Vous devez vous connecter ou vous inscrire afin de participer à ces discussions.


 
+ Répondre
Les oubliés ?
Kaka
3 billets
Bonsoir,
Tout d'abord, je tiens à préciser que loin de moi est l'intention de me plaindre et juste d'écrire ce billet fait monter en moi un sentiment de culpabilité, mais j'ai besoin de savoir que je ne suis pas la seule à vivre/ressentir ça et il faut ça sorte si non j'ai l'impression que je vais exploser!!!
Je sais qu'il ne doit pas y avoir pire que la situation que vit la personne malade, mais ce n'est pas facile non-plus de savoir que mon conjoint souffre (physiquement mais surtout mentalement).
Et pardonnez mon égocentrisme, mais le quotidien seule avec 2 jeunes enfants me fait peur, je l'anticipe tellement! Je sais que je dois vivre le moment présent et tout le tralala, mais j'ai pas choisi ça et je n'en ai pas envie! Premièrement, voir l'être aimé malade sans pouvoir rien n'y faire. Ensuite viendra le deuil et finalement le quotidien sans lui. Je préférerais qu'on m'arrache le coeur, ce serait moins douloureux.

#procheaidant
#culpabilite
12 Réponses
Thelife
474 billets
Bonsoir Kaka‍ !

Bienvenue sur ce site qui est autant destiné à ceux qui ont le cancer qu'à leurs proches! Tous ont ici un espace pour s'exprimer,
pour ventiler, pour trouver du réconfort, du soutien et des réponses. On a le droit de se plaindre, de le dire, de le crier aussi car parfois, c'est
le seul endroit où on se permet de le faire et ça fait du bien! Vous ne devriez pas vous sentir coupable de ce que vous ressentez, bien au contraire! Il n'y a rien de plus difficileque de voir souffrir quelqu'un qu'on aime et de se sentir, trop souvent, impuissant à pouvoir aider et soulager l'être cher. J'imagine que ça tourne très très vite dans votre tête et dans votre coeur. Avec deux jeunes enfants à s'occuper et à rendre heureux, c'est une très difficile épreuve pour vous et votre famille. C'est normal et très humain d'avoir peur dans pareille épreuve, de se questionner sur l'avenir et tout le reste...Je crois que c'est dans ces épreuves qu'on a le plus besoin des autres, de leurs attentions, de leur affection, de leurs paroles réconfortantes, de leurs bons petits plats, je vous souhaite de vous entourez, si vous le pouvez, de personnes qui vous font du bien, qui peuvent vous soutenir de quelque façon que ce soit. N'hésitez pas, si cela est possible pour vous, à consulter car parler, ça fait du bien et se sentir écouter pleinement, c'est libérateur aussi. Les lignes d'écoute téléphonique, sont aussi des options intéressantes. Je vous souhaite bon courage et n'hésitez pas à nous redonner de vos nouvelles! Je vous souhaite un we rempli de petites douceurs qui vous réchauffera le coeur. Revenez -nous voir!

ThelifeXX
melusine
433 billets
Bonjour Kaka‍ , premièrement je vais vous souhaiter la bienvenue sur ce forum.
Je vois que ce n est vraiment pas facile pour vous avec un mari malade et 2 jeunes enfants à s occuper , je vous comprend tellement. C est juste normale de se sentir dépassé par tout ça et de passer par toutes sortes d émotions. Vous êtes à la bonne place pour ventiler, ici personne ne vous jugera, on est là pour s entraider, on vit tous des choses similaires alors on est capable de comprendre la souffrance des autres.
Est ce que vous avec de la famille proche ou amis à qui vous pourriez parler de ce que vous vivez? C est important d être bien entouré dans les moments comme vous vivez présentement.

Vous avez bien fait de venir sur le site de parlonscancer.ca , c est un premier pas pour vous aider à passer à travers ce que vous vivez. En plus du forum il y a aussi la ligne téléphonique qui peut vous aider.
Bon courage!
coquelicot59
124 billets
Quand je vous lis, je pense à mon vécu il y a 5 ans déjà. Votre anticipation des faits, deuil à faire ect... n'est pas bon pour vous, ni votre conjoint ni pour vos enfants. Le ressenti de colère et d'injustice est normal pour le conjoint.
Il faut vous faire aider, les aidants ont aussi besoin d'être aidé. Peut être que vous êtes dans l'arrêt de cette situation dans l'attente d'un demain que vous ne savez pas comment il sera...

Il faut se dire que d'un point à l'autre il y a pleins de possibles, la guérison est longue même après la rémission, et parfois avec des séquelles liées à la chimio (j'en sais quelque chose), mais il y a de la vie et il faut la vivre avec la lenteur de la guérison....

coquelicot
Gi Bo
287 billets
Bonjour Kaka‍,

Vous avez tellement bien fait de venir sur le site. On est tous dans le même bateau et on a tous besoin d'une écuelle pour vider le trop plein.

Ici, vous videz votre trop plein et il y a toujours quelqu'un pour le ramasser à coup d'encouragement pour que vous ayez le courage et la patience nécessaire.

Vivre au quotidien, on a pas le choix. Les repas, le lavage, le ménage ne s'envolent pas parce qu'on le souhaite. Et avec deux jeunes enfants, il faut savoir doser ce qu'ils peuvent savoir ou non. Plusieurs d'entre nous vivent une situation similaire. Vous pourrez ainsi partager vos trop pleins et vos encouragements.

