... ce que je faisais de mieux...partager... ce que j’ai découvert...la vie...et l'espoir...

Donner un sens à un simple mot peux parfois être banale... mais souvent... les gens ont besoin... d'un simple ...mot ...pour découvrir la vie et la force qu'il possède...

Si tu comprends ses deux mots, tu peux en faire des choses pour toi...et pour les autres...

Ange de la nuit est arrivée...on doit avoir un nom emprunté...souvent pour laisser les mots prendre un sens...

...En réfléchissant à ce que je suis de ou j'arrive et comment... je vois la vie...ange est arrivée ...


Trouvé un sens à la vie y croire est souvent pas facile... mais si on sais trouvés l'importance de ce que la vie met sur notre route... comme un combat... contre l'ombre noire... on peut découvrir les valeurs de la vie... un sens à demain... et découvrir... qu’hier ne reviens jamais...

Laisser la vie guider nos pas... pour nous laisser atteindre une certaine destination...tout en ayant les yeux ouverts... pour voir... l'essanciel ...ainsi que tous les petits détails qu'on ne voyait pas avant...

Les gens sont devenus importants, chaque sourire est un petit rayon de soleil à découvrir...


Les mots on prit un sens ...et les mots inutiles de la vie on perdu toute énergie à y consacré ...même une seule minute de trop...car vivre a perdre du temps ne fait plus parti de ma vie...et la vie... je connais le sens ...tellement ...que lorsque quelqu'un parle avec des mots inutiles , je trouve toujours un mot pour lui dire... de ne pas perdre de temps... la vie c'est trop précieux ....et demain arrive très vite ... hier est fini depuis longtemps....  et aujourd'hui est déjà ...dans un pas d'hier à chaque seconde...

20ans de vie après... m'a permis d’apprécié le moment que je vie, la valeur d'une goute de vie...qu'elle est en moi ou près de moi... tout ce qui fait partie de la vie... à son sens...

Aidé quand je le peux...car j’ai aussi appris le oui et le non...ils sont presque synonymes certain jour... que tu dises oui... ou que tu dises non ...le résultat reste souvent le même

Si tu dis oui... a quelqu'un et non...  à un autre... tu ne pourras jamais satisfaire tout le monde... alors c’est la que... j'ai découvert que le mot ...moi... avais plus de valeur...et pour dire oui ou non... il faut pensée aussi à moi...

À l'arrivée d'un petit oiseau il y a 20 ans sur le bord de ma fenêtre...oui c’est le signe que la vie m’a fait...je l’ai regardé à 12 pouces de mes yeux sans bouger pendant 5 minutes...la vie m'a fait un signe et j'ai changé la façon de voir au lieu de regardé je me suis mis à voir...


Mes30 ans qui devais être une année de force et remplie de plaisir ...j'ai découvert la vie ...la vrai...j'ai du a apprendre à ne pas dépenser toute mon énergie comme à 29 ans...mais ce que l’ombre noire m'a appris...c'est la sagesse...

La sagesse m'a donné l'expérience...et m'a permis de faire les ...pas en avant... à un rythme qui me permet de me rendre ou je veux sans pensée... à quand j'y serais, mais que la principale chose... c'est de se rendre à destination...

 






















Ange de la nuit...

RE:: Parlons de...ce que le cancer vous a appris

Publié par Candie sur nov 15, 2014 7:45

Ce que le cancer m'a appris? À PARDONNER.

Tous les efforts que j'ai mis pour y arriver n'ont pas été inutiles. Elle m'avait fait tellement de mal. J'étais certaine que je n'y arriverais jamais. Même la lecture de Jean Monbourquette 'Comment pardonner' ne m'avait pas convaincue. Peut-être que je n'étais pas prête à ce moment-là.

Fin 2010, la coupe qui fait déborder le vase. J'explose. Le cancer frappe à ma porte.

Et bien, il aura eu ça de bon ce satané cancer, me convaincre que je devais lui pardonner. Et je lui ai pardonné.

Aujourd'hui, je suis sereine et beaucoup plus heureuse. J'ai le coeur léger. Je me sens vraiment bien. Le pardon ne règle pas tout physiquement mais doux Jésus qu'il nous apaise intérieurement.

