Vous devez vous connecter ou vous inscrire afin de participer à ces discussions.


 
+ Répondre
Bonjour toutes et tous
CatherineR
2 billets
Ma bonne amie a appris le 11 novembre dernier qu'elle a un myélome multiple. Elle a de nombreuses fractures et lésions, un père à la santé fragile et une conjointe qui vit à Ottawa. J'ai l'impression d'être sa seule ressource non-institutionnelle à Montréal. Depuis le début décembre, je suis moi-même en arrêt de maladie, ce qui me permet de l'aider pas mal, mais je n'arrive pas à m'occuper convenablement de ma propre guérison.

Je viens chercher de l'écoute, de l'appui et des conseils dans votre belle communauté.

:)

Catherine
3 Réponses
Bonjour CatherineR‍ , tout d'abord je suis heureux que vous ayez trouvé cette communauté. Les aidantes ont parfois peu de place pour parler d'elles, bienvenue à vous. Si je comprends bien, vous êtes un appui important pour elle et vous vous sentez prise entre vos besoins et les siens. C'est une situation où l'on peut se sentir facilement coupable, c'est inconfortable.

Je me souviens des mots d'un ami atteint de cancer qui me disait souvent 'les aidants partagent avec nous leur seau de ressources et de forces, et si ce seau se vide, nous sommes tous perdant'. Je vous dirais que le meilleur moyen pour remplir votre seau, si vous me permettez cette image, c'est d'en parler avec elle. Qu'est-ce que vous en pensez?

Je ne sais pas si votre amie connait aussi le programme de jumelage téléphonique de la Fondation québecoise du cancer? Une ressource de plus pour elle pourrait être soutenant, et pour vous même également.

à bientôt,

Claude
CatherineR
2 billets
Merci, Claude! Merci pour l’idée, je ne crois pas qu’elle connaisse ce jumelage. Je lui en parle dès que la discussion s’y prête.
Caro2
75 billets
Bonjour CatherineR

Je suis heureuse que vous ayez pris le temps de nous écrire. N'hésitez pas à continuer de le faire, l'écriture fait beaucoup de bien. Ici, aucun jugement, alors la plateforme reste toujours disponible.

C'est vrai que ça demande beaucoup émotivement le rôle de proche aidant et comme l'a si bien dit l'ami de Claude, il faut prendre soin de vous pour pouvoir être là pour votre bonne amie. Ceci dit, elle est chanceuse de vous avoir. Elle en est où avec le cancer ?

De votre côté, avez-vous quelqu'un avec qui en parler ? Je ne connais pas la raison de votre congé de maladie et peu importe la raison, vous avez besoin aussi de soutien :).

Je vous envoie plein d'ondes positives! xxx


+ Répondre