Vous devez vous connecter ou vous inscrire afin de participer à ces discussions.


 

Parlons de… vivre avec le cancer plutôt que combattre le cancer

Parlons de… vivre avec le cancer plutôt que combattre le cancer

Publié par Claude Admin sur avr 7, 2017 10:41


3b006edd1ee2372c3911d24417bfa717-huge-ap
L’idée de ‘combattre’ le cancer est  répandue. Un combat implique un gagnant et un perdant. Entendre qu’untel a ‘perdu son combat contre le cancer’, comme s’il était responsable de l’évolution de la maladie. Quelle est la différence pour vous d’utiliser et/ou d’entendre les mots ‘vivre’ plutôt que ‘combattre’ ?
 

RE: Parlons de… vivre avec le cancer plutôt que combattre le cancer

Publié par winner sur avr 7, 2017 12:32

Bonjour à tous, 

Personnellement,  je préfère le mot combattre parce que je perçois le cancer comme un ennemi que je désire absolument abattre.
Le cancer n'est pas mon ami, c'est un intrus qui présentement fait beaucoup de ravage autour de moi. Je l'hais au plus profond de moi-même et je lui en veux de venir ravager et faucher des vies. 

Oui, je suis obligé de vivre avec mais il n'est pas le bienvenu chez nous. Nous ne vivrons jamais en paix tant qu'il sera là. Présentement comme à la guerre, il est bombardé de chimiothérapie c'est ça le combat.  Les gros canons sont sortis et puis il a besoin de disparaitre au plus sacrant.

Chez moi, cette façon de penser me donne le courage et la détermination de continuer à me lever à chaque jour pour supporter mon conjoint, mes enfants ainsi que vous tous.

Le mot combat est associé à de la violence ou de la confrontation. Personne n'aime ces mots ou l'image.  Pourtant n'est-ce pas ce que le cancer vient faire dans nos vies? 

J'ai choisi le pseudonyme de Winner, c'est pas pour rien..., 

Allez on ne lâche pas!!!
Winner xxx



 

RE: Parlons de… vivre avec le cancer plutôt que combattre le cancer

Publié par Ray2017 sur avr 7, 2017 2:29

Au fond, le cancer n'est qu'une autre maladie qu'il faut traiter de la même façon. 

Que la maladie s'appelle: rhume, grippe, staphyllocoque ou cancer; on combat la maladie avec les médiicaments et traitements divers et l'on vit  les effets du combat.. À ce stade, nous avons le choix de subir dans une position avachie ou dans une position droite et forte. C'est selon sa personnalité, personne n'étant fait pareil. 

Pour ma part, la chimio et la radio combattent mon cancer et moi je vis les effets du mieux que je peux, du plus fort que je le peux tout en m'écoutant et en me laissant le droit de me gâter en prenant soin de moi quand les effets sont plus fort. Il ne faut pas se laisser abattre. C'est un peu comme dans une mer un peu agité; il faut suivre la vague pour ne pas chavirer et quand le beau temps revient le bateau est à flot.

La vie est un éternel combat qui quelque fois est plus violent et d'autres fois plus doux. S'agit de connaître l'arme que l'on tient...soii NOUS même.

Bien belle journée 
Ray2017

 
"La vita è bella" Ray2017

RE: Parlons de… vivre avec le cancer plutôt que combattre le cancer

Publié par eliane47 sur avr 8, 2017 6:07

C 'est comme une autre maladie que l'on combat oui mais celle-ci tue enfin tue moins maintenant, grace aux recherches. Et elle ravage des familles , même des enfants,  qui n'ont rien demandé.
​Les enfants, tout un pavillon d'enfants chauves, blèmes j'ai vu, des petits, cette maladie est un monstre oui Winner, un ennemi, et je pense aussi que le mot combat convient.  Je ne dirai pas  "perdre son combat devant le cancer"  je vois cela différemment.
Mais je le déteste, c'est un intrus, et je fais tout pour aider mon compagnon à lutter avec l'aide de la chimio.
smiley
E47

RE: Parlons de… vivre avec le cancer plutôt que combattre le cancer

Publié par MamieDile sur avr 8, 2017 8:08

Un mauvais Co-Loc...