Bon dimanche à tous.
xxxxx

RE:: Parlons de...ce que le cancer vous a appris

Publié par Hélène Modératrice sur nov 16, 2014 9:13

Bonjour,

Le cancer m'a appris que je suis plus forte que je le pensais.  Il m'a aussi permis de réussir à vivre un jour à la fois, de vivre le moment présent.

Picotine
Hélène, Modératrice pour ParlonsCancer.ca

RE: Parlons de...ce que le cancer vous a appris

Publié par Espoir au présent sur jun 9, 2015 11:23

Le cancer m'a surtout fait comprendre des choses que je savais déjà, mais qui me frappe plus aujourd'hui.La malbouffe,les épiceries remplis de choses mauvaises pour la santé:Trop de gras, trop de sel, trop de sucre et trop de je ne sais quoi.On nous empoisonne en nous rendant accroc à ces cochonneries.Le gouvernement ne met pas ses culottes.Mes médecins m'ont dis de manger ce que j'aimais sans se soucier de qu'est-ce que j'aimais, ça peut être quelque chose de mauvais, bof ce n'est pas grave.J'ai appris dans mon cas que mal manger égale souffrance pour moi, j'ai un cancer à l'estomac avec métastases au péritoine, donc si je mange quelque chose de pas bon je vais en souffrir, c'est une de mes plus grande découverte, mes médecins me soignent mais je suis mon meilleur docteur avec le docteur Richard Béliveau. En passant je ne suis pas très discipliner c'est pourquoi j'aurais aimer que le gouvernement interdise la vente de nourriture infecte pour la santé, je vais dire comme le gars quand il n'y en a pas on en mange pas.J'aurais pu écrire sur plusieurs sujets mais je me sens mieux après ce défoulement.Excusez-la.Bon moment présent! Espoir au présent.

RE: Parlons de...ce que le cancer vous a appris

Publié par Mimi2 sur jun 9, 2015 5:54

Bonjour Espoir au présent, je suis tout à fait de ton avis. Moi qui a toujours dit que le cancer se retrouvait dans les boîtes de conserves. Tout les agents de concervations qu'ils mettent afin que les légumes ou autres demeurent bons jusqu'à leurs consommations !.....A & W qui fait ses annonces '' burger au poulet sans antibiotiques ''' Mais ils ne disent pas que les poulets sont nourrient aux hormones !!!! C'est pas mieux. Personnellement, je ne mange plus de viande rouge, que du poulet et ce poulet vient de la ferme ''La rose des vents'' de Mont-Laurier, qui nourrit ses poulets aux grains végétaux. Je peux trouver ce poulet à St-Jérôme, c'est parfait.
Les jus vendus à l'épicerie sont beaucoup trop sucrés, donc je fais mes jus de légumes et de fruits et mes smoothies moi-même.Il y a tellement de bonnes recettes à faire ! Je fais pousser mes propres fines herbes. Les pousses et les germinations je les fais dans un germoir, c'est sain, j'en ai à l'année, à l'abrie des pluies acides...
Bonne assiette à tous!
Voilà ce que le cancer m'a appris, mais tout comme toi Espoir au présent, j'en savais une partie avant.
Mireille XXX heart

RE: Parlons de...ce que le cancer vous a appris

Publié par Candie sur jun 10, 2015 3:35

Totalement d'accord avec vous deux.
xxxxxx

RE: Parlons de...ce que le cancer vous a appris

Publié par coquelicot59 sur jui 15, 2015 4:53

Déclarée officiellement depuis mi mai 2015, puis diagnostiqué depuis juin (pour la mise en protocole)
ce que je découvre pour l'instant :
- l'annonce de la maladie, des étapes, les attentes, la prothése sont des moments trés trés difficiles.
- à l'hopital beaucoup de visites, même trop, discussions qui dures et qui ne veulent rien dire, c'est pas une naissance qu'on fête, cela devenait indécent. Je  me disais en moi même les vrais amis on verra au retour à la maison. Même la famille c'est restreint. car il faut toujours dire que tout va bien
- on recoit encore des sms mais plus de coup de fil des soit disant amis, du monde du travail, plus d'écho aprés 42 ans de présence, ils ont peur de ne savoir que dire.
- on entend beaucoup de conneries, : tout le monde s'en sors qu'on se sent presque génée de dire
- on a moins l'écho du monde extérieur (à part la télé) même les voisins, s'ils savent c'est fichu
- on doit refuser des invitations le soir (je ne tiens pas le coup) mais c'est pas forcement compris
- j'étais le pillier de la maison (mon compagnion est hypocondriaque) là je ne peux plus, c'est pas facile du jour au lendemain de se dire : tu dois penser à toi  d'abord.

