Vous devez vous connecter ou vous inscrire afin de participer à ces discussions.


 
+ Répondre
Elle mourra bientôt...
Hope1
2 billets
Ma bonne amie vient d’apprendre qu’il lui reste un peu plus d’un an à vivre. C’est une jeune femme avec deux enfant (9 et 10 ans). Son cancer du sein a été découvert il y a quelques mois seulement.
Comment l’aider, quoi lui dire face à tous les deuils qu’elle doit, vivre? Sa plus grande peine étant de savoir qu’elle ne verra pas ses enfants grandir et qu’elle ne sera plus là pour les accompagner et prendre soin d’eux dans leur parcours de vie. Comment peut-on aider quelqu’un à accepter ce qui est inacceptable. Je ne trouve rien de rassurant à lui dire, ni rien qui pourrait lui faire du bien ou l’appaiser...
5 Réponses
Crabe rose
92 billets
Bonjour Chantal71‍ , vos propos me touchent car j'ai un cancer du sein métastatique et on me donnait 5 ans à vivre comme "condamnation"! C'est un choc, dur à encaisser. Mais je me suis dit que la chance que j'avais c'est que j'avais 5 ans pour déjouer les statistiques. NOUS NE SOMMES PAS DES STATISTIQUES! et personne ne peut prédire notre mort. On oublie de nous dire ça et que de nombreuses personnes dépassent les statistiques et pas à peu près! Votre amie a donc 1 an pour faire plein de choses pour prendre soin de sa santé et déjouer la statistique et faire reculer cette date le plus loin possible. Il y a plein de choses qu'elle peut faire. J'ai 3 jeunes enfants et je ne supportais pas l'idée que ma fille perde sa mère à ses 15 ans. Cela fait 4 ans que j'ai eu le diagnostic. Il me resterait donc 1 an...je n'ai jamais été en aussi bonne forme! J'ai hâte de fêter le 5 ans et de vivre le temps "bonus"!!!!
Caro2
74 billets
Bonjour Chantal71‍,

Être un proche aidant, c'est loin d'être facile. On veut tellement être d'un bon soutien, et on se sent souvent impuissant face à la maladie, face aux émotions, face à tout en fait. Mais rassurez-vous, je suis certaine que votre présence réconforte votre amie. En avez-vous discutez avec elle ?

Et de votre côté, êtes-vous bien entourée ? Avez-vous quelqu'un avec qui ça fait du bien de faire sortir le trop plein quand ça arrive ?

Je vous invite à continuer de nous écrire. Nous sommes là pour vous réconforter et répondre à vos questions.

À bientôt xx
Hope1
2 billets
Crabe rose:
Bonjour Chantal71‍ , vos propos me touchent car j'ai un cancer du sein métastatique et on me donnait 5 ans à vivre comme "condamnation"! C'est un choc, dur à encaisser. Mais je me suis dit que la chance que j'avais c'est que j'avais 5 ans pour déjouer les statistiques. NOUS NE SOMMES PAS DES STATISTIQUES! et personne ne peut prédire notre mort. On oublie de nous dire ça et que de nombreuses personnes dépassent les statistiques et pas à peu près! Votre amie a donc 1 an pour faire plein de choses pour prendre soin de sa santé et déjouer la statistique et faire reculer cette date le plus loin possible. Il y a plein de choses qu'elle peut faire. J'ai 3 jeunes enfants et je ne supportais pas l'idée que ma fille perde sa mère à ses 15 ans. Cela fait 4 ans que j'ai eu le diagnostic. Il me resterait donc 1 an...je n'ai jamais été en aussi bonne forme! J'ai hâte de fêter le 5 ans et de vivre le temps "bonus"!!!!

Cendrillon
110 billets
Chantal71
Je suis du même avis que Crabe rose‍ . Nous ne sommes pas des statistiques. La science évolue rapidement aussi. Mais oui, c'est plus que paniquant recevoir une nouvelle comme ça. Ma fille avait 11 ans. Il n'était pas question que je la laisse sans mère si jeune. Elle a 16 ans maintenant. Je fais tout ce que je peux faire pour la rendre le plus autonome et pour que j'endorme la maladie le plus longtemps possible. En plus, j'ai des voyages que je n'ai pas fait et j'y tiens. Évidemment, ce n'est pas demain la veille que je vais faire ma valise. Oui, ma vie a changé à 180 degrés. Cela ne m'empêche pas de dire que la vie est belle. Courage.
Bonjour Chantal71‍ ,

Je suis désolée de lire que votre amie ne va pas bien et je comprends que vous souhaitez l'aider. Il est difficile de trouver les mots ou les gestes à poser mais votre présence bienveillante est déjà un geste d'amour non négligeable et sans aucun doute apprécié. C'est un merveilleux cadeau que de savoir que quelqu'un est à nos côtés dans tout ce tourbillon.

J'abonde dans le même sens que Crabe rose et Cendrillon à propos du délai que les médecins avancent. La science évolue et les cancers sont bien peu sujets à suivre des statistiques.

Je vous envoie du courage et revenez nous écrire quand vous en ressentez le besoin. Être aidant, c'est une tâche qui demande de l'énergie et nous serons là pour vous aussi.

Hélène Modératrice
+ Répondre