Je ne combat pas surtout je ne vis pas avec, je "compose" avec. C'est comme le pire des co-loc que j'ai pu avoir... Je n'ai pas demandé à ce qu'il soit là, mais faut je fasse avec. 
Mon but ultime est de m'en débarrasser alors je prend tout les moyens à ma disposition pour que ce jour arrive.
Tout les coups sont permis, du meurtre"net fret sec" à la douce agonie que je lui infligerai avec diverses substances que je lui administrerai à son insu :), à mes pensées trop ZEN pour lui pour ne pas qu'il atteigne mon âme malgré tout les coups bas qu'il inflige à mon corps.
Et quand il sera parterre, je le piétinerai encore davantage pour être certaine qu'il comprenne qu'il n'est pas le bienvenu dans ma vie. 
Tu n'aurais jamais dû t'imposer, je vais te faire une vie tellement infernale que tu t'en ira. Mais jamais au grand jamais tu n'auras mon âme alors tu as déjà perdu.
Je vais composer avec toi parce que tu es là mais toi seras-tu capable de survivre à ma présence? 
À suivre...
 

RE: Parlons de… vivre avec le cancer plutôt que combattre le cancer

Publié par danielesun sur avr 8, 2017 8:30

Même avant mon diagnostique de cancer du sein, j'avais beaucoup de malaise avec les notions de perdre ou gagner un combat contre le cancer. Personnellement, je n'ai jamais considéré que j'étais dans une bataille ou dans un combat. Je n'ai pas voulu mettre de l'énergie à devenir une combattante. J'ai été très vite dans l'acceptation. Acceptation que j'avais le cancer. Acceptation que je devais recevoir des traitements. Acceptation que j'aurais des effets secondaires et que ma vie ne serait plus la même pour un temps. Cela m'a enlevé beaucoup de souffrance, car j'ai pu mettre mon énergie à vivre du bien-être malgré le cancer. Si on peut se donner le droit de vivre des souffrances, on a encore plus le droit de vivre dans la sérénité pendant les traitements.

J'ai fait plus que de vivre avec le cancer. J'ai bien vécu avec le cancer. J'ai même vécu des moments intenses de bonheur avec mes proches. Je me suis rapprochée de ce qui était important et j'ai lâché prise sur ce qui ne l'était pas. Même si je n'étais pas dans le combat, j'ai tout de même amélioré mes habitudes de vie. C'était ma façon de contribuer à mon retour à la santé. Même en ne livrant pas bataille, j'ai été proactive dans mon retour à la santé.

En fait, la seule chose que je n'ai pas accepté, c'est de cesser la course à pied pendant mes traitements de chimiothérapie et de radiothérapie. J'ai même participé à une course de 10 km après 5 semaines de radio. Au fil d'arrivée, j'ai fait une grosse grimace au cancer. Je suis quand même un peu délinquante...

RE: Parlons de… vivre avec le cancer plutôt que combattre le cancer

Publié par St-Laurent42 sur avr 8, 2017 11:40

Pour certains, le cancer est de passage dans leur vie. Ils réussissent à s'en débarrasser. Dans mon cas, il sera toujours là puisque les métastases se sont mis de la partie. Alors je compose avec. Oui,  je peut dire que je vis avec aussi. Je vis avec la chimio palliative et ses effets. Je vis au rythme des traitements et des rendez-vous médicaux, des scans, des ventriculographies, des scintigraphies etc...Quand j'ai su que je ne guérirais pas, j'ai décidé de mettre mes énergies ailleurs. Je ne l'aime pas. Je n'en veux pas. Mais je dois faire avec. Combattre? Oui. Dans la mesure où je fais ce qu'il faut pour ralentir sa course, lui mettre des bâtons dans les roues pour qu'il ne progresse plus. Je prend  le temps de vivre au jour le jour. Mon bien-être est ma priorité. Je prend soin de moi.  Bref, je dirais un peu des deux.