Bref il faut garder les plus positifs autour de soi, et là le monde est petit
Il  faut trouver revivre des activités qui obligent à vivre le présent sans penser à demain (en faire un exercice de vie) : je vais reprendre le synthé, la peinture, mais dans ma bulle (le grenier)
il faut accepter de ne plus pouvoir faire ce qu'on faisait avant (c'est pas facile)
il faut accepter d'oser demander de l'aide, ne pas savoir ce que demain sera

Moi qui voulait aider à la retraite en soins palliatifs, et me trouver du côté des aidants, voilà que je me trouve de l'autre coté de la barrière ; cela m'interroge beaucoup ;


- le droit à partir en carrières longues cela marche toujours mais à conditions que ce soit des trimestres cotisés, hors en ALD  on ne cotise pas à la retraite, ils sont seulement pris en compte pour les trimestres de l'age légal, car pour un trimestre à temps complet indemnisé (ij) on donne 60 jours
- au fait le jus de breuss c'est bien car la bettrave a beaucoup de vertus (voir magasin bio)

voilà pour le moment ce que je ressens

RE: Parlons de...ce que le cancer vous a appris

Publié par Loulouga, Laval sur jui 15, 2015 5:31

Ce que le cancer m'a appris,  qu'il y a plus de personne qui m'estime que je croyais,
Aussi de mettre ma gêne dans ma poche, de dire ce que je pense vraiment, arrêter de dire pour faire plaisir. arrêter d'avoir peur de déranger,  un exemple, je vous en donne une bonne.
L'autre jour une amie m'invite à aller me reposer à son camping, juste moi et elle, Ha j'en avais envie, c'est tellement beau là bas, le lac, les oiseaux, c'est calme,  biensûr je dis non, pourquoi,  je dois prendre des précautions et je ne veux pas l'embêter, après tout, c'est ses vacances et puis tout d'un coup je me dis NON, parle, dis lui ce qui t'embête,, alors j'ai pris mon téléphone et je lui ai dit,  Écoute ça me tente vraiment mais je dois te dire que,  je ne peux aller au toilette public , ni prendre une douche public donc je dois aller dans ta roulotte   (elle a une petite rourotte à côté de la sienne pour les invitées mais elle n'a pas de toilette ni de douche )   je ne peux me baigner dans le lac, ni aller au soleil (elle a un bateau)  et je vais être fatiguante car je vais te faire laver les mains souvent et ect.
Elle m'a dit, je suis contente que tu me dises tout ça car quand je t'ai invitée je me suis avoir peur de te faire plus de tort que de bien mais là tu m'as rassuré, je sais quoi faire pour être avec toi, alors   ON Y VAS, j'aime être avec toi, tu vaux bien ça.
c'est une amie chère à mon coeur car on a toujours été sincère l'une envers l'autre et là ce maussuse de cancer était en train de détruire notre amitié.
Bonne journée
Loulouga XOX
 

RE: Parlons de...ce que le cancer vous a appris

Publié par victoire2015 sur jui 15, 2015 9:00

Coqueliquo et Loulouga vous avez vraiment raison je recent la meme chose que vous 
beaucoup ne comprenne pas notre fatigue et notre energie qui n est plus la comme avant. Car on me dit tout le temps que c a parrait pas que j ai cette maladie car je me maquille tout le temps et je met ma prothese quand je sort ou si il y viens de la visite a la maison , 

RE: Parlons de...ce que le cancer vous a appris

Publié par Nath sur jui 22, 2015 9:05

Bonjour,

Toute nouvelle sur le site, voici donc ma première publication et je trouve bien de commencer par dire ce que le cancer m'a appris.

