Premier RDV pour Babre
1
Nouveau dx de néoplasie de l'utérus. Premier RDV à l'hôpital pour Babre.
Date & heure
Wednesday 9 June 2021
Date & heure de fin de l'événement
Wednesday 9 June 2021
catégorie En personne

Commentaires

2 Commentaires

Bien sûr que ton billet a sa place ici @Babre , c est vrai que ce n est pas évident pour les gens autour de nous. Tu vois moi aussi je trouvais que ma fille voyais ça comne un rhume et ce même après plusieurs cancers.

Mais j ai su plus tard qu elle se confiait beaucoup à une amie par rapport à ses inquiétudes pour ma santé, mais devant moi elle ne le montre pas. Devant moi c est comme si elle prenait ça à la légère.

Peut être qu il ne sait pas trop bien comment gérer ses inquiétudes. Ça lui fait probablement peur tout ça mais il ne veut peut-être pas t en parlé pour ne pas que tu ais plus de peine, de peur, de stress, etc…

Même si c est pris au début le mot cancer fait très peur. Des fois nous n avons peut être pas besoin de traitements mais il y a des opérations qu on doit subir qui ne sont pas toujours facile.

Je vous souhaite que tout se place avec votre conjoint et dites lui ce que ça vous fait vivre tout ça. C est ce que j ai fait avec ma fille et c est là qu elle m a dit qu elle a une amie à qui elle se confie, pis oui elle est inquiète et oui ça lui arrive à elle aussi de pleurer, mais comne je disais, pas devant moi. Elle trouve que j ai assez de m occuper de moi et d avoir ma peine et mes inquiétudes à moi.

Venez jaser quand vous voulez, ça fait du bien lorsqu on peut sortir tout ce qu il y a en dedans de nous.

Je vous envoie un gros câlin virtuel.

Mélusine

Bonjour @Babre , je viens aux nouvelles, comment ça s est passé votre rendez vous? Savez vous un peu plus ce qui vous attend? J attends de vos nouvelles avec impatience.

Mélusine

Bonjour @melusine

Merci de prendre de mes nouvelles. ça me touche beaucoup.

Mon rendez-vous s'est bien passé, les nouvelles sont encourageantes. J'aurai une conisation mercredi le 16 juin prochain qui permettra d'en savoir un peu plus sur le type de cancer, sur sa grosseur etc. Mais aux premiers abords, le cancer semble petit et le médecin m'a dit qu'il était possible que cette intervention l'enlève complètement, d'après ce que j'ai compris.

Là où c'est plus difficile pour moi, c'est ma relation amoureuse qui semble battre de l'aile. Pour mon conjoint, le cancer, c'est quelque chose qui arrive à beaucoup de monde, donc qui est un peu plus dans la normalité des choses, presque banal et il ne comprend pas vraiment pourquoi on devrait changer les choses dans notre mode de vie, dans nos horaires quotidiens, ni même dans notre façon de vivre les émotions. Il ne comprend pas pourquoi je vis autant de stress. Pour lui, ça semble être quelque chose de passager qui sera réglé dans quelques semaines ou quelques mois et qu'il ne faut donc pas s'en faire inutilement. Selon lui, l'attitude à avoir c'est d'avoir une bonne hygiène de vie, bien manger, bien dormir, ne pas stresser et continuer de vivre tout à fait normalement et tout sera parfait. Pour moi, les choses sont différentes. J'arrive au mieux à gérer le stress, mais parfois ça monte, d'autres fois se sont les larmes qui montent d'un coup. Quand l'orage est passé, ça va mieux. Sauf que pour mon conjoint, ces orages il n'arrive pas à les accepter. Il me dit que ça lui prend trop de son énergie alors il prend ses distances même si c'est la journée de mon premier rendez-vous à l'hôpital. Il me demande de les gérer, de les contrôler et d'éviter d'être dans ces émotions moins positives qui lui bouffent son moral et son énergie.

Je ne sais pas si quelqu'un a déjà vécu quelque chose de similaire ici et quelles sont les attitudes ou actions à privilégier?

J'ai pris la décision de vivre mes émotions à l'extérieur des moments où l'on se voit. Je garderai pour lui que les “bons” moments, ceux calmes et joyeux, ceux où j'ai de l'énergie. J'éviterai de le voir la veille ou la journée des rendez-vous médicaux parce que ce sont des moments plus émotifs et explosifs, où je maîtrise moins bien mes peurs, mes inquiétudes et mes volcans intérieurs. C'est un peu étrange de devoir comme ça, scinder en deux ma vie émotive. Surtout que déjà, c'est beaucoup d'efforts pour moi de continuer au quotidien le travail, la relation avec les collègues et toutes les tâches en faisant comme si tout était comme avant. Comme si de rien n'était. Comme si j'avais un petit rhume passager.

Désolée pour ce long discours libérateur et pas forcément dans les meilleures énergies. C'est un mot très spontané…

Vous pouvez l'effacer si vous considérez qu'il n'a pas sa place ici!

Bonne journée à vous et merci encore pour tous vos bons mots!

De tout coeur avec vous!

Babre