RE: Parlons de… vivre avec le cancer plutôt que combattre le cancer

Publié par Pierrot, St Augustin,Qc sur avr 8, 2017 1:20

Bonjour,
J'ai assez l'attitude de Daniel Sun. C'est mon corps qui est attaqué et je ne peux y faire grand chose. J'essaie de Lacher Prise devant cet ennemi car le vrai combat appartient à mes médecins, ce sont eux qui ont des armes, c'est à eux de livrer le combat contre la maladie. En ce qui me concerne j'essai plus de m'occuper de mon esprit, de ne pas tomber dans les émotions négatives, de sourire au bons moments que la vie me donne quand même. Pas nécessairement facile, mais j'essai de m'occuper de ma tête et de laisser la bébitte aux soins des exterminateurs.
xxx
Pierrôt
 

RE: Parlons de… vivre avec le cancer plutôt que combattre le cancer

Publié par danielesun sur avr 8, 2017 5:39

Dans le cas du cancer du sein, il n'est pas seulement de passage. Il ne guérit jamais. Le cancer du sein est une maladie chronique. Même après 5 ans, on demeure en rémission. Contrairement à d'autres cancers, il peut revenir après 10 ans ou plus. J'en ai conscience à tous les jours et c'est pour cela que je profite de la vie autant.

RE: Parlons de… vivre avec le cancer plutôt que combattre le cancer

Publié par Modératrice_SCC sur avr 13, 2017 11:48

Merci à tous ceux et celles  qui ont bien voulu partager leurs reflexions sur ce sujet, vos commentaires sont vraiment appréciés!

 

Vos opinions partagés sur ce sujet «combat ou de vivre avec le cancer», m'amène à un autre questionnement : Est-ce que cette décision de vivre avec le cancer ou de le combattre vient de vous?  Y'a t-il d'autres facteurs qui peuvent entrer en ligne de compte (influence de la famille, type et stade du cancer, âge, ...etc.)?   Qu'en pensez-vous?

 

J'espère vous lire bientôt !!!

 

 

Stella 

Modératrice de ParlonsCancer.ca

Modératrice pour ParlonsCancer.ca

RE: Parlons de… vivre avec le cancer plutôt que combattre le cancer

Publié par Samye sur avr 16, 2017 1:22

Est-ce que cette décision de vivre avec le cancer ou de le combattre vient de vous?

 

Toute une question que voilà. Depuis le jour où j’ai reçu le diagnostic le 5 septembre 2016 la veille de mon anniversaire , je n’ai jamais pensé que je « vivais » avec le cancer. Il faut remarquer ici que j’ai écrit « le » diagnostic et non « mon ». Je ne dis pas non plus je me bat contre lui, mais plutôt que je me bats pour ma vie. C’est peut-être jouer avec les mots, je préfère tout de même le voir ainsi.

Ma mère nous a quitté il y a 6 ans après 2 ans de lutte(pour elle c’était se battre contre), à la suite d’un cancer des poumons qui s’est étendu. Mon père nous a quitté le 31 juillet 2016 après 5 ans de lutte contre le cancer aussi. La perte de mon père a été et est encore beaucoup plus difficile pour moi que celle de ma mère. J’étais particulièrement proche de lui. J’ai été très présente tout au long de sa maladie. La nuit ou il a rendu son dernier souffle, je lui tenais la main. Je venais tout juste de terminer de lui chanter une berceuse que je chantais à mon filleul lorsqu’il était tout petit. Je ne vous décrirai pas sa réaction, mais cela m’a déchiré le cœur. Les émotions m’envahissent chaque fois que j’y repense.

D’avoir vu mes deux parents vivre tout ce parcours, alors que maintenant c’est moi qui le longe, me fait voir les choses sous une autre perspective. Il m’est arrivé depuis le début de la chimio, de me sentir détaché de tout ça comme si c’était une autre personne qui vivait ces moments. J’avoue que les effets secondaires me rappelle rapidement à l’ordre.

 

Quand j’ai annoncé la nouvelle à mon frère et mes 3 sœurs, c’est comme si je leur donnais un coup de massue. Un mois plus tôt nous perdions mon père et vlan, moi avec mes 51 ans j’entrais dans la même galère.  Ma plus jeune sœur a été très directe, elle m’a dit clairement « il faut te battre, je ne te laisserai pas partir à ton tour, t’es trop jeune ». Les pronostics des médecins n’étaient pas très réjouissants au départ et quand j’en parlais à mes proches je ne leur cachais rien. J’étais directe, je leur disais ce que je ressentais et comment je le vivais. J’ai vite vu dans les cas de mes sœurs, qu’elles ne voulaient pas entendre ces choses. Elles étaient dans la négation totale. Mon frère lui était convaincu que je ferais tout pour gagner.

La réaction de mes sœurs m’a blessée. Je ne me sentais pas supportée, elles pensaient d’abord à leurs douleurs. Tout ça a fait en sorte que j’ai choisi de ne plus tout leur dire. J’écris, j’écris beaucoup. Mon journal de bord. Ça me permet à moi de mieux vivre les évènements et d’évacuer une certaine pression. Jamais de toute façon je ne laisserai personne choisir à ma place. J’ai même fait des démarches légales pour m’en assurer au cas où.

C’est idem pour les médecins. C’est mon gynécologue qui m’a annoncé le diagnostic en me disant, si vous refusez la chimiothérapie, je ne vous opère pas car c’est peine perdu. Je lui ai répondu spontanément que je ferais la chimio car il n’était pas question pour moi de laissé ma vie me quitter ainsi. Chaque fois qu’à la suite de tests je dois faire un choix pour le suite, je suis claire avec mes docteurs. C’est mon corps, je veux savoir ce qui se passe avec lui. Je ne veux pas de cachettes, de mensonges. Je veux savoir la vérité, car je veux pouvoir faire le choix le plus éclairé possible pour mon avenir. J’apprends aussi à lâcher prise pour certaines choses et à mordre dans la vie pour d’autres.

La vie est mon choix. Je fais ce qu’il faut pour que ça se passe le mieux possible dans le meilleur de mes capacités.

Samye

RE: Parlons de… vivre avec le cancer plutôt que combattre le cancer

Publié par bruine sur nov 7, 2017 1:33

Moi quand j ai eu mon diagnostic j étais avec mon frere et sa femme, je me suis dit il se trompe.  J ai donc fais du déni ce qui ma permis d apprivoissé mon nouvel état.  J ai dépassé les statistiques mais mon frere et sa femme sont incapable physiquement et mentalement de m accompagné. Je suis donc seule a faire face et a me battre avec mes oncologue pour etre traité. J e trouve ca tres difficile certaines journées pour faire mes repas et prendre soin de moi je me sens si fatigué avec mon pied qui est brisé et qui est tres douloureux marché c est infernal je fais donc tout avec un allez faut le faire repos et on continue. Jeudi rencontre avec mon oncologue si suite au résultat du scan je dois avoir une chimio intra veineuse cinq jour de suite, Pardon je n ai pas nommé mon cancer c est celui du poumon a petite cellule

RE: Parlons de… vivre avec le cancer plutôt que combattre le cancer

Publié par Dalilou sur nov 7, 2017 6:56

Bonsoir bruine

Un bref message, je me questionne sur une phrase de votre publication. Pourquoi dites-vous devoir vous battre avec vos oncologues pour être traités ? Je vous reviendrai sous peu pour discuter davantage mais d'ici là je suis vraiment curieuse sur cet énoncé.
À bientôt
Dalilou

RE: Parlons de… vivre avec le cancer plutôt que combattre le cancer

Publié par bruine sur nov 8, 2017 7:18

Bonjour,
En réponse a votre demande, je dois me battre car étant agée de 70 ans et délicate.  Il a meme hésité de me donner le premier traitement de chimio.  Apres une augmentation de 2.5cm de la masse, je croyais qu il allait me donné une chimio plus forte mais non il voulait arreter j ai donc insisté pour avoir la chimio. C est suite a cet épisode qu il m a proposé la radio thérapie me disant que j avais bien répondu au protocole.

Bonne journée

RE: Parlons de… vivre avec le cancer plutôt que combattre le cancer

Publié par beau511 sur nov 8, 2017 11:37

Bonjour bruine,
Je suis un peu comme toi, mon epouse est incapable de me soutenir mentalement , c'est pas facile d'etre seul, en plus comme toi , je souffre depuis ma broncoscopie qui a declanchee une pneumonie, donc a l'hopital (sept jours) on m'a donne des antibiotiques (fort) qui ont causee une diharee severe et qui ont causee une fissure interne de l'anus , apres plus de deux mois je souffre le martyr , demangaison, douleur severe , saignements( souvent le cancer est secondaire ) je suis terrifie d'aller a la selle chaque jour. j'ai commence la chimio le 6 nov j'ai eu le deuxieme traitements, suite aux traitements j'ai commence a cracher un peu de sang (bon ou mauvais signe ? ) mon cancer des poumons sort peut etre, depuis hier soir j'ai des demangaisons sur le corp mais je ne vois pas d'eruption cutanee, je suis auss diabetique et le dexanetharone m'a cause un taux de glucemie de 29, mais on me l'a enlevee suite a ce probleme . Je te souhaite bonne chance et j'espere aider un peu aider notre comunautee , un jour a la fois.

Beau (Claude)

RE: Parlons de… vivre avec le cancer plutôt que combattre le cancer

Publié par eliane47 sur nov 8, 2017 4:37

vivre avec le cancer ou plutôt le combattre

​je m 'exprime un peu en porte à faux sur ce post,  vivre avec je m'y étais habituée car contre c 'est impossible, de le traiter comme une maladie chronique cela a été possible pour mon compagnon...... je suis en porte à faux , car à l'instant présent, en lisant la question,  cela me  ramène à ce que je viens d'apprendre , le cancer de l utérus de maman est "revenu" après 15 ans,  d'opération, et rayons, tout était bien, plus rien, eh bien à 87 ans il est là... combien d'années cette maladie va faire partie de ma vie  ?  comme d'autres ici....   donc plutôt vivre avec  encore une fois je dis .......... 
E47

RE: Parlons de… vivre avec le cancer plutôt que combattre le cancer

Publié par Mimi2 sur nov 8, 2017 5:44

Eliane, je suis désolée de lire ce que tu vis présentement.
Courage, nous sommes auprès de toi.
Je t,envoi des ondes positives.
Mimi xxx

RE: Parlons de… vivre avec le cancer plutôt que combattre le cancer

Publié par winner sur nov 8, 2017 9:30

Éliane, 

Je suis désolée d'apprendre cette triste nouvelle pour votre maman.

Éliane il faudra être forte pour la soutenir. Vous serez capable, vous avez été super avec JJ.

Winner
xxxx

RE: Parlons de… vivre avec le cancer plutôt que combattre le cancer

Publié par eliane47 sur nov 9, 2017 3:19

Merci pour votre soutien ; double peine pour moi,  brièvement, espoir de l'enfant maltraité qui a toujours espéré l'amour de sa maman,   l 'espoir est définitivement abandonné, c 'est douloureux pour moi, et en plus il s'agit de "maman",  ... meme dans le cas d'un enfant maltraité longuement,  l amour pour les parents demeure....  mon fils ne sait pas, car il va être très dur,  et ne me comprend pas.

​je dois me raisonner... en 2002, j'ai été la seule à la comprendre et réconforter, mes soeurs ne pouvaient admettre que "maman " était malade,  diagnostic, fibrome elles ont accepté le mot fibrome avec hémorragie, rien à faire pour les convaincre,  j 'étais la seule.
​curieux que moi, mais maman ne s'en est pas rappellée afin de changer son comportement.
​finalement j'ai coupé les ponts...

​puis mon frère est décédé en mai, avc,  je l'ai revue, très peinée, j'ai eu mal pour elle...
​mes soeurs, la voyant régulièrement, car non loin,  n'ont pas compris ma réaction avec tout ce que j'ai subi.

​donc le cancer fait partie définitivement de ma vie, c est la 3ème fois, mais c 'est notre corps lui-même qui n'a pu éliminer cette cellule anormale,  alors aidons notre corps à durer,  plutôt que de perdre notre énergie qui est nécessaire pour supporter les effets secondaires.

​j'ai débordé du sujet initial,  et comme dit Pierrot, Neuville, Qc‍  ne pas pelleter avant qu'il neige, maman est encore là.
E47

RE: Parlons de… vivre avec le cancer plutôt que combattre le cancer

Publié par Drallamonque, Québec sur nov 9, 2017 8:01

Chère Eliane,
Tu sais que tu peux compter sur moi. N’hésite pas!
Je t’aime mon amie!
heart
Dralla
xxx

RE: Parlons de… vivre avec le cancer plutôt que combattre le cancer

Publié par Candie sur nov 9, 2017 9:11

Courage chère eliane47‍ .
Il y a du bon dans chaque mère tu sais. Des fois, on le cherche longtemps en sacrifice, mais il existe.
Un simple déclic et tu le réaliseras.
Je t'en parlerai plus tard en privé.
Un gros câlin,
Candie xxx

RE: Parlons de… vivre avec le cancer plutôt que combattre le cancer

Publié par Blaireau sur nov 9, 2017 2:41

f8b63adba10479edf54f67030d9fbde2-huge-au
 

RE: Parlons de… vivre avec le cancer plutôt que combattre le cancer

Publié par danielesun sur nov 10, 2017 6:59

Personnellement, je n'ai jamais voulu me voir comme une combattante. Je n'ai jamais été en guerre avec le cancer. J'ai vécu avec le cancer et je vivrai avec toute ma vie. Je crois que de s'engager dans un combat draine plus d'énergie que n'en donne.

Et avec un combat, il y a nécessairement un gagnant et un perdant, ce que je refuse. Je ne perdrai pas un combat qui n'en est pas un. Et je trouve cela horrible que l'on dise d'une personne qu'elle a perdu son combat contre le cancer. Pourquoi on ne dirait pas "Après avoir vécu courageusement avec le cancer... au leur d'avoir combattu courageusement?" 

 

RE: Parlons de… vivre avec le cancer plutôt que combattre le cancer

Publié par Audrey Modératrice sur nov 10, 2017 9:06

Merci Danielsun, j'adore votre proposition .. «Après avoir vécu courageusement avec le cancer..» heart

Bonne journée à vous tous et toutes .

 
Audrey, Modératrice pour ParlonsCancer.ca

RE: Parlons de… vivre avec le cancer plutôt que combattre le cancer

Publié par Blaireau sur nov 10, 2017 12:18

Pour ma part il semblerais que je n'ai plus de cancer car tout les examens sont revenu négatif
(scan et coloscopie) mais je reste sur mes garde, car ont m'avais diagnostiquer un cancer du colon stage 4 avec les 2/3 des ganglions d'atteint.
Est-ce vraiment possible qu'après douze traitements de chimio que le cancer as disparu ? En tout cas il semble que mon oncologue en soit convaincu...
Blaireau