À l'annonce du cancer en septembre 2014, évidemment je me suis sentie complètement désemparée, sous le choc! La première personne à qui je l'ai annoncé, à peine 30 secondes après l'appel du médecin, ce fût ma mère. Malgré que j'ai un conjoint en or, j'avais envie de me retourner vers celle qui a toujours (et est toujours!) là pour moi depuis ma naissance, me sentir en sécurité, rassurée, entourée d'amour. Dès les 2 ou 3 jours qui ont suivi cette annonce, j'ai décidé que ce ne serait pas cette épreuve qui allait m'emporter et que j'allais combattre de toutes mes forces pour passer au travers haut la main! J'ai aussi averti mon entourage immédiat que je me donnais le droit de vivre les émotions qui viendraient: le besoin de crier, de pleurer, de rire, d'être fâchée, d'en vouloir à la terre entière, d'être heureuse, de vivre!!!!

Cette annonce a créé une véritable onde de sympathie dans mon entourage et les messages fusaient de toute part (membres de la famille, amis proches et plus ou moins proches, collègues de travail, amis Facebook, amis de mes enfants, etc.). C'était vraiment surprenant de voir combien les gens me soutenaient et prenaient des nouvelles de mon état de santé physique et mental.

Mais malgré tout ce soutien et toutes ces marques d'amour, d'ampathie et de sympathie, on réalise bien rapidement que malgré toute la bonne volonté de nos proches, on est seul face à cet intrus qui a décidé d'élire domicile dans notre corps comme ça, du jour au lendemain, sans crier gare! Et surtout, qu'on est seul face au long combat qui s'apprête à se livrer dans notre corps bouleversant toutes nos habitudes de vie, notre perception de nous-mêmes, notre état général, les va-et-vient quasi-hebdomadaires à l'hôpital pour tel ou tel examen ou traitement... La vie prend une toute autre tournure et il faut un certain temps pour retomber sur nos pieds car on a perdu tous nos repères. Heureusement pour moi, en plus d'être hyper bien soutenue par mon conjoint, ma famille et mes amis, j'ai eu la chance de tomber sur une équipe soignante hors du commun!

Depuis septembre, beaucoup d'examens et de traitements ont eu lieu, en passant par la chirurgie, et surtout, beaucoup de choses ont changé dans ma vie. J'ai réalisé assez rapidement que si je voulais passer au travers tout ce qu'un combat contre le cancer implique, la première règle était de penser davantage à moi et de me reposer aussi souvent que nécessaire. Donc, premier changement dans ma vie: moi qui est un bourreau de travail, sans cesser de travailler complètement, j'ai dû réduire mes heures, de beaucoup parfois jusqu'à ne pas travailler du tout certaines semaines car trop de rendez-vous ou traitement ou effets secondaires trop intenses.

Le deuxième changement qui a été un peu plus difficile à réaliser a été de prendre de la distance face aux personnes négatives ou qui prenaient trop de mon énergie... énergie qui se faisait parfois rare et dont j'ai tellement besoin pour moi-même! Certaines de ces personnes sont des proches et c'est pourquoi c'était plus difficile à réaliser, car je suis souvent perçue comme celle qui est capable d'en prendre, qui a une bonne écoute et qui est toujours prête à aider et soutenir les autres. Pourtant, c'est maintenant moi qui se retrouve dans la situation inverse, qui a besoin d'être soutenue, écoutée et aidée.

Le cancer m'a aussi appris à remettre les priorités aux bonnes places. À donner beaucoup moins d'importance aux petits pépins de la vie, à ne pas prendre en compte les états d'âme de tout un chacun face à telle ou telle chose parfois si insignifiante (p. ex.: la température qu'il fait, un article disponible ou non dans un magasin, la victoire dans une partie de sport X, etc.). Tout est tellement relatif dans la vie selon ce qu'on vit. Le meilleur exemple je l'ai vécu récemment. Je parlais avec une de mes soeurs avec qui je suis un peu moins proche au lendemain de ma dernière chimio traditionnelle (beaucoup plus difficile en termes d'effets secondaires) avant de reprendre mon protocole, et je lui disais comme j'étais heureuse que cette étape soit derrière moi. Et elle de me répondre qu'elle était heureuse aussi, surtout que son équipe avait gagné dans la soirée leur dernière partie de pétanque!!!!! Quoi?!? Tu compares la fin de mes difficiles traitements de chimio à la victoire de ton équipe de pétanque?!?!? What the fuck? hahahaahha évidemment j'en ai ris car ça me faisait réaliser comment l'être humain peut être parfois tellement centré sur son petit nombril et que tout est relatif dans la vie.