J'avais choisi de ne pas en parler avant d'avoir d'en savoir plus mais votre note m'encourage à me laisser aller un peu.

Je l'appelle Coloc. Il est mon ami depuis plus de vingt ans et nous sommes colocataires depuis une bonne douzaine d'années. Il n'est pas vraiment conscient de ce qui se passe; je fais beaucoup pour être le tampon entre la réalité et lui. Je me dis aussi que c'est peut-être du déni. Comme il est camionneur, je ne voudrais pas qu'il ait un accident.

En parlant du diable, il vient tout juste de m'appeler. Durant vingt-quatre heures, il devait uriner dans un contenant et il a terminé à 09h15 ce matin. Le temps de s'habiller et de faire une demi-heure de route, il a déposé le contenant au laboratoire de l'hôpital. Il dit que la préposée n'était pas très sympa. Il semblerait qu'il ai déposé le contenant quinze minutes trop tard. Il doit recommencer et leur a dit: pas question! Môrue d'binite! Je vais appeler le labo pour essayer de régler la situation.

Donc, je vous laisse et vous en reparlerai une autre fois.
N'oubliez pas, on veut de vos nouvelles et souvent.

Je vous laisse avec un p'tit brin de soleil. vous savez, ce premier rayon du printemps qui vous explose de plaisir en plein visage et qui vous fait prendre une longue inspiration d'énergie.
gi
billg
31 billets
Bonjour Kaka

Étant tout fraîchement dans l'étape de deuil de ma femme (46 ans) avec mes 3 ados, d'abord je vous souhaite une meilleure issue et je vous félicite d'avoir entrepris cette démarche d'inscription sur le site.
Si vous voulez hurler votre rage, couchez la par écrit ici. C'est un endroit ou vous n'êtes pas oubliée... et comprise.
Et si vous avez peur de choquer ou de dire des choses qui pourraient blesser ceux qui n'en sont pas la dans leur réflexion, n'hésitez pas à ecrire des messages privés aux gentils modérateurs qui pourront vous rassurer, ou a moi qui suis n'importe qui pour vous et avec qui vous pouvez donc être cash, la distance numérique aidant :)
Je n'ai pas de super conseil à vous donner sur la maladie. Mais sur votre rôle, proposez lui, et il choisira : parler de choses anodines, de projets dans un futur proche, de l'hypothèse d'une mauvaise issue, ou au contraire ne pas parler et profiter des émotions du silence. Vous aurez fait votre job : l'accompagner.
et faites vous plaisir l'un comme l'autre : mangez vos plats préférés, trinquer ensemble avec votre boisson préférée, organisez un week-end ensemble... prenez des photos, des vidéos, laissez vous des petits mots doux. Et sortez marcher 20 minutes de temps en temps pour vous aérer le cerveau.
Bon j'arrête la, je vous souhaite plein de force et quand même, encore une fois, une issue favorable !
Dodi
1 billets
Bon dimanche de Pâques,
Moi je suis à l’autre bout du spectre, petits enfants qui verront grand-papa sans cheveux, barbe et moustache, moi comme aidante, j’ai bcp stressée avec le 1er traitement chimio, qui s’est bien passé, depuis 8 ans que nous vivions avec le cancer (sarcome des tissus mous) et 5 ans avec récidive aux poumons qui ne bougeait pas, depuis l’été dernier un peu de mouvement et chimio maintenant, nous avons fait de beaux voyages, avons ris beaucoup durant toutes ces années.
je comprends votre choc et vos difficultés avec la famille jeune, essayez de rire de tout,, même des traitements, cela aide à dédramatiser. Bonne chance Kaka
Bonjour Kaka‍ , il y a déjà quelques jours que vous avez déposé votre premier billet. La vie est difficile, voire souffrante pour vous en ce moment, j'en suis si désolé ! Vous avez touché les membres et ces derniers vous ont offert de beaux messages de soutien. Je saisis bien vos peurs et vos inquiétudes. Je me demandais comment vous alliez?

Bientôt,

Claude

Rene99
92 billets
Bonjour, monsieur Claude, modérateur, comment allez-vous ? De mon côté, les choses évoluent lentement au niveau du contrôle de mes fuites urinaires suite à mon opération d’ablation de la prostate en octobre 2020. ( conséquent à mon cancer ) . Je continue les traitements d’acupuncture et de physiothérapie pour aider à éliminer le plus possible ce problème qui persiste. Ce n’est pas simple mais je demeure optimiste. Merci de m’encourager quand vous pourrez et à bientôt. Rene99 à Montréal.
Bonjour Rene99‍ , je vais bien, c'est gentil de demander. Votre patience est mise à l'épreuve, vive les petits pas ... Je me demandais comment était la douleur, est-ce que c'est derrière vous maintenant?

Bientôt,

Claude
Rene99
92 billets
Oui, la douleur est derrière moi... c’est les fuites urinaires mineures qui persistent, ce n’est pas douloureux, heureusement, mais c’est fatiguant...ça s’étire dans le temps ( près de 6 mois, maintenant ) Patience, patience.. je demeure positif et je regarde en avant. Merci et à bientôt... Aussi en connaissez-vous d’autres hommes avec ablation de la prostate et qui ont le même problème qui persiste ? Dans ce blogue... Rene99 à Montréal ...
+ Répondre