Je crois aussi qu'il faut être touché par une "vraie" maladie pour voir réellement qu'il y en a qui sont encore plus mal en point et malchanceux que nous. Moi, sincèrement, les moments qui me font le plus réaliser que ma situation aurait pu être pire, c'est lorsque je vais à mes traitements et que je vois dans quel état sont certaines personnes qui viennent recevoir également leur chimio ou traitement. Dieu qu'il y en a qui font pitié!!! :(

Bref, même si avant j'étais une personne positive, toujours prête à aider les autres, le cancer m'a appris en encore plus être positive, à profiter des petits moments de bonheur que la vie nous offre car on ne sait jamais quand tout peut chavirer, et surtout, à écouter mes besoins avant ceux des autres, tout en continuant à les soutenir et à les aider lorsque ma condition me le permet!

Bonne journée à vous tous et j'espère sincèrement que votre lutte se passe bien et que vous en sortirez gagnant! :)

RE: Parlons de...ce que le cancer vous a appris

Publié par Loulouga, Laval sur jui 22, 2015 9:02

Merci pour ce partage car c'est ce que je vis en ce moment,  j'aurrais pu écrire ce texte, encore merci, je ne suis pas seule à vivre mon cancer.
encore merci
Loulouga

RE: Parlons de...ce que le cancer vous a appris

Publié par Nath sur jui 23, 2015 5:57

C'est ce qui est bien dans ce genre de discussion justement, se rendre compte que nous ne sommes pas seul(e)s à vivre telle ou telle situation. Et ça fait du bien de partager avec des gens qui comprennent exactement ce que l'on vit! Bonne journée et à bientôt! Et bon courage

RE: Parlons de...ce que le cancer vous a appris

Publié par coquelicot59 sur jui 23, 2015 9:40

Merci de ton témoignage, cela m'a aidé à comprendre aussi ce qui changer en moi :
- mes priorités aujourd'hui pour tenir
- écouter mon corps quand il est fatiguée, me reposer, et apprécier le repos aprés
- je sais que la semaine prochaine la chimio recommence mais pour l'instant c'est aujourd'hui qui compte
merci
coquelicot59210

RE: Parlons de...ce que le cancer vous a appris

Publié par Nath sur jui 23, 2015 1:58

Bonjour Coquelicot. Oui c'est exactement ça : profiter des petites joies que nous apporte la vie et essayer autant que possible de vivre le moment présent sans trop penser aux moments moins agréables qu'apporte la chimio. Je suis de tout coeur avec toi et je te souhaite de rester positive le plus possible. ☺ Mon infirmière me dit toujours que ma plus forte arme dans ma lutte contre le cancer est mon moral.

RE: Parlons de...ce que le cancer vous a appris

Publié par Anik1965 sur aoû 28, 2015 10:45

Bonjour,

Comme aidante et conjointe ,  j'ai appris la résilience,  le lâcher prise. Prendre une journée à la fois. L'encouragement quotidien. Nous nous rendons à ses traitements tous les jours. Nous apprenons à apprécier tous les petits moments de la vie. Le partage avec d'autres patients est important. Pour les aidants, les ressources sont minimes.  J'avais compris a l'époque,  le combat de Cloe Ste - Marie.  J'ai pris un congé sans solde. Nous habitons à 90 km de l'hôpital , je gagne trop pour avoir droit à l'aide pour le transport. Nos chiens nous attendent avec joie à notre retour.  Elle désire être auprès d'eux , Ça se comprend. L'hôtellerie est une option, et de rester auprès des siens, dans son milieu de vie est un privilège. 
Pour répondre à nos besoins financiers,  je devrai rapidement retourner.  J'ai rapidement conclu qu'il est temps de réveiller nos instances politiques afin que le congé de compassion soit accessible pour les aidants même si leurs etres chers ne décéderont pas dans 26 semaines. Quel ridicule , peu de médecin signera ce document en cochant la case de deces probable dans 26 semaines quand tout est déployé pour leur traitement, et ce, pour avoir droit a 6 semaines d'accompagnement.  Au bureau de l'assurance emploi, on vous suggère d'aller chez le médecin pour demander de l'assurance chômage maladie. Je ne suis pas malade!  EN réalité,  ce congé est accessible lorsqu'il est trop tard!  Il faut donc être riche..pour être malade.
Avoir les reins solides, le moral solide, La santé solide et surtout les finances...